La baisse de la production et la propagation du virus ToBRFV provoquent une hausse des prix de la tomate

Alors que les prix de la tomate avaient connu une détente pendant un certain temps, voilà qu'ils grimpent de nouveau. Amine Amantoullah, producteur de tomates dans la région de Souss-Massa, explique à Médias24 que la hausse n'est pas corrélée aux exportations, mais plutôt à la faible disponibilité de la tomate actuellement, en raison du terme de la campagne de production.

La baisse de la production et la propagation du virus ToBRFV provoquent une hausse des prix de la tomate

Le 14 mai 2024 à 12h58

Modifié 14 mai 2024 à 17h14

Alors que les prix de la tomate avaient connu une détente pendant un certain temps, voilà qu'ils grimpent de nouveau. Amine Amantoullah, producteur de tomates dans la région de Souss-Massa, explique à Médias24 que la hausse n'est pas corrélée aux exportations, mais plutôt à la faible disponibilité de la tomate actuellement, en raison du terme de la campagne de production.

Au marché de gros de Casablanca, les tomates ont vu leur prix minimum augmenter de 0,80 DH/kg et leur prix maximum augmenter de 2,80 DH/kg, selon le bulletin hebdomadaire des prix de gros des viandes, fruits et légumes de Casa Prestations établi le 8 mai 2024.

Au marché de gros d'Inezgane, le prix minimum d'une caisse de 31 kg de tomates rondes, gros calibre 2 et 3, a atteint ce 13 mai 140 DH contre 45 DH le 30 avril. Le prix maximum de la même caisse a atteint 160 DH (13 mai) contre 60 DH (30 avril).

Les tomates rondes, gros calibre 2 et 3, se sont vendues à 4,50 DH (prix minimum) et à 5,20 DH (prix maximum) ce 13 mai. Le 30 avril, les prix minimum et maximum de ce produit étaient respectivement de 1,45 DH et 1,95 DH.

Cette hausse est-elle provoquée par les exportations, entre autres à destination de la Mauritanie?

Une hausse généralisée à tout le Maroc 

Pour comprendre les raisons de cette hausse, qui intervient après une période de détente salutaire des prix de la tomate, nous avons interrogé Amine Amantoullah, producteur de tomates dans la région de Souss-Massa.

Cette hausse n'est pas corrélée aux exportations, mais plutôt à la faible disponibilité de la tomate actuellement, parallèlement à la fin de la campagne de production et au début de l'arrachage des cultures pour préparer la prochaine saison, explique-t-il.

"La hausse était prévue. Elle est généralisée sur tout le Maroc. Certes, les prix de vente des tomates s'étaient stabilisés pendant un certain temps, du fait que la vague de froid qui avait traversé le Maroc avait favorisé l'affaiblissement de la propagation du virus ToBRFV (virus dévastateur menaçant les plants de tomates), ce qui a garanti la disponibilité de la tomate sur le marché local. La baisse de la demande étrangère (export) avait également fait stagner les prix", souligne le producteur.

"L'offre en tomates est inférieure à la demande"

"Maintenant, les prix ont augmenté en raison de la maladie de la tomate qui a repris de l'ampleur, réduisant par conséquent le rendement des cultures de tomates. L'offre nationale de la tomate est aujourd'hui minime par rapport à la demande, ce qui explique donc l'augmentation des prix. Je tiens à souligner que cette hausse n'a rien à avoir avec l'export qui s'est au contraire affaibli. La plupart des sociétés exportatrices sont actuellement à l'arrêt", précise notre interlocuteur.

La superficie des plants de tomates arrachés a diminué de 40% par rapport à la période végétative normale, fait savoir notre source. "Nous attendons toujours la culture de tomate de plein champ, quoiqu'elle ait été lancée tardivement".

"La culture de tomate de plein champ démarre en juin pour prendre fin en septembre. Elle permet d'approvisionner le marché local même en été. En cas de succession de vagues de chaleur, il y a néanmoins un risque que la culture de plein champ ne satisfasse pas non plus nos attentes", affirme le producteur de tomates dans la région de Souss-Massa.

La hausse des prix va-t-elle se maintenir ? "Tout dépendra des rendements des zones Nord du plein champ. Les prix devraient se stabiliser si leurs rendements sont élevés", estime Amine Amantoullah.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc: Assemblée Générale Ordinaire du 23 mai 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.