Tout savoir sur le futur périmètre agricole de Dakhla : un entretien avec Mohammed Sadiki, ministre de l'Agriculture

EXCLUSIF. La mise en production d’un périmètre agricole de 5.200 hectares dans la région de Dakhla-Oued Eddahab est prévue pour 2025, après la mise en service de la station de dessalement de Dakhla. Ce projet, très attendu, possède d’indéniables avantages concurrentiels en termes de climat et de précocité, en l'occurrence pour les produits maraîchers.

Tout savoir sur le futur périmètre agricole de Dakhla : un entretien avec Mohammed Sadiki, ministre de l'Agriculture

Le 18 mai 2023 à 18h15

Modifié 20 mai 2023 à 20h55

EXCLUSIF. La mise en production d’un périmètre agricole de 5.200 hectares dans la région de Dakhla-Oued Eddahab est prévue pour 2025, après la mise en service de la station de dessalement de Dakhla. Ce projet, très attendu, possède d’indéniables avantages concurrentiels en termes de climat et de précocité, en l'occurrence pour les produits maraîchers.

Dans le cadre du Nouveau Modèle de développement des provinces du Sud, lancé par le Roi Mohammed VI, un périmètre irrigué d’une superficie de 5.200 ha entrera en production à l'horizon 2025, dans la province de Dakhla-Oued Eddahab, plus précisément dans la commune de Bir Anzarane. 

Ce périmètre agricole sera exclusivement irrigué à partir de la future station de dessalement de Dakhla, dont la mise en service est prévue dans deux ans. Elle sera alimentée par un parc éolien qui produit une énergie allant de 40 à 60 mégawatts. Une station de la plus haute importance, qui a nécessité 2,5 milliards de dirhams (MMDH), dont 1,35 MMDH d’investissement public, pour une capacité de 37 millions de m3, au prix de 2,50 DH/m3. 

Le périmètre irrigué de la commune de Bir Anzarane symbolise ainsi la volonté du ministère de l'Agriculture d’apporter une visibilité du secteur à court, moyen et long terme, avec une stratégie d’intervention ciblée. En ce sens, ce périmètre agricole va grandement participer à un approvisionnement régulier du marché national en produits maraîchers. 

D’autant qu’il possède des avantages concurrentiels en termes de climat et de précocité. Une aubaine, sachant qu'à l'avenir, le mois de Ramadan, où la demande sur les produits maraîchers atteint son pic, coïncidera avec l’hiver et les températures basses qui retardent le mûrissement des tomates, notamment dans la zone de Souss-Massa. L'entrée en production de ce périmètre devrait satisfaire largement les besoins du marché local en tomates à partir du Ramadan 2025. Pour Médias24, Mohammed Sadiki, ministre de l'Agriculture, fait le point sur l'état d'avancement de ce projet prometteur. 

Des formules de location longue durée allant de 25 à 40 ans, selon la nature des projets 

Médias24 : Quelles sont les modalités de l'appel d'offres de partenariat public-privé pour la mise à disposition du foncier agricole du périmètre irrigué de Dakhla ? 

Mohammed Sadiki : La mise à disposition du foncier, qui relève du domaine privé de l’Etat, sera effectuée dans le cadre d’un appel d’offres de partenariat public-privé qui permettra la mise en valeur de ce nouveau périmètre irrigué à travers l’attribution de terrains à de jeunes Marocains de la région de Dakhla-Oued Eddahab et aux investisseurs privés pour une location longue durée allant de 25 à 40 ans, selon la nature des projets. 

Afin de contribuer à la souveraineté alimentaire de notre pays, notamment en matière de production maraîchère, le cahier des charges de cet appel d’offres a prévu l’obligation de présenter des projets dans la filière des cultures maraîchères à hauteur de 70% à 75% de la superficie, selon le type du projet.

- Quand les résultats de cet appel d'offres seront-ils annoncés ? 

- L’appel d’offres a été lancé par le département de l’Agriculture, via l’Agence pour le développement agricole (ADA) le 5 septembre 2022. Actuellement, la phase d’évaluation des dossiers de soumission est en cours. L’objectif est d’annoncer les résultats bien avant la mise en service de la station de dessalement ; et ce, pour permettre aux agriculteurs attributaires de préparer leurs dossiers de contractualisation en vue de signer les conventions de partenariat (contrats de location) et d’accéder au foncier pour réaliser les travaux d’aménagement avant la mise en service de la station. 

Ainsi, les producteurs lanceront leurs programmes de production dès la mise en eau, prévue à partir de 2025. S’agissant des cultures annuelles, les premières récoltes sont prévues au cours de l’année de mise en eau selon le cycle de chaque culture.  

Tomate ronde, poivron, haricot vert et cultures fourragères

- Quelles sont les principales cultures prévues dans ce périmètre agricole ?

- La mise en valeur de ce périmètre d’irrigation portera sur le développement du maraîchage de primeurs, notamment sous serre, et d’autres cultures à haute valeur ajoutée, au même titre que les cultures fourragères. Le plan d’assolement est à 70% dédié à la production du maraîchage de primeurs, notamment la tomate ronde, le poivron et le haricot vert. Le reste de la superficie sera emblavée par les cultures fourragères pour subvenir aux besoins du cheptel bovin de la région. 

En termes de production, la mise en valeur de ce nouveau périmètre vise une production totale de l’ordre de 415.000 tonnes, dont 280.000 tonnes de tomate ronde, 100.000 tonnes de poivron et de haricot vert, et plus de 35.000 tonnes de cultures fourragères, notamment la luzerne et le maïs fourrager.

- Pourquoi le projet de dessalement de l'eau de mer à Dakhla est-il considéré comme une solution appropriée pour le développement agricole de la région de Dakhla-Oued Eddahab ?

- Eu égard au potentiel limité des ressources en eau souterraines dans la région et vu les atouts majeurs et les avantages concurrentiels de la région en matière de climat et de précocité, le projet de dessalement de l’eau de mer à Dakhla pour l’irrigation d’un périmètre agricole de 5.200 ha constitue une solution idoine qui permettra de positionner la région de Dakhla-Oued Eddahab sur l’échiquier du secteur agricole national.

- Quels sont les principaux mécanismes mis en place pour mobiliser les capitaux privés dans le cadre du projet de mise en valeur de ce périmètre agricole ? 

- La mobilisation des capitaux privés est un axe primordial afin d’atteindre les objectifs tracés. La mise en valeur de ce périmètre est effectuée par des investissements privés moyennant l’opération de partenariat public-privé lancée par l’Agence pour le développement agricole pour la location de longue durée du foncier relevant du domaine privé de l’Etat. 

Cette opération concerne 219 projets, dont 100 petits projets de 5 à 10 ha destinés aux jeunes de la région, 78 moyens projets de 10 à 40 ha, 34 grands projets de 40 à 147 ha, et 7 projets d’agrégation supérieurs à 147 ha. 

Une valeur ajoutée annuelle de plus de 1 milliard de dirhams

- Quels sont les avantages et les impacts attendus de la mise en place des projets d'agrégation dans ce périmètre agricole ? 

- La mise en place de 7 projets d’agrégation autour d’unités de valorisation permettra une meilleure intégration des filières agricoles au niveau du périmètre. Les attributaires de ces projets d’agrégation s’engageront à agréger la production des attributaires des petits et moyens projets, afin de leur permettre d’accéder à la technologie, au financement et aux marchés. 

Ces projets d’agrégation permettront également la massification des flux dans l’objectif d’une meilleure optimisation du fonctionnement des unités mises en place. Le projet de mise en valeur du nouveau périmètre de Dakhla permettra ainsi d'initier une dynamique dans la région, à travers la génération d’une valeur ajoutée annuelle de plus de 1 milliard de DH et la création de plus de 10.000 emplois permanents. 

Ce projet permettra également l’utilisation des énergies renouvelables et la pérennité des systèmes de production. Il donnera la garantie et la visibilité nécessaires aux investisseurs pour réaliser leurs investissements et honorer leurs engagements contractuels vis-à-vis du marché. Le projet présente également un potentiel d’attraction des jeunes en termes d’emploi dans les activités agricoles et les services y afférents.   

- Le périmètre agricole peut-il entrer en production avant la mise en service de la station de dessalement, grâce à l’eau de la nappe ?

- L'entrée en production est prévue après la mise en eau de la station de dessalement, et ce, compte tenu du fait que l’ensemble du périmètre de 5.200 ha sera irrigué exclusivement à partir de la station de dessalement de l’eau de mer. Tout recours à l’eau de la nappe souterraine sera formellement interdit. 

En effet, cette disposition a été prise en considération dans le cahier des charges de l’appel d’offres pour la location desdits terrains, dont le dossier de soumission est constitué également des documents de contractualisation obligatoires pour l’approvisionnement en eau d’irrigation à partir de la station de dessalement, à savoir le contrat d’abonnement au service de l’eau d’irrigation dessalée et le règlement du service de l’eau d’irrigation dessalée. 

De plus, les programmes d’action prévisionnels proposés dans les projets des soumissionnaires doivent tenir compte d’une dotation en eau d’irrigation prédéfinie, fournie exclusivement par la station de dessalement de l’eau de mer. 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Aradei Capital : REVISION DU TAUX FACIAL DES OBLIGATIONS DE LA TRANCHE « B & D »

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.