χ

Nadia Fettah espère une croissance de 4,5% et une inflation à 2% en 2023

Les premières données relatives au projet de loi de finances 2023 ont été présentées par Nadia Fettah au Parlement ce mercredi 27 juillet. Il en ressort un objectif de croissance optimiste à 4,5%, fondé sur des hypothèses qui peuvent être révisées à tout moment à cause de l'incertitude.

Nadia Fettah espère une croissance de 4,5% et une inflation à 2% en 2023

Le 27 juillet 2022 à 18h46

Modifié 29 juillet 2022 à 16h16

Les premières données relatives au projet de loi de finances 2023 ont été présentées par Nadia Fettah au Parlement ce mercredi 27 juillet. Il en ressort un objectif de croissance optimiste à 4,5%, fondé sur des hypothèses qui peuvent être révisées à tout moment à cause de l'incertitude.

Comme le prévoit la loi organique relative à la loi de finances (LOF), Nadia Fettah était ce mercredi 27 juillet au Parlement pour présenter les données relatives à l’exécution de la loi de finances 2022 et les conditions de préparation du PLF 2023.

Les chiffres présentés pour 2023 sont ceux entrant dans le cadre de la programmation pluriannuelle. L’incertitude et le manque de visibilité en sont la raison.

Il y est précisé que « les projections présentées peuvent être revues à la baisse si les perspectives de reprise de l’économie mondiale continuent de se détériorer en 2023 avec une baisse des prévisions de croissance, notamment dans l’Union européenne en raison des répercussions du conflit russo-ukrainien et de son impact sur les prix des matières premières et des chaînes de production et d’approvisionnement mondiales, parallèlement aux pressions inflationnistes ».

Une projection de croissance de 4,5% 

Pour 2023, le gouvernement maintient des prévisions optimistes en tablant sur une croissance de 4,5%, dont une valeur ajoutée agricole de +12,9% et une valeur ajoutée non agricole de 3,6%. 

Cette prévision de croissance pour l’année 2023 se base sur les hypothèses suivantes, des hypothèses sujettes à changement :

    • Récolte céréalière  de 75 millions de quintaux.
    • Prix gaz butane à 700 $/tonne. 
    • Prix pétrole Brent à 93 dollars. 
    • Taux de change MAD-USD de 9,8 DH.
    • Taux d’inflation à 2%.

Selon l’exposé de la ministre, le gouvernement prévoit en 2023 un déficit budgétaire stable à 5,2% (contre 5,3% en 2022) et un endettement de 70,8%.

Il ambitionne cependant de réduire le déficit budgétaire à 4,5% avec un endettement de 70,1%. « L’atteinte de cet objectif nécessite la mise en place d’un ensemble de réformes et de mesures permettant la mobilisation de ressources supplémentaires », avance la ministre.  

LIRE AUSSI :

LF 2022 : 28 MMDH de recettes supplémentaires à fin juin 2022

Croissance, inflation, dette, déficits : voici les prévisions de Nadia Fettah pour fin 2022

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente Invest: Avis de convocation à l’Assemblée Générale Ordinaire réunie extraordinairement le 07 Septembre 2022 à 10 Heures 30 Minutes

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.