Aérien: Les chantiers prioritaires de la RAM pour l'année à venir

A l’occasion de l’anniversaire de la RAM, Médias24 fait le point avec une source de la compagnie nationale sur les forces et faiblesses de la compagnie qui fête ses 60 ans. Feuille de route, concurrence des nombreux nouveaux vols low-cost, amélioration de la qualité de service sont, selon notre interlocuteur, les dossiers prioritaires de l’année 2018.

Créée un an après l’indépendance, Royal Air Maroc célèbre ses 60 années d’existence. Six mois après la nomination de son nouveau président (février 2016), la compagnie nationale a entamé (août 2016) une étude qui a émis des recommandations stratégiques pour les cinq prochaines années.

En dehors de la validation gouvernementale de cette feuille de route très attendue par la RAM, cette dernière doit gérer l’arrivée massive d’opérateurs étrangers qui concurrence son activité et améliorer ses prestations pour éviter une hémorragie de sa clientèle vers les nouveaux concurrents.  

Le gouvernement validera la feuille de route de la RAM à la fin de l’année

Remis au gouvernement en janvier 2017, ce contrat-programme dont les détails n’ont pas encore été rendus publics, suggère d’adapter le modèle économique de la compagnie nationale confronté à une concurrence croissante depuis l’entrée en vigueur de l’Open Sky.

Il y est question d’achats d’avions pour étoffer et moderniser la flotte actuelle d’environ 50 unités, d’augmenter le budget de fonctionnement pour améliorer la qualité des prestations à bord décriée par de nombreux passagers (et en particulier les repas), de faire éventuellement entrer dans son capital des partenaires étrangers comme Qatar Airways ….

Selon un cadre de haut-niveau de la compagnie, requérant l’anonymat, la feuille de route de la RAM soumise à l’approbation de l’ancien puis à l’actuel Chef du gouvernement, a fait l’objet de plusieurs réunions avec les acteurs publics concernés (ministère du tourisme et du transport aérien ….) mais n’a toujours pas été validée ni amendée.

"Afin que la RAM puisse enfin se projeter après près de 9 mois d’attente, le Chef du gouvernement devrait se prononcer sur le bien-fondé de ces recommandations avant la fin de l’année", avance notre source.

Concernant la création de nombreuses nouvelles liaisons aériennes par des opérateurs étrangers soutenus par l’ONMT, notre interlocuteur salue ces ouvertures qualifiées de bénéfiques pour stimuler le marché et accroître le flux de touristes mais regrette que cette concurrence se fasse parfois au détriment des intérêts de l’unique compagnie publique nationale.

Qualité de service en hausse sauf pour la nourriture ?

A la question de savoir si la montée en puissance de la concurrence n’allait pas obliger la RAM à améliorer la qualité de ses services, notre source affirme que la compagnie revient de loin mais que les indicateurs de satisfaction et de performance auprès des passagers sont en constante amélioration.

"Au niveau de la ponctualité, la RAM a gagné 12 points et désormais 85% de ses avions partent à l’heure. Il y a de moins en moins de bagages perdus mais il faut reconnaître que le seul indicateur qui ne s’améliore pas est la qualité de la nourriture que les passagers dénoncent. C’est son seul talon d’Achille mais le staff n’a d’autre choix que de le régler pour fidéliser sa clientèle et garder ses parts de marché", conclut notre source.

60 ans après sa création, la RAM en quelques chiffres :

Le chiffre d'affaires brut total de la compagnie pour l'exercice 2015/2016 s'est établi à 14,422 MMDH, en amélioration de 7,3% par rapport à l'exercice précédent. Le CA de l’activité passagers hors taxes et net de commissions s’est élevé à 11,914 MMDH soit une progression annuelle de 5%

Le CA brut de l’activité fret a atteint 481 MDH soit une croissance de 10% en un an. Ce segment contribue à hauteur de 3,6% au chiffre d’affaires brut de la RAM pour l’exercice 2015. Le résultat net de la RAM s’est quant à lui élevé à 231 MDH, ce qui correspond à une hausse de 13.8%

Le nombre de passagers transportés a avoisiné 6,7 millions, ce qui représente une hausse de 10% par rapport à l'exercice précédent.

Le groupe Royal Air Maroc dispose d’un effectif global de 3220 personnes à fin octobre 2016, réparti de la manière suivante :

-          Effectif global : 3220,

-          Personnel navigant technique : 389,

-          Personnel navigant commercial : 1063,

-          Personnel au sol : 1768

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
Aérien: Les chantiers prioritaires de la RAM pour l'année à venir

A l’occasion de l’anniversaire de la RAM, Médias24 fait le point avec une source de la compagnie nationale sur les forces et faiblesses de la compagnie qui fête ses 60 ans. Feuille de route, concurrence des nombreux nouveaux vols low-cost, amélioration de la qualité de service sont, selon notre interlocuteur, les dossiers prioritaires de l’année 2018.

Créée un an après l’indépendance, Royal Air Maroc célèbre ses 60 années d’existence. Six mois après la nomination de son nouveau président (février 2016), la compagnie nationale a entamé (août 2016) une étude qui a émis des recommandations stratégiques pour les cinq prochaines années.

En dehors de la validation gouvernementale de cette feuille de route très attendue par la RAM, cette dernière doit gérer l’arrivée massive d’opérateurs étrangers qui concurrence son activité et améliorer ses prestations pour éviter une hémorragie de sa clientèle vers les nouveaux concurrents.  

Le gouvernement validera la feuille de route de la RAM à la fin de l’année

Remis au gouvernement en janvier 2017, ce contrat-programme dont les détails n’ont pas encore été rendus publics, suggère d’adapter le modèle économique de la compagnie nationale confronté à une concurrence croissante depuis l’entrée en vigueur de l’Open Sky.

Il y est question d’achats d’avions pour étoffer et moderniser la flotte actuelle d’environ 50 unités, d’augmenter le budget de fonctionnement pour améliorer la qualité des prestations à bord décriée par de nombreux passagers (et en particulier les repas), de faire éventuellement entrer dans son capital des partenaires étrangers comme Qatar Airways ….

Selon un cadre de haut-niveau de la compagnie, requérant l’anonymat, la feuille de route de la RAM soumise à l’approbation de l’ancien puis à l’actuel Chef du gouvernement, a fait l’objet de plusieurs réunions avec les acteurs publics concernés (ministère du tourisme et du transport aérien ….) mais n’a toujours pas été validée ni amendée.

"Afin que la RAM puisse enfin se projeter après près de 9 mois d’attente, le Chef du gouvernement devrait se prononcer sur le bien-fondé de ces recommandations avant la fin de l’année", avance notre source.

Concernant la création de nombreuses nouvelles liaisons aériennes par des opérateurs étrangers soutenus par l’ONMT, notre interlocuteur salue ces ouvertures qualifiées de bénéfiques pour stimuler le marché et accroître le flux de touristes mais regrette que cette concurrence se fasse parfois au détriment des intérêts de l’unique compagnie publique nationale.

Qualité de service en hausse sauf pour la nourriture ?

A la question de savoir si la montée en puissance de la concurrence n’allait pas obliger la RAM à améliorer la qualité de ses services, notre source affirme que la compagnie revient de loin mais que les indicateurs de satisfaction et de performance auprès des passagers sont en constante amélioration.

"Au niveau de la ponctualité, la RAM a gagné 12 points et désormais 85% de ses avions partent à l’heure. Il y a de moins en moins de bagages perdus mais il faut reconnaître que le seul indicateur qui ne s’améliore pas est la qualité de la nourriture que les passagers dénoncent. C’est son seul talon d’Achille mais le staff n’a d’autre choix que de le régler pour fidéliser sa clientèle et garder ses parts de marché", conclut notre source.

60 ans après sa création, la RAM en quelques chiffres :

Le chiffre d'affaires brut total de la compagnie pour l'exercice 2015/2016 s'est établi à 14,422 MMDH, en amélioration de 7,3% par rapport à l'exercice précédent. Le CA de l’activité passagers hors taxes et net de commissions s’est élevé à 11,914 MMDH soit une progression annuelle de 5%

Le CA brut de l’activité fret a atteint 481 MDH soit une croissance de 10% en un an. Ce segment contribue à hauteur de 3,6% au chiffre d’affaires brut de la RAM pour l’exercice 2015. Le résultat net de la RAM s’est quant à lui élevé à 231 MDH, ce qui correspond à une hausse de 13.8%

Le nombre de passagers transportés a avoisiné 6,7 millions, ce qui représente une hausse de 10% par rapport à l'exercice précédent.

Le groupe Royal Air Maroc dispose d’un effectif global de 3220 personnes à fin octobre 2016, réparti de la manière suivante :

-          Effectif global : 3220,

-          Personnel navigant technique : 389,

-          Personnel navigant commercial : 1063,

-          Personnel au sol : 1768

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.