L'internet par satellite : quelles sont les offres disponibles au Maroc ?

Peu connue du grand public, la connexion par satellite existe depuis une vingtaine d’années. Cinq opérateurs se disputent le marché de la connexion VSAT. Qui sont ces opérateurs ? Quelles offres proposent-ils et à combien ?

L'internet par satellite : quelles sont les offres disponibles au Maroc ?

Le 24 octobre 2023 à 12h15

Modifié 24 octobre 2023 à 12h15

Peu connue du grand public, la connexion par satellite existe depuis une vingtaine d’années. Cinq opérateurs se disputent le marché de la connexion VSAT. Qui sont ces opérateurs ? Quelles offres proposent-ils et à combien ?

Le Maroc est le premier pays africain à avoir accordé des licences de télécommunications pour la fourniture de services par satellite, précise l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), sondée par Médias24. "Ce segment a d’ailleurs réalisé, à fin 2022, un chiffre d’affaires de plus de 130 millions de dirhams".

Le cadre réglementaire 

"La fourniture des services de télécommunications aux entreprises et aux particuliers, y compris par le biais de satellites, est assujettie à l’obtention préalable d’une licence prévue par l’article 2 de la loi n° 24-96", poursuit notre source.

La licence est attribuée à la suite d’un appel à concurrence lancé sur la base d’un cahier des charges préalablement approuvé par l’ANRT, fixant notamment les droits et obligations du titulaire de la licence. Chaque société intéressée est ainsi autorisée à déposer une demande auprès de l’ANRT qui l’examinera par la suite.

Actuellement, le Maroc compte cinq opérateurs autorisés à fournir des services de connexion par satellite de type VSAT :

  • Nortis.
  • Gulfsat Maghreb.
  • Maroc Telecom.
  • SADV (filiale du groupe OCP).
  • Inwi. 

Combien coûte une connexion par satellite au Maroc ? Est-elle réservée aux entreprises ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Selon notre interlocuteur à l’ANRT, "les offres sur le marché sont principalement des 'offres sur mesure' étudiées en concertation entre l’opérateur et le client concerné", ce qui explique la réticence des opérateurs à partager avec nous le détails des offres proposées malgré nos nombreuses sollicitations.

Les détails de l’offre

Un des cinq opérateurs autorisés à commercialiser la connexion par satellite nous apprend, sous couvert d’anonymat, que "l’abonnement démarre à 250 dirhams/mois".

"Pour bénéficier de cette technologie satellitaire, la souscription à un abonnement doit s’accompagner de l'installation d’un équipement spécifique différent de la box internet traditionnelle. La pose d’une antenne parabolique et l’installation d’un modem sont nécessaires; à noter que l’antenne parabolique est subventionnée par lEtat lorsque le demandeur est une entreprise", révèle la même source.

Sur le site de Gulfsat Maghreb, le seul opérateur à partager ses différentes offres de connexion par satellite, les kits qui incluent une antenne parabolique et un modem sont proposés en deux gammes, une à 5.800 DH et une autre à 11.500 DH.

Labonnement pour les particuliers démarre à 251 DH/mois pour une connexion plafonnée à 2 GB, tandis que le débit maximum auquel peuvent souscrire les particuliers (30 GB) est facturé à 799 DH/mois.

Concernant les entreprises, les prix et les débits proposés sont plus élevés. Pour 2 GB, les entreprise souscrivent à un abonnement de 699 DH/mois. Le débit maximum, à hauteur de 200 GB, est facturé pour les entreprises à 9.000 DH/mois.

"Plus de contraintes que d’avantages"

"La connexion par satellite est cantonnée à un marché de niche qui inclut dune part lécosystème Business-to-Business, et dautre part des particuliers pour lesquels cette offre est adaptée à des besoins spécifiques : un nomade digital dans une zone très enclavée à titre d’exemple", explique un expert du marché.

En raison de l’importante couverture des populations par des réseaux fixes et mobiles et les coûts élevés des systèmes à satellites, les particuliers préfèrent souvent la fibre optique et la 4G à la connexion par satellite.

La souscription à cette dernière présente "plus de contraintes que d’avantages", souligne l’expert sondé. Celle-ci nécessite en effet l’installation d’équipements onéreux, subventionnés uniquement pour les entreprises, et les offres ne sont financièrement pas plus intéressantes que la fibre optique ou la 4G.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Groupe LabelVie: INDICATEURS DU 4E TRIMESTRE 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.