Matériel informatique : Disway se démarque en bourse, mais ralentie par le marché

| Le 21/9/2022 à 15:44
La valeur se démarque des autres valeurs du secteur “matériels, logiciels et services informatiques” en bourse. En revanche, elle fait face à des conditions plus compliquées de marché avec une demande en retrait sur le retail. 

En bourse, depuis le début de l’année, le secteur “matériels, logiciels et services informatiques” affiche un retrait de plus de 9% en YTD.

Une tendance qui dénote par rapport à celle enregistrée l’an dernier, de +11,6%, ou par rapport à la forte ascension observée en 2020, année lors de laquelle l’indice avait grimpé de 52%, boosté par la forte demande en matériel informatique pour satisfaire les exigences du télétravail.

Cette année, Disway tire encore une fois son épingle du jeu en bourse. La société affiche une évolution de plus de 8% de son cours à l’ouverture de la séance du 21 septembre. Le groupe affiche également des performances opérationnelles en progression avec un chiffre d’affaires en hausse de 5% à fin juin 2022. Néanmoins, l’environnement se complexifie pour Disway et la croissance ralentit.

La bonne tenue en bourse provient principalement des résultats 2021

Depuis le début de l’année, le titre a connu une évolution notable en YTD par rapport à la cote dans son ensemble. Rappelons qu’à l’ouverture de la séance du 21 septembre, le MASI lâchait près de 8,6%.

Source : medias24.com

Comme nous le voyons sur le graphe, le cours a commencé à amorcer une forte progression à partir de la fin mars 2022. Une hausse qui s’explique par l’annonce des résultats annuels 2021, très satisfaisants. “Cette performance provient notamment des résultats très positifs de la société en 2021, avec un résultat net qui a progressé de plus de 27%. Cela provient également d’un très bon rendement qui a été proposé par le groupe au-delà des 6% à travers un dividende qui avait doublé par rapport à l’année 2020”, commente une source de la place.

Ce rendement a notamment attiré nombre d’investisseurs du fait de l’attrait qu’il présente dans le contexte actuel. Par la suite, on peut observer qu’une baisse assez forte s’en est suivie. “Cette tendance baissière correspond à la période de distribution des dividendes. Il s’agit d’un impact naturel sur le cours et non une raison fondamentale”, explique notre interlocuteur.

Le groupe fait face à une situation de marché plus complexe cette année par rapport aux deux dernières années. “Désormais, après deux années exceptionnelles, est-ce que la société peut parvenir à maintenir le même rythme de croissance ? C’est assez difficile”, reconnaît notre interlocuteur. En bourse également, difficile de prédire la façon dont le cours va évoluer. Le marché est actuellement dans l’attente des résultats semestriels et du résultat net.

Une demande qui se contracte chez les ménages et une croissance ralentie attendue cette année 

En 2020 et 2021, le groupe a bénéficié d’une bonne dynamique de vente et de croissance du fait de la forte demande en matériel informatique provenant des entreprises et des particuliers.

Aujourd’hui, un grand nombre d’entre eux sont équipés. Le groupe l’a d’ailleurs indiqué dans son dernier communiqué semestriel. Disway a en effet expliqué que la croissance observée au S1-2022 s’explique par la reprise des demandes et appels d’offres publics par rapport à l’année précédente. Parallèlement, la société a précisé que l’affaiblissement du pouvoir d’achat des ménages, ainsi que le suréquipement, ont entraîné une baisse des ventes sur le segment “retail”.

Contactée à ce sujet, une autre source de la place nous explique : “Les années 2020 et 2021 ont été des années de forte hausse. Les besoins étaient particulièrement élevés. Désormais, avec un fort taux d’équipement et des conditions sanitaires beaucoup moins restrictives, nous verrons très probablement en 2022 un effet de base qui n’est pas favorable.” Un avis corroboré par notre seconde source : “L’accalmie du marché était anticipée. Nous nous attendons à un ralentissement de la croissance cette année du fait des deux années précédentes, qui ont été exceptionnelles.”

Néanmoins, la société a déployé de nombreux efforts dès 2020 auprès de ses fournisseurs pour remédier aux problèmes d’approvisionnement. Comme nous le confiait le président du directoire de Disway, Hakim Belmaachi : “Cela nous a permis de passer des commandes plus importantes que certains acteurs du secteur. Après, même si l’on est servi à 10% ou 20% de ces commandes, cela nous permet tout de même d’en passer 4 ou 5 fois plus que d’autres acteurs sur le marché.”

Affichant encore de la croissance ainsi que des fondamentaux solides, le groupe devrait encore une fois distribuer un dividende et un rendement satisfaisant, bien au-dessus de la moyenne du marché. Dans son dernier stockguide, BMCE Capital Global Research (BKGR) anticipait un yield de 8,4% et un cours cible de 833 dirhams, soit un upside de 8% par rapport au cours actuel. La société de recherche recommandait de conserver le titre dans les portefeuilles.

lire aussi
  • | Le 22/9/2022 à 14:59

    Label’Vie : de bonnes perspectives en 2022 et des bénéfices en hausse liés à l’OPCI

    Selon la société de recherche BKGR, le distributeur devrait afficher un TCAM de 7,6% sur la période 2022-2031. Et ce, grâce à l’expansion de son réseau et au changement progressif des modes de consommation des Marocains vers la distribution moderne. L’OPCI Terramis et la plus-value constatée cette année amélioreront le résultat net, anticipé en progression de 15,9% à 472 MDH.
  • | Le 20/9/2022 à 15:50

    Taqa Morocco : un bénéfice en hausse de 36% au S1 et de belles perspectives pour le reste de 2022

    Le groupe a pu bénéficier de la hausse des cours du charbon durant les six premiers mois de 2022. Le taux de disponibilité, en progression, a également contribué aux bonnes performances. 
  • | Le 19/9/2022 à 15:56

    Sonasid : les résultats supérieurs aux attentes à fin juin, les volumes devraient baisser cette année

    Le groupe a bénéficié d’un bon effet prix au premier semestre, qui a poussé à la hausse les revenus et les bénéfices. En revanche, les volumes de ventes devraient baisser cette année en raison de la mauvaise conjoncture immobilière.
  • | Le 16/9/2022 à 8:28

    L’AMMC vise la note d’information relative à l’OPR obligatoire portant sur les actions Lydec

    L’offre portera sur un montant maximum de 33,3 MDH, soit l’ensemble des actions non détenues par les initiateurs. Elle s’étendra sur la période allant du 23 septembre au 6 octobre 2022.
  • | Le 14/9/2022 à 11:57

    Wall Street chute, affolée par l’obstination de l’inflation

    La Bourse de New York a terminé en forte baisse mardi, sur un marché catastrophé par un indicateur d’inflation américain plus élevé que prévu. Douchant l’optimisme des derniers jours, il laisse présager un resserrement monétaire encore plus brutal que prévu.
  • | Le 13/9/2022 à 17:35

    La bourse continue de souffrir d’un manque de dynamisme provoqué par l'attentisme

    Joint par LeBoursier, le directeur d’une société de recherche de la place nous livre son analyse de l’évolution du marché.