χ

Le fonds alloué au Programme national d'approvisionnement en eau potable passe à 150 MMDH

Le gouvernement renforce les crédits dédiés au Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027, qui passent de 115 à 150 milliards de DH.

Le fonds alloué au Programme national d'approvisionnement en eau potable passe à 150 MMDH

Le 30 novembre 2022 à 15h14

Modifié 30 novembre 2022 à 15h36

Le gouvernement renforce les crédits dédiés au Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027, qui passent de 115 à 150 milliards de DH.

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé, ce mercredi 30 novembre à Rabat, la troisième réunion du comité de pilotage du Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027.

La réunion a été consacrée à l’examen d’une série de projets de résolutions et de recommandations, déclinés en cinq axes :

- le raccordement entre bassins hydriques ;

- les projets de dessalement d'eau de mer ;

- les projets d’édification de barrages ;

- les programmes de sensibilisation ;

- les mécanismes de gouvernance.

Cité dans un communiqué, Aziz Akhannouch a rappelé “la volonté du gouvernement d'accélérer la mise en œuvre du Programme national d'approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027”, mettant l’accent sur “la rigueur et l’esprit de responsabilité dont fait preuve le gouvernement face à toutes les formes de gaspillage et d'exploitation anarchique des ressources en eau”.

La réunion a également été l’occasion d’examiner l’état actuel des ressources en eau dans notre pays, le Royaume ayant connu depuis 2018 la succession de quatre années de sécheresse, ce qui a entraîné une régression des réserves en eaux de surface et au niveau des nappes phréatiques, note le communiqué.

Par ailleurs, la part individuelle en ressources hydrique a également régressé, passant de 2.560 m3 par an en 1960 à 620 m3 en 2020, du fait de la diminution de la ressource hydrique et de la croissance démographique.

35 milliards de DH supplémentaires

Dans le cadre du programme national, le gouvernement s’emploie à prendre les différentes mesures à même de remédier au retard constaté dans le déploiement d'un certain nombre de projets, parallèlement au lancement des études relatives à de nouveaux projets qui verront le jour à court et moyen terme, poursuit le communiqué du département du chef du gouvernement.

Le gouvernement a veillé à accélérer le rythme des investissements dans ce domaine et à renforcer les crédits dédiés au programme, qui passent de 115 à 150 milliards de DH.

Il présentera, devant le Roi Mohammed VI, l’ensemble des projets devant être mis en œuvre, qui sont de nature à alléger l'impact du stress hydrique sur les citoyens, en assurant la continuité de leur approvisionnement en eau potable, et en mettant à disposition les ressources hydriques nécessaires aux activités agricoles et à l'irrigation, ajoute la même source.

Cette réunion s'est déroulée en présence de Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur, de Nadia Fettah, ministre de l'Economie et des finances, de Nizar Baraka, ministre de l'Equipement et de l'eau, de Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, de Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du développement durable, et de Abderrahim El Hafidi, directeur général de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SONASID: Avis de convocation à l’Assemblée Générale Ordinaire du 21 juin 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.