Hydrogène vert : “L'Afrique du Nord et l'Australie présentent le potentiel d'exportation le plus élevé à l'échelle mondiale” (Deloitte)

Le Maroc a accès à des ressources solaires et éoliennes, ce qui est compatible avec une industrie de production à grande échelle très compétitive, tirant parti de sa proximité avec l'Union européenne. Selon les projections du cabinet Deloitte, d'ici 2050, la production d'hydrogène vert en Afrique du Nord pourrait coûter seulement le quart de la production européenne.

Hydrogène vert : “L'Afrique du Nord et l'Australie présentent le potentiel d'exportation le plus élevé à l'échelle mondiale” (Deloitte)

Le 19 août 2023 à 8h12

Modifié 19 août 2023 à 8h12

Le Maroc a accès à des ressources solaires et éoliennes, ce qui est compatible avec une industrie de production à grande échelle très compétitive, tirant parti de sa proximité avec l'Union européenne. Selon les projections du cabinet Deloitte, d'ici 2050, la production d'hydrogène vert en Afrique du Nord pourrait coûter seulement le quart de la production européenne.

L'un des principaux messages à retenir du nouveau rapport du cabinet Deloitte sur l'hydrogène vert est la position de leader de l'Afrique du Nord. Elle sera, à l'horizon 2050, le premier bastion exportateur (110 milliards de dollars par an et 40% des revenus commerciaux liés à l’export), et l'Europe le premier marché importateur de l'hydrogène vert.

Concrètement, les perspectives de Deloitte, issues d'une analyse quantitative basée sur des données et des modèles, explorent l'émergence d'une économie de l'hydrogène propre, neutre en carbone et inclusive, dans les années à venir.

"La transition vers le zéro émission nette sous-tend une croissance rapide de la demande, renforçant le rôle de l'hydrogène en tant que solution polyvalente de décarbonation. D'ici 2050, l'industrie et les transports pourront représenter respectivement 42% et 36% de la demande totale d'hydrogène propre. Dans l'ensemble, les perspectives montrent que l'hydrogène propre permet des réductions cruciales des émissions de carbone", assurent les auteurs de la publication. Cette dernière chiffre à 1.400 milliards de dollars le marché de l'hydrogène vert à l'horizon 2050. 

Deloitte projette que d'ici 2050, quatre régions représenteront environ 45% de la production mondiale d'hydrogène et 90% des échanges. "L'Afrique du Nord et l'Australie ont le potentiel d'exportation le plus élevé (44 MtH2eq et 16 MtH2eq respectivement) par rapport à leur demande intérieure", est-il indiqué. 

Le Maroc, futur hub de production à grande échelle

"Le Maroc a accès à des ressources solaires et ressources éoliennes, ce qui est compatible avec une industrie de production à grande échelle très compétitive, tirant parti de sa proximité avec l'Union européenne", renseigne la publication, qui fait état d’une intensification de l’industrie de l’hydrogène vert à partir de 2030 (hausse de la demande) et d’une maturité en 2050 (baisse des coûts de production).

Les auteurs suggèrent que la création de la voie vers la conformité nette zéro en 2050, nécessitera plus de 9.000 milliards de  dollars américains d'investissements cumulés dans la chaîne d'approvisionnement mondiale en hydrogène. 

Selon le cabinet Deloitte, des financements importants seront levés dans les économies en développement et émergentes, dont environ 900 milliards de dollars en Afrique du Nord, 400 milliards de dollars en Amérique du Sud, 300 milliards de dollars en Afrique subsaharienne et en Amérique centrale. "Dans ces régions, le développement de l'économie verte de l'hydrogène peut être une opportunité unique pour attirer les investissements étrangers", lit-on dans le document.  

L'Afrique du Nord dispose d'un avantage compétitif avéré

Les auteurs de la publications sont formels. En 2050, la production d'hydrogène vert en Afrique du Nord pourrait coûter seulement un quart de la production européenne. C’est dire le niveau de l'avantage compétitif que présente cette région. Il est aussi précisé que bénéficiant de dotations en énergies renouvelables de haute qualité, l'Afrique du Nord, à l’instar d’autres régions du monde, peut présenter des conditions particulièrement attractives pour devenir un grand exportateur d'hydrogène vert. "En 2050, les coûts de production actualisés pourraient tomber en dessous de 1 USD/kgH2 au Chili, et en dessous de 1,1 USD/kgH2 en Afrique du Nord...", mentionne en substance le rapport.

Par ailleurs, l'intensification de la production d'hydrogène vert peut nécessiter de vastes superficies de terrain pour le développement d'installations solaires et éoliennes en vue de produire de l'électricité renouvelable. Ce qui constitue une contrainte majeure pour les pays densément peuplés tels que le Japon, la Corée du Sud et certaines parties de l'Europe. En revanche, la même source fait observer que de nombreux pays en développement peuvent tirer parti de vastes réserves de terres disponibles et inondées de soleil : plus de 80% du territoire en Algérie, au Maroc et en Afrique du Sud par exemple.

Les projections de Deloitte pour 2030

Selon les perspectives de Deloitte d’ici 2030, le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord et l'Australie exploiteront rapidement leur offre excédentaire à faible coût pour devenir des acteurs clés du marché mondial de l'hydrogène. L'Afrique du Nord, avec 7,5 MtH2eq d'export, bénéficiera d'un important potentiel d'hydrogène vert à coût compétitif. "Ces trois grands exportateurs concentreront près de 90% du commerce mondial de l'hydrogène d'ici la fin de cette décennie", prédisent les auteurs de la publication.

Notons que selon la même source, l'Afrique du Nord est idéalement placée pour répondre à la demande européenne croissante, en s'appuyant sur les relations énergétiques bilatérales existantes, les conditions exceptionnelles d'ensoleillement, les infrastructures d'exportation existantes (y compris les terminaux portuaires) et les nouveaux projets de raccordement de pipelines pour les années 2030, avec 12 MtH2. 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Aradei Capital : COMMUNICATION FINANCIÈRE DU 1er TRIMESTRE 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

L'UM6P accueille la 1re Conférence internationale sur l'économie des soins et la protection sociale

 

12e édition InwiDays : Sport-tech, le futur du football