Auto Hall : Alpha Mena maintient sa recommandation de vendre le titre

Rédaction Medias24 | Le 2/11/2022 à 15:20
Le groupe fait face à plusieurs facteurs négatifs comme l’inflation, les perturbations d’approvisionnement et la raréfaction de certains composants cette année. L’an prochain, les difficultés pourraient persister dans un contexte inflationniste durable affectant le pouvoir d’achat des ménages et la hausse des taux.

La société de recherche Alpha Mena a diffusé, le 2 novembre, une note concernant la valeur Auto Hall. Elle a décidé de maintenir sa recommandation de vendre le titre, et anticipe une baisse de 11,5% de son cours à 65,5% d’ici six mois.

Pour la société de recherche, le groupe fait face à une situation complexe, entre les perturbations sur les chaînes d’approvisionnement, la pénurie de certains composants électroniques et l’inflation.

En bourse également, le groupe souffre de la crainte des investisseurs. « Conformément aux attentes, 2022 s’est avérée une année difficile pour Auto Hall. Dans un marché baissier, avec un MASI qui recule de presque 19% depuis le début de l’année, Auto Hall a chuté de plus de 25% YTD », précise Alpha Mena. La société de recherche table d’ailleurs sur un affaissement plus important, particulièrement si la situation inflationniste et les perturbations d’approvisionnement perdurent.

Des perturbations qui devraient se poursuivre en 2023

Le contexte défavorable a pesé sur le groupe cette année. A fin juin 2022, les ventes du groupe affichaient une baisse de 12,7% à 2,4 MMDH. En termes de rentabilité, Auto Hall a également été affecté par une chute de 57% de son résultat net à fin juin 2022 à 87 MDH, avec une marge opérationnelle qui passait de 9,1% à 6,5%.

D’un point de vue sectoriel, la dynamique n’est pas au beau fixe. La société de recherche rappelle que, « en dépit d’une reprise au cours de ces deux derniers mois, le marché de l’automobile ressort toujours dans le rouge, avec une baisse des immatriculations de -8,5% à 120 905 livraisons (dont -6,8% à 107.713 unités pour le segment des VP) ».

Et ce chemin baissier pourrait persister en 2023, notamment du fait de la mauvaise conjoncture économique, et de l’inflation durable qui vient fortement rogner le pouvoir d’achat des ménages. L’autre mauvaise nouvelle étant le relèvement du taux directeur qui impliquera une augmentation des taux d’intérêt, notamment sur les crédits automobiles. Ces facteurs combinés devraient, selon Alpha Mena, peser sur la demande l’an prochain.

lire aussi
  • | Le 29/11/2022 à 15:04

    IAM : une légère amélioration des revenus et de la profitabilité attendue en 2023

    Le cours de bourse de Maroc Telecom chute de plus de 25% en YTD. Le contexte global du marché et les différentes amendes de l’ANRT font craindre une baisse du rendement. Les fondamentaux sont pourtant bons. Une légère amélioration des revenus et des bénéfices est attendue l’an prochain, portée par les filiales internationales.
  • | Le 25/11/2022 à 15:07

    BKGR recommande de souscrire à l'IPO d'Akdital et valorise le titre à 340 dirhams

    Premier entrant en bourse sur le secteur de la santé, Akdital représente une opportunité de diversification du portefeuille des investisseurs. Son maillage territorial et la faible offre médicale à l'échelle nationale offrent un bon potentiel de croissance.
  • | Le 17/11/2022 à 16:58

    La prime de risque actions d'AGR progresse de 50 points de base à 8%

    En retenant la méthode de calcul de la prime de risque par sondage, la société de recherche note une hausse de la prime de risque actions de 50 points de base à 8% par rapport à l'édition du mois de mai 2022. Cette méthode vise à déterminer la rentabilité annuelle exigée par les investisseurs en bourse, et ce, sur un placement supérieur à 5 ans.
  • | Le 16/11/2022 à 16:08

    Taqa Morocco : BKGR recommande d’accumuler le titre dans les portefeuilles

    Cette année, la hausse des cours du charbon et les bonnes performances industrielles vont fortement faire progresser les revenus et la profitabilité. Le groupe, en cette période de crise, fait figure de refuge pour les investisseurs, avec une visibilité sur ses cash flows et un rendement attendu de 3,7% cette année, d’après les projections de la société de recherche BKGR.
  • | Le 14/11/2022 à 16:00

    LafargeHolcim Maroc : M.S.IN s’attend à un TCAM des bénéfices de 6,5% sur la période 2022-2026

    Le groupe devrait connaître une baisse de près de 19% de son résultat net cette année du fait de la baisse de la demande et de la hausse des intrants. Mais, dès l’année prochaine, le RNPG et le dividende devraient progresser. Les bénéfices devraient atteindre 2.101 MDH en 2026, après une croissance annuelle moyenne de 6,5%.
  • | Le 13/11/2022 à 16:10

    CIH Bank : les hausses de fonds propres devraient booster la dynamique de croissance

    La croissance était au rendez-vous au premier semestre 2022 pour CIH Bank, mais elle a ralenti par rapport aux années précédentes, notamment en termes de collecte. Les deux augmentations de capital devraient aider à renforcer les ratios de solvabilité et la dynamique de crédits. Le coût du risque devrait poursuivre sa baisse. Alpha Mena et BKGR recommandent d’accumuler le titre.