CAN 2023. Une édition plus relevée que jamais

La Côte d'Ivoire qui lance sa compétition ce samedi 13 janvier à 21h, accueille l'une des éditions les plus relevées dans l'histoire de la Coupe d'Afrique des nations. Sénégal, Maroc, Egypte, Algérie...les favoris sont légion. Médias24 fait les présentations.

CAN 2023. Une édition plus relevée que jamais

Le 13 janvier 2024 à 19h04

Modifié 13 janvier 2024 à 19h04

La Côte d'Ivoire qui lance sa compétition ce samedi 13 janvier à 21h, accueille l'une des éditions les plus relevées dans l'histoire de la Coupe d'Afrique des nations. Sénégal, Maroc, Egypte, Algérie...les favoris sont légion. Médias24 fait les présentations.

"La 34e édition de la Coupe d'Afrique des nations va sûrement être l’une des meilleures de l’histoire", s'est enthousiasmé Walid Regragui, le sélectionneur de l'équipe nationale, dans un entretien accordé à la Confédération africaine de football (CAF).

Une évidence tant aucun favori ne manque à l'appel à l'occasion d'une compétition dont le pays hôte, la Côte d'Ivoire, ouvre le bal ce samedi 13 janvier 2024, face à la Guinée Bissau (21h), sur la pelouse du stade Alassane Ouattara, écrin de 55.000 places au nord d'Abidjan.

C'est une compétition à la dramaturgie historiquement sans équivoque, jouissant cette année d'un casting six étoiles et des stars à la pelle. Le Sénégal de Sadio Mané espère briser la malédiction post-sacre qui poursuit les vainqueurs d'une CAN.

Mohamed Salah, en pleine forme, ambitionne de remporter son premier trophée continental avec l'Egypte, nation la plus titrée sur le continent. L'Algérie de Ryad Mahrez entend faire oublier l'affront causé par l'élimination au premier tour lors de la dernière édition. Le Nigéria de Victor Oshimen mise de son côté sur une attaque de feu pour retrouver les sommets.

Le Maroc dans la lignée de la Coupe du monde 2022 

L’équipe du Maroc sera plus que jamais attendue en raison de la formidable épopée qui a mené les Lions de l’Atlas en demi-finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar. D’ailleurs, le sélectionneur national, Walid Regragui, ne s’est pas trompé en indiquant dans un entretien accordé à la CAF : "On sait qu’on est attendus maintenant par tout le monde après notre Coupe du monde 2022 et qu’on a des responsabilités". 

Et d’ajouter : "On veut faire une grande compétition pour le Maroc et rendre fier tout le peuple qui nous suit". Une ambition qui trouve un prolongement dans la préparation. "Nous sommes arrivés assez tôt pour nous acclimater au temps qu’il fait ici. On se prépare très bien. On sait que la compétition commence bientôt et on a encore quelques jours pour peaufiner les détails avant le début", a souligné le capitaine du Maroc, Romain Saïss.

Achraf Hakimi et le Maroc souhaitent surfer sur leur épopée du Mondial 2022.

Pour le défenseur central, une CAN réussie, "c’est d’aller le plus loin possible et cela veut dire aller au bout". Sur le papier, le groupe de 27 internationaux composé par Walid Regragui a fière allure et possède tous les atouts pour atteindre cet objectif, aussi élevé soit-il. Achraf Hakimi en est l’incarnation. 

La latéral droit du Paris Saint-Germain est l’un des hommes forts de la sélection. Au-delà de son statut de leader dans le vestiaire marocain, il l’est également sur le terrain. Preuve en est, son rôle influent lors du Mondial 2022, où il a souvent été au four et au moulin, tout en dressant la table. 

Malgré sa position de latéral droit qui peut parfois le brider, le droitier de 25 ans est influent par son abattage athlétique, sa technique et son expérience des grands rendez-vous. De quoi aider ces coéquipiers à appréhender la pression et les pousser à donner le meilleur d’eux même. Premier rendez-vous, le mercredi 17 janvier face à la Tanzanie en match d'ouverture du groupe F. 

Un Sénégal insatiable 

Tenant du titre après avoir remporté le trophée pour la première fois de son histoire lors de l’édition précédente au Cameroun, le Sénégal n'entend pas perdre son bien sans se battre. Certes, seuls le Ghana (1963 et 1965), le Cameroun (2000 et 2002) et l’Égypte (2006, 2008 et 2010) ont réussi un tel exploit. 

De surcroît, plusieurs vainqueurs de la CAN n’ont pas récemment réussi à passer le premier tour lors de l’édition suivante, mais Sadio Mané and Co croient en leur bonne étoile. "Je demande aux supporters sénégalais d’être derrière nous pendant la compétition. Bien que la tâche soit difficile, j’espère qu’ils nous accompagneront jusqu’à la fin et qu’ils seront heureux", a souligné le défenseur central Kalidou Koulibaly.  

Sadio Mané envisage le doublé.

Les Lions de la Terranga, qui se lancent dans la compétition le lundi 15 janvier face à la Gambie, avant d’affronter le Cameroun quelques jours plus tard, dans le choc du groupe C, se présentent avec un effectif au complet, avec un Sadio Mané au comble du bonheur après son récent mariage et surtout au top de sa forme. 

En dépit de son transfert en Arabie Saoudite (Al Nassr), ses performances n’ont pas régressé. En sélection, il s’est imposé avec tous ses succès comme le joueur le plus important de l’histoire du football sénégalais. Son absence à la Coupe du monde s’est fortement fait ressentir. Il aura sans doute à cœur de prendre une revanche et de briser la malédiction des vainqueurs de la CAN. 

Mohamed Salah dans une forme éblouissante 

La nation la plus titrée en Afrique (7) n’a plus goûté aux joies d’un sacre continental depuis plus d’une décennie. Une anomalie que les Pharaons entendent rectifier. "Nous visons un nouveau trophée", a affirmé l’attaquant égyptien Mahmoud Ahmed Ibrahim Hassan, alias Trézéguet.  

Si l’Egypte, qui évoluera dans le groupe B en compagnie du Ghana, du Mozambique et du Cap Vert, a plus de chance de se qualifier au second tour que de passer à la trappe, elle aura sans doute besoin d’un Mohamed Salah au top de sa forme pour concrétiser ses objectifs. 

Mohamed Salah est revanchard @CAF

Cela tombe bien, l’ailier droit de Liverpool marche sur l’eau depuis le début de saison. Personnage central de la Premier League, il a jusqu’à présent tout gagné sur le vieux continent. Mais pour l’instant, il bute à chaque fois en Coupe d’Afrique des nations. En témoignent ses larmes en finale des éditions 2017 et 2021.

revanchard, Mohamed Salah n’envisage pas de finir sa carrière internationale sans avoir offert au moins un titre aux siens. “L’Egypte a toujours l’équipe qu’il faut pour s’imposer. La dernière édition, nous étions en finale et cette fois-ci, Dieu voulant, nous allons gagner”, promet Trezeguet. 

L’Algérie en quête d’un rebond 

Lors de la CAN 2022, la désillusion des Algériens a été à la hauteur de leur joie lorsqu’ils avaient soulevé le trophée quelques années auparavant. Après avoir remporté la CAN 2019, l’Algérie s’était fait éliminer dès la phase de groupe lors de l’édition 2022 qui aurait dû être celle de la confirmation. 

L'Algérie de Riad Mahrez toujours aussi ambitieuse. @Credit Photo - Icon Sport

Le tollé provoqué par cette déception inattendue a failli coûter à Djamel Belmadi son poste. Le sélectionneur des Fennecs est toujours en place au même titre que les cadres sur lesquels il compte le plus. C’est le cas de l’ex Citizens, Ryad Mahrez. Bien qu’il s’est fait un peu oublier suite à son transfert en Arabie Saoudite (Al Ahli), le gaucher dont les prestations avec Manchester City auraient dû lui valoir le titre de meilleur joueur du continent en 2023, n’a pas perdu sa qualité technique en mouvement qui est assez rare et sa capacité d’élimination. 

L’ailier sera bien évidemment l’un des atouts de l’Algérie, a fortiori au regard de sa faculté à se sublimer dans les grands matchs et à faire basculer le scénario d’une rencontre, au même titre que Houssem Aouar, le milieu de terrain de l’AS Rome et bien d’autres encore. Une abondance de biens qui ne nuira certainement pas. L’entrée en lice de l’Algérie dans le groupe D est prévue le lundi 15 janvier face à l’Angola. 

L’attaque de feu du Nigéria 

Malgré le forfait de Victor Boniface, l’un des trois meilleurs avant-centres de la Bundesliga, le sélectionneur du Nigéria, José Peseiro, a entre les mains une panoplie d’attaquants aux profils variés (Terrem Moffi, Kelechi Iheanacho, Lookman, Paul Onuachu). Sans oublier celui qui a récemment été désigné meilleur joueur africain, Victor Oshimen. 

Victore Oshimen, droit au but @AFP

Pendant la CAN, le Napolitain oubliera certainement ses déboires en club mais certainement pas le chemin des filets. Toutefois, son histoire avec la sélection est encore à écrire. Absent lors de l’édition 2022, Victor Oshimen n’a disputé qu’une quarantaine de minutes en 2019. En d’autres termes, il arrive en Côte d’Ivoire le couteau entre les dents. 

D’autant que l'avant-centre incarne aux yeux des Nigérians la relève de joueurs mythiques qui ont parsemé l’histoire du football de son pays, à l’image de Jay Jay Okocha et Nwankwo Kanu. Pour cela, il va lui falloir apprendre à être décisif lors des grands matchs. Car jusqu’à présent, aucun de ses 20 buts en sélection n’a été inscrit face à un cador africain. 

La Côte d’Ivoire sous pression 

Ce fut tendu, mais finalement, tout semble fin prêt pour le lancement de la Coupe d’Afrique des nations 2023. Ces dernières semaines, le gouvernement ivoirien à mis les bouchées doubles pour permettre aux éléphants de lancer la compétition continentale, ce soir, face à la Guinée Bissau, dans des conditions optimales. 

Sébastien Haller et Simon Adingra manquent toutefois à l’appel mais le groupe formé par le sélectionneur français, Jean Louis Gasset, ne manque pas de qualités ni d’expérience, à l’instar de Franck Kessié, ou encore de Seko Fofana. L’ancien du R.C. Lens a l'occasion d’assainir une bonne fois pour toute son histoire avec la Cote d’Ivoire, lui qui a refusé à plusieurs reprises de porter le maillot de l’équipe nationale. Son come-back a été un premier pas positif vers la réconciliation.

Seko Fofano souhaite reconquérir le coeur des Ivoiriens @AFP

C’était en octobre 2023, face au Maroc (1-1). Une rencontre amicale où il a fait étalage de son abattage défensif et offensif, ainsi que sa puissance balle au pied. En outre, sa personnalité et son sérieux sont pris en exemple par les jeunes du groupe. Autant de qualités qui devraient lui permettre de retrouver grâce aux yeux du peuple ivoirien. 

En somme, cette édition de la Coupe d’Afrique des nations possède vraiment toutes les caractéristiques pour entrer dans les annales du football continental. En tous les cas, sur le plan esthétique, le ballon officiel et les médailles promises aux vainqueurs donnent envie de ne rater aucune miette de la compétition.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: FCP “AL IJTIMAÏ ADDAMANE” Rapport du commissaire aux comptes exercice du 1er Janvier 2023 au 31 Décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.