Le busway de Casablanca sera mis en service ce 1er mars 2024 (Nabila Rmili)

Les deux lignes de bus à haut niveau de service seront lancées ce 1er mars 2024, a annoncé Nabila Rmili, maire de Casablanca, lors d’une session extraordinaire du conseil de la ville ce jeudi 22 février.

Le busway de Casablanca sera mis en service ce 1er mars 2024 (Nabila Rmili)

Le 22 février 2024 à 11h40

Modifié 22 février 2024 à 21h19

Les deux lignes de bus à haut niveau de service seront lancées ce 1er mars 2024, a annoncé Nabila Rmili, maire de Casablanca, lors d’une session extraordinaire du conseil de la ville ce jeudi 22 février.

Le lancement des deux nouvelles lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) facilitera le trafic à Casablanca. La ligne Bw1 connecte le quartier Salmia à Lissasfa, tandis que la Bw2 relie le quartier Errahma au rond-point Oulmès.

C’est donc un grand jour pour la métropole, après plusieurs années de travaux et plusieurs mois d’attente de mise en service. Au total, une quarantaine d’unités livrées par Mercedes-Auto Nejma sillonneront la ville à partir de ce 1er mars 2024. Ces deux lignes servent un couloir direct comptant environ 300.000 habitants.

"A l’approche du mois de ramadan, nous avons décidé de lancer les services des deux nouvelles lignes du busway, avant le lancement des deux lignes T3 et T4 du tramway, afin de permettre aux citoyens de circuler facilement pendant le mois sacré", a déclaré Nabila Rmili ce jeudi 22 février.

Le prix du ticket, examiné mercredi 21 février en commissions permanentes et voté à la majorité (11 voix pour et 4 contre), a été fixé à 6 DH et voté également à la majorité durant la session extraordinaire de ce jeudi.

Le circuit des deux lignes de BHNS

Le circuit de ces lignes est le suivant :

- du quartier Salmia à Lissasfa pour la ligne Bw1 ;

- du quartier Errahma au rond-point Oulmès pour la ligne Bw2.

Au total, on compte 24,5 km de linéaire et 44 stations.

Dans le détail, la première ligne relie l’extension de la ligne de tramway T1 (quartier Laymoune) au quartier Salmia 2. Elle emprunte successivement les artères suivantes : boulevard Laymoune depuis Omar El Khayam jusqu’au carrefour Azbane ; boulevard Al Qods entre les boulevards Ouled Haddou et Mohammed VI ; puis boulevard Mohammed VI jusqu’à l’intersection avec le boulevard Lahrizi, et les boulevards Mekdad Lahrizi et Al Joulane.

Cette ligne compte 20 stations voyageur sur 12,5 km d’itinéraire et offre 2 points de correspondance avec les lignes de tramway T1, station Lissasfa, et la ligne T3 en cours de construction.

Circuit de la première ligne du busway

La seconde relie quant à elle le boulevard Ghandi au cimetière d’Errahma. Elle emprunte ainsi les boulevards Yaacoub Al Mansour, Moulay Abdellah Cherif, Oued Oum Rabii jusqu’au carrefour Haj Fateh, le quartier El Oulfa jusqu’à la rocade sud-ouest et le quartier Errahma entre la rocade jusqu’au cimetière. Il a par ailleurs été décidé de l’étendre jusqu’à l’intersection avec la P3003. Son extension prend son origine à proximité du cimetière Errahma.

La Bw2 s’étend ainsi sur une longueur d’environ 12 km et comporte 22 stations voyageur. Elle est dotée d’un point de correspondance avec la ligne tramway T2, station Place financière.

Circuit de la deuxième ligne du busway

Un investissement de 1,875 MMDH

La réalisation de ce projet a nécessité un investissement total de 1,875 milliard de DH, financé par :

  • la région de Casablanca-Settat : 167 MDH (9%) ;
  • le conseil de la ville de Casablanca : 185 MDH (10%) ;
  • la CDG : 780 MDH (41%) ;
  • et 743 MDH (40%) sous forme de prêt.

Au total, 667 MDH, soit 39,3% de cette enveloppe budgétaire, ont été dédiés aux travaux d’infrastructures, tandis que 212 MDH (12,5%) ont été consacrés à la déviation des réseaux et 140 MDH (8,2%) aux études nécessaires à ce projet.

Les essais ont démarré, rappelons-le, en juin. Les travaux d’aménagement de la plateforme de ces deux lignes ont été réalisés par deux sociétés : GTR et SGTM, pour des montants respectifs de 238 MDH et 293 MDH. Le marché d’extension de la ligne Bw2 a été attribué à SGTM pour plus de 80 MDH. Pour ce qui est du matériel roulant, les 40 unités ont coûté 230 MDH.

L’infrastructure du busway à Casablanca ne comporte pas de lignes électriques ; c’est un mode de transport de masse en site propre qui circule grâce à un carburant propre, euro 6. Le busway de Casablanca offrira le même niveau de service que le tramway, à savoir une plateforme dédiée surélevée, des stations sécurisées avec accès par tourniquets, des aménagements pour les personnes à mobilité réduite et un système billettique intégré.

LIRE AUSSI

Voici les tarifs proposés pour le tramway/busway de Casablanca

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

REIM Partners: Publication de la valeur liquidative exceptionnelle de l’OPCI « SYHATI IMMO SPI » au 15 mars 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.