χ

Passe d'armes Maroc-Algérie à l’Unesco

C'est un peu le type d'échanges qui se généralise dans les forums et réunions internationales: un représentant algérien qui évoque le sujet du Sahara et le représentant marocain qui le recadre.

Passe d'armes Maroc-Algérie à l’Unesco

Le 7 octobre 2022 à 9h11

Modifié 7 octobre 2022 à 9h26

C'est un peu le type d'échanges qui se généralise dans les forums et réunions internationales: un représentant algérien qui évoque le sujet du Sahara et le représentant marocain qui le recadre.

Samir Addahre, représentant permanent du Maroc à l’Unesco dont il préside actuellement le comité du patrimoine immatériel, n’a pas manqué de recadrer le représentant algérien après son intervention déplacée sur le Sahara, lors d’une réunion dédiée au patrimoine culturel.

Intervenant lors d'une réunion présidée par le diplomate marocain Samir Addahre, actuellement à la tête du comité onusien du patrimoine immatériel, le représentant de l'Algérie n'a pu s'empêcher d'évoquer le Sahara marocain dans son discours, qu'il a paradoxalement qualifié de “non-politisé”.

“Je ne sais pas qui a politisé le débat, si ce n'est malheureusement l'Algérie, encore une fois”, a répondu fermement le diplomate marocain. Il a au passage condamné l'obsession, concernant ce dossier, d'un voisin qui prétend pourtant ne pas être partie du conflit sur le Sahara.

En effet, le représentant de l'Algérie a fait allusion à Dakhla, alors que seuls les sites de Tata et Guelmim avaient été mentionnés lors du débat. “D’abord, le Sahara est un territoire marocain. Deuxièmement, nous n’avons pas parlé de Dakhla... Les deux sites que nous avons évoqués, ce sont Tata et Guelmim. Troisièmement, il est étonnant qu’un État qui dit ne pas être partie de ce conflit artificiel soit le seul à s’exprimer sur cette question”, a déclaré Samir Addahre.

“On ne parle même pas de politique ; on est en train de parler de patrimoine culturel et immatériel et vous vous permettez d’intervenir encore une fois sur les questions liées à l’intégrité territoriale du Maroc”, s'est indigné le représentant permanent du Maroc à l'Unesco, ajoutant que l'Algérie était la principale partie du conflit sur le Sahara, qu'elle entretient, malheureusement, depuis cinquante ans.

“Il y a un processus onusien ; vous êtes prié de sortir et de laisser les Nations unies faire leur travail. Vous êtes en train de perturber, de manœuvrer depuis cinquante ans sur ce dossier, malheureusement au détriment de l’intégration régionale et du bien-être  des peuples de la région", a-t-il riposté.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ajarinvest: Publication de la valeur liquidative des OPCI au titre de l'arrêté du 30.06.2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.