χ

LF 2022 : 28 MMDH de recettes supplémentaires à fin juin 2022

Lors de son passage au Parlement ce mercredi 27 juillet, Nadia Fettah a fait un arrêt sur image de l’économie marocaine, présentant ses principaux indicateurs à fin juin 2022 dont ceux relatifs à l’exécution de la loi de finances 2022. Détails.

LF 2022 : 28 MMDH de recettes supplémentaires à fin juin 2022

Le 27 juillet 2022 à 20h15

Modifié 28 juillet 2022 à 18h09

Lors de son passage au Parlement ce mercredi 27 juillet, Nadia Fettah a fait un arrêt sur image de l’économie marocaine, présentant ses principaux indicateurs à fin juin 2022 dont ceux relatifs à l’exécution de la loi de finances 2022. Détails.

Comment a évolué l’économie marocaine au cours de ce premier semestre ? Et comment la loi de finances est-elle exécutée ? Deux questions auxquelles la ministre de l’Economie et des finances, Nadia Fettah, a apporté des réponses au cours d’une réunion à la commission des Finances et du développement économique à la Chambre des représentants ce mercredi 27 juillet.

Le contexte économique a globalement été marqué à fin juin 2022 par :

– la faible pluviométrie au début de la campagne agricole, ayant pour conséquence une importante réduction de la récolte agricole ;

– la grande dynamique dans les secteurs du tourisme et du transport après la réouverture des frontières le 7 février dernier ;

– les résultats mitigés enregistrés dans les autres secteurs ;

– l’augmentation des crédits octroyés au secteur privé sous l’effet de l’amélioration des conditions de financement ;

– la décélération de la demande étrangère adressée au Maroc, notamment depuis l’Europe à cause de la guerre entre l’Ukraine et la Russie ;

– le léger recul du chômage sans qu’il ne revienne à ses niveaux d’avant crise ;

– la hausse historique des pressions inflationnistes à cause de facteurs exogènes.

Recouvrement de 147,4 MMDH, soit 56% des recettes prévues en 2022

Malgré ce contexte globalement difficile avec une inflation galopante et une crise énergétique préoccupante, l’exécution de la loi de finances sur ce premier semestre apporte son lot de bonnes nouvelles pour le gouvernement.

Les recettes collectées à fin juin 2022 sont de l’ordre de 147,4 MMDH. Elles ont enregistré une hausse de 23,5% par rapport à 2021 (119,4 MMDH), soit 28 MMDH de plus, dont 23,5 MMDH de recettes fiscales et 4,2 MMDH de recettes non fiscales.

Toutes les catégories de recettes fiscales sont en hausse, à l’exception de la TVA à l’intérieur, probablement à cause du recul de la demande en raison de l’inflation. Dans le détail :

l’IS a enregistré un accroissement de 57,3%, passant de 22,3 MMDH à fin juin 2021 à 35,1 MMDH à fin juin 2022. Soit 12,8 MMDH de plus. Le taux d’exécution par rapport à la loi de finances 2022 est de 68,3% ;

l’IR a connu une hausse de 5,1% équivalent à 1,2 MMDH, passant de 24,2 MMDH à 25,4 MMDH à fin juin 2022. Le taux d’exécution est de 59,2% ;

la TVA a crû de 17,7% ou de 5,7 MMDH. Le taux d’exécution est de 56,3%. C’est la TVA à l’importation qui a contribué le plus à cette hausse en compensant la baisse enregistré par la TVA intérieure :

* TVA intérieure : baisse de 9,6% (-1,1 MMDH) à 10,5 MMDH contre 11,7 MMDH à fin juin 2021.

* TVA à l’import : hausse de 33,3% ou 6,8 MMDH, passant de 20,5 MMDH à fin juin 2021 à 27,4 MMDH à fin juin 2022.

– la TIC a augmenté de 5,2% ou 742 MDH pour atteindre fin juin 2022 un peu plus de 15 MMDH. Le taux d’exécution est de 48,9% ;

– les droits douaniers ont enregistré une hausse de 23,9% ou 1,3 MMDH à 6,9 MMDH. Le taux d’exécution est de 57,2% ;

– les droits d’enregistrement et de timbres ont augmenté de 15,8%, passant de 8,4 MMDH à 9,7 MMDH. Le taux d’exécution est de 65,7%.

Les dépenses ont augmenté de 27 MMDH (+16,9%)

Concernant les dépenses courantes, le taux d’exécution ressort à 56,1%. Elles ont augmenté de 15% ou 19,2 MMDH, passant de 127,8 MMDH à fin juin 2021 à 147 MMDH à fin juin 2022:

– les salaires ont augmenté de 3,7% ou 2,6 MMDH pour s’établir à 74,2 MMDH à fin juin 2022. Le taux d’exécution est de 50,3% ;

– les équipements et autres services ont crû de 13,6% ou 4,2 MMDH pour atteindre 34,9 MMDH. Le taux d’exécution est de 50,3% ;

– les intérêts de la dette quasiment stables (+1,7%) à 16,9 MMDH. Le taux d’exécution est de 60,3% ;

– la compensation a explosé puisque à fin juin 2022, elle affiche 21 MMDH contre 8,9 MMDH à fin juin 2021. La hausse est de 12 MMDH.

Les crédits ouverts au titre des investissements ont également augmenté de 24,4% ou 7,8 MMDH par rapport à juin 2022. Le taux d’exécution est de 50,7%.

Globalement, les dépenses ont connu une hausse de 27 MMDH, résume la ministre de l’Economie et des finances dans sa présentation.

Croissance, inflation, dette, déficits : voici les prévisions de Nadia Fettah pour fin 2022

Nadia Fettah espère une croissance de 4,5% et une inflation à 2% en 2023

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Communiqué Post Conseil d’Administration « Indicateurs Financiers S1 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.