χ

Conseils pratiques. Prendre la route des vacances

Avant de prendre le volant vers votre destination estivale, il est nécessaire de préparer autant son véhicule que son périple. Voici une somme de conseils à suivre afin d’emprunter la route des vacances en toute sérénité.

Conseils pratiques. Prendre la route des vacances

Le 11 août 2022 à 10h43

Modifié 11 août 2022 à 10h43

Avant de prendre le volant vers votre destination estivale, il est nécessaire de préparer autant son véhicule que son périple. Voici une somme de conseils à suivre afin d’emprunter la route des vacances en toute sérénité.

Après une longue année de labeur, vous entamez enfin des vacances méritées avec, au programme, un long périple en voiture. Voici, formulés sous forme de commandements, une série de conseils pratiques à suivre pour rendre ce voyage aussi sûr qu’agréable.

Un check-up mécanique tu effectueras

Se retrouver avec un véhicule immobilisé est le meilleur moyen de gâcher ses vacances. Pour éviter une telle déconvenue, un check-up mécanique s’impose. Il comprendra évidemment les vérifications d’usage, tels le niveau des fluides (huile moteur, liquide de refroidissement et de lave-glace), l’éclairage, le système de freinage et les suspensions (ressorts et amortisseurs).

Il faudra aussi consacrer un diagnostic spécifique pour le moteur et l’ensemble des aides à la conduite électroniques. Dans tous les cas, si vous décelez des défaillances mineures, n’attendez pas qu’elles s’aggravent pour y remédier.

Les pneumatiques méritent une attention toute particulière. Les longs trajets à vive allure, sous un soleil de plomb et avec un coffre lourdement chargé mettront les gommes à rude épreuve. Si leur inspection révèle une usure importante, n’hésitez pas à les changer. Et n’oubliez pas de vérifier régulièrement la pression de gonflage, en respectant les préconisations du constructeur.

Ton voyage tu prépareras

Tout voyage commence par une bonne préparation. Chargez votre voiture la veille du départ, en évitant les bagages superflus qui alourdiront inutilement votre monture. Si la capacité du coffre s’avère trop juste, placez quelques sacs au pied des passagers arrière, et non pas sur la plage arrière où ils gêneront la vision arrière, au risque de se transformer en projectiles lors d’un freinage brutal. Si nécessaire, investissez dans un coffre de toit, bien plus sûr qu’une galerie classique.

Par précaution, confiez un double de la clé de votre auto à l’un des passagers : si vous perdez la vôtre durant le voyage, vous ne serez pas immobilisé sur place. Enfin, prévoyez aussi une trousse de pharmacie, en espérant que vous n’aurez pas à l’ouvrir.

Maintenant que la voiture est prête, place à la préparation de l’itinéraire, qui vous évitera stress et perte de temps. Pour cela, exploitez la navigation GPS de votre smartphone, surtout si le système multimédia de votre auto est compatible avec les logiciels Apple CarPlay ou Android Auto.

Tes documents tu vérifieras

Parés pour le voyage ? Presque. Il reste encore à contrôler les documents usuels. Profitez-en pour examiner la validité votre contrat d’assurance et l’étendue des garanties qu’il offre. Penchez-vous également sur les services d’assistance inclus, surtout ceux relatifs au remorquage du véhicule et au rapatriement des passagers.

Si vous comptez vous rendre à l’étranger, faites le tour des requis administratifs qui vont avec, comme le permis international, la fameuse “carte verte” ou l’autorisation de sortie de territoire si votre voiture est acquise à crédit ou en leasing. Informez-vous aussi sur la réglementation routière du pays de destination, notamment les limitations de vitesse, les interdictions de stationnement et les obligations spécifiques (présence de gilets réfléchissants, port de la ceinture de sécurité aux places arrière…).

Enfin, rassemblez l’ensemble de vos documents dans une unique pochette placée dans la boîte à gants. Cela vous permettra de gagner du temps lors des contrôles routiers, plus fréquents durant la saison estivale.

L’heure de départ tu choisiras

Choisissez le bon moment pour prendre la route. Les heures de pointe sont évidemment bannies, tout comme le départ précipité après une journée de travail, votre capital énergie étant presque épuisé. Le but étant d’être au meilleur de votre état de forme, sachez que certains créneaux horaires sont plus propices à la somnolence, à savoir l’après-midi entre 13 et 16 heures, et la nuit entre 2 et 5 heures du matin.

Quelle que soit la durée du trajet, il est vivement conseillé de s’arrêter au moins toutes les deux heures, pour une pause minimale de 10 minutes. Car au bout de ce laps de temps passé au volant, la fatigue visuelle s’installe, la vigilance baisse et les temps de réaction s’allongent.

Rappelez-vous que l’essentiel est d’arriver à bon port, même si vous êtes impatients de rallier votre lieu de vacances.

Une conduite exemplaire tu adopteras

On ne vous conseillera jamais assez d’être prudent sur la route. L’injonction vaut pour toutes les périodes de l’année, et encore plus durant la saison estivale et ses routes encombrées. Respectez les limitations de vitesse comme les distances de sécurité (de 70 mètres à une vitesse de 120 km/h), et ne tentez pas de dépassements hasardeux.

Allez-y mollo sur la pédale d’accélérateur : réduire votre allure vous fera économiser du carburant et ne vous fera « perdre » que quelques petites minutes.

Si une partie de votre parcours se déroule de nuit, redoublez de vigilance. Dans l’obscurité, la vision se dégrade et, à cause de l’effort supplémentaire de concentration, la fatigue arrive plus vite. Si vous en détectez les premiers signes (picotements dans les yeux, paupières lourdes, nuque et dos raides… ), imposez-vous une halte ou cédez le volant à un accompagnateur, le temps de faire un petit somme.

Enfin, même s’il est raccordé à un dispositif « mains-libres » ou au système multimédia, limitez l’usage de votre smartphone au strict nécessaire, et laissez le contrôle de la playlist à votre « co-pilote ». Pour une fois qu’il peut se rendre utile…

Tes enfants tu chouchouteras

Les (très) jeunes passagers goûtent peu les longs trajets en voiture, synonymes pour eux d’interminables heures d’ennui et d’enfermement. Résultat, les voilà qui montrent les premiers signes d’impatience au bout de quelques dizaines de kilomètres. Afin de leur rendre le voyage plus agréable, il est indispensable de prévoir des occupations adaptées. Parmi les valeurs sûres figurent les cahiers de coloriage pour les moins âgés, ou les smartphones, tablettes tactiles et autres consoles de jeux portables pour leurs ainés. De quoi obtenir un calme bienvenu… à condition de prévoir les casques audio qui vont avec.

Au-delà des divertissements, pensez à multiplier les arrêts tout au long du trajet. Des pauses régulières dans les aires de repos, souvent équipées d’espaces de jeux, leur permettront de se dépenser et de se dégourdir les jambes. Et avec un peu de chance, ils se laisseront gagner par le sommeil une fois remontés à bord. Mission accomplie… jusqu’au prochain réveil.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis : resultats S1 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.