Les actionnaires de Twitter votent sans surprise en faveur du projet de rachat d’Elon Musk

Rédaction Medias24 | Le 14/9/2022 à 11:09
Les actionnaires de Twitter ont approuvé, mardi 13 septembre, l’accord de rachat de la plateforme par Elon Musk pour 44 milliards de dollars, un engagement auquel le multimilliardaire a mis fin unilatéralement, accusant l’entreprise de lui avoir menti.

Le vote consolide la position du réseau social, à un mois de l’ouverture du procès qu’il a lancé contre Elon Musk pour le forcer à honorer son engagement.

Twitter avait convoqué ses actionnaires pour une “réunion spéciale” par vidéoconférence, mais le contexte du vote a dramatiquement changé depuis fin avril, quand le conseil d’administration du groupe et Elon Musk avaient signé un contrat pour le rachat de Twitter à 54,20 dollars l’action.

Depuis, le patron de Tesla et SpaceX a multiplié les accusations contre sa plateforme favorite, dont il voulait un temps faire une place publique essentielle à la démocratie.

Le 8 juillet, il a déclaré renoncer à l’opération, au motif que la société basée à San Francisco aurait selon lui menti sur la proportion de comptes automatisés et de spams parmi ses utilisateurs.

Le scrutin de mardi a eu lieu peu après l’audience au Sénat américain de Peiter Zatko, ex-chef de la sécurité de Twitter, devenu lanceur d’alerte. “La direction de Twitter trompe les élus, les régulateurs et même son propre conseil d’administration”, a déclaré d’emblée l’expert en cybersécurité, plus connu sous son pseudonyme, Mudge.

En tant que responsable de la sécurité de la plateforme depuis son recrutement fin 2020 jusqu’à son licenciement en janvier dernier, il assure avoir découvert de graves vulnérabilités et dit avoir tenté d’alerter la direction, en vain.

“Ils ne savent pas ce qu’ils ont comme données, où elles sont, d’où elles viennent et donc, évidemment, ils ne peuvent pas les protéger”, a affirmé Peiter Zatko lors de ses remarques préliminaires devant la commission judiciaire.

lire aussi
  • | Le 25/9/2022 à 8:36

    22ème FNF : le long métrage "Zanka Contact" d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix

    Le long métrage "Zanka Contact" de son réalisateur Ismaël El Iraki a remporté, samedi soir, le Grand Prix de la 22ème édition du Festival national du film (FNF) de Tanger.
  • | Le 25/9/2022 à 7:18

    Botola Pro D1 "Inwi": le Tunisien Mondher Kebaier nouvel entraineur du Raja de Casa

    Le Tunisien Mondher Kebaier a été nommé, samedi, entraineur du Raja de Casablanca (RCA), en remplacement de son compatriote Faouzi Benzarti. Mondher Kebaier, qui a présidé aux destinées de la sélection nationale de Tunisie lors de la dernière Coupe d'Afrique des Nations au Cameroun, a signé un contrat de deux saisons avec les Aigles Verts.
  • | Le 25/9/2022 à 6:40

    Laâyoune: Hubert Seillan présente son ouvrage "Le Sahara Marocain: L'espace et le temps"

     Le président de la Fondation France-Maroc Paix et Développement Durable, Hubert Seillan, a présenté et signé, samedi au Palais des congrès de Laâyoune, son ouvrage "Le Sahara Marocain: L'espace et le temps", paru aux éditions "La croisée des chemins".
  • | Le 24/9/2022 à 10:34

    Réunion à New York des Etats africains atlantiques

    Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a réaffirmé, vendredi à New York, l’engagement du Maroc pour un partenariat africain atlantique qui sera "activement" au service de la stabilité et du co-développement.
  • | Le 24/9/2022 à 8:50

    M. Bourita participe à la réunion ministérielle du Conseil de paix et de sécurité de l'UA

    Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a pris part, vendredi à New York, à la réunion ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA).
  • | Le 24/9/2022 à 8:48

    Sahara marocain: l'Espagne réaffirme sa position en soutien au plan d’autonomie

    L’Espagne réaffirme sa position en soutien au plan d’autonomie telle qu’annoncé dans la Déclaration conjointe au terme des discussions entre le Roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a déclaré, vendredi, un haut responsable au ministère espagnol des Affaires étrangères.