Akdital : deux nouvelles ouvertures à Salé, la capacité litière portée à plus de 1.800 lits

Rédaction Medias24 | Le 19/12/2022 à 14:15
Conformément à son ambitieux programme d’investissements et en ligne avec ses prévisions, le groupe Akdital a ouvert deux nouvelles infrastructures de santé à Salé, portant ainsi sa capacité litière à 1.822 lits à fin 2022.

Ces deux nouvelles ouvertures portent à huit le nombre d’établissements ouverts en 2022 et à dix-sept le nombre d’unités de soins opérées par le groupe Akdital. Ce nouveau complexe hospitalier totalise une capacité de 220 lits.

Ce nouveau complexe aux standards internationaux a nécessité un investissement de 325 MDH, dont 160 MDH en matériel médical et équipements de pointe. Il se déploie sur 15.000 m² et compte plus de 300 collaborateurs, indique un communiqué du groupe.

L’hôpital privé de Salé

L’hôpital privé de Salé, établissement pluridisciplinaire, couvre un large éventail de spécialités médicales et chirurgicales. Il est doté d’équipements de haut niveau de dernière génération en vue du traitement de tous types de pathologies, détaille la même source.

Il comprend douze blocs opératoires ultra-modernes équipés d’installations de pointe, dont deux salles d’endoscopie et trois unités techniques d’accouchement (UTA), poursuit le communiqué.

L’hôpital privé de Salé dispose par ailleurs d’un pôle de réanimation conséquent, avec neuf box en réanimation polyvalente, quatre box de réanimation cardiologique et onze couveuses en réanimation néonatale.

Un pôle de cardiologie comprenant des plateaux techniques modernes est également mis en place. Il permet le traitement des maladies cardio-vasculaires et neurovasculaires. Il est équipé de deux salles de cathétérisme et d’une salle d’épreuve d’effort. L’unité de soins intensifs, polyvalents et cardiologiques, comprend, pour sa part, vingt-huit lits.

L’hôpital privé de Salé accueille également un laboratoire d’analyses médicales et un centre complet de radiologie (IRM, scanner, radio standard, panoramique dentaire, mammographie et échographie) afin d’optimiser le parcours du patient et d’accélérer les processus de diagnostic et de prise en charge.

Il dispose également d’un service d’urgence qui accueille les malades en état critique, 24h/24 et 7j/7.

Le centre d’oncologie privé de Salé

Le centre d’oncologie privé de Salé, spécialisé dans la prise en charge diagnostique et thérapeutique des cancers, comprend dix-neuf fauteuils de chimiothérapie, douze lits d’hospitalisation et deux bunkers pour la radiothérapie, avec un accélérateur de dernière génération ainsi qu’un scanner dosimétrique.

Ce centre accueille également un service de médecine nucléaire doté de matériel d’imagerie diagnostique, tel qu’un Pet Scan, et d’un équipement de Gamma caméra (Scintigraphie).

lire aussi
  • | Le 1/2/2023 à 16:20

    Les relations économiques Maroc-Espagne en chiffres (DEPF)

    Dans un document diffusé le 1er février, la Direction des études et des prévisions financières a fourni des chiffres concernant les relations commerciales entre le Maroc et l'Espagne à fin 2021. Pour le Maroc, le solde est structurellement déficitaire. Mince consolation : la part des exportations marocaines 'à technologie moyennement élevée' vers l'Espagne est passée de 30% en 2011 à 52% en 2021.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.
  • | Le 30/1/2023 à 16:16

    Qui contrôle les principales banques commerciales au Maroc ?

    En fin d'année, le paysage bancaire a évolué avec la prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom. Voyons comment se répartit désormais le capital des principales banques commerciales du pays. Infographie.
  • | Le 23/1/2023 à 13:46

    En 2022, les dépenses de compensation ont atteint 42 MMDH

    Le Trésor a connu l’an dernier une amélioration de ses recettes, alors que les dépenses de compensation ont presque doublé par rapport à 2021. Le déficit budgétaire global demeure assez stable à 69,5 MMDH.