Finance participative : Al Maghribia Takaful dévoile ses produits et ses ambitions

Abdelkrim Fazazi, DG de Al Maghribia Takaful, Abderrazak Hassouni, Directeur de Dar Al Amane Taoufik Lachker Hidara, DG de La Marocaine Vie & Président du Conseil d'Administration de Al Maghribia Takaful
| Le 28/6/2022 à 16:32
La filiale participative de La Marocaine Vie démarre son activité au Maroc. Elle a décliné ses produits et exprimé ses ambitions lors d’une conférence de presse ce mardi 28 juin. Détails.

L’écosystème de la finance participative continue de s’élargir au Maroc, notamment avec l’inauguration récente de l’assurance Takaful. Depuis quelques semaines, les lancements des assureurs Takaful se multiplient.

Al Maghribia Takaful, filiale participative détenue à 100% par La Marocaine Vie, vient elle aussi de démarrer son activité. Ses produits ainsi que ses ambitions ont été dévoilés ce mardi 28 juin, lors d’une conférence de presse.

Ce lancement fait suite à l’obtention de son agrément par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) pour pratiquer les opérations d’assurances Takaful famille, Takaful investissement et Takaful général, et de l’agrément de Dar Al Amane en tant qu’intermédiaire d’assurance.

Abdelkrim Fazazi, directeur général de Al Maghribia Takaful, est revenu sur le concept de base de l’activité Assurance Takaful. « Notre activité porte sur un système qui comporte des investisseurs qui émettent des primes – établies sous forme d’engagement de donation. Ces primes-là sont prélevées. Elles vont directement sur un fonds Takaful. Ces investisseurs en sont les seuls propriétaires. Un gestionnaire de fonds, dénommé wakil (mandataire, ndlr), représentant Al Maghribia Takaful, a l’engagement de gérer ce fonds dans la conformité totale avec la Sharia, et de redistribuer un bénéfice technique, s’il a été généré, à l’assuré. »

Al Maghribia Takaful proposera une offre immédiate d’assurance Takaful aux personnes bénéficiaires de financement participatif, qui sera suivie de la vente des produits Multirisque Bâtiment, puis d’Assurance Investissement Takaful.

Le premier produit lancé par Al Maghribia Takaful a trait au contrat Décès et invalidité absolue et définitive pour couvrir le financement Mourabaha. Ce produit devait être lancé urgemment, d’après Abdelkrim Fazazi. « Nous avons lancé ce produit en premier parce qu’il y a une urgence importante qui nous pousse à le faire. Nous avons pas moins de 6.500 clients qui ont opté pour un financement Mourabaha et qui n’avaient pas de couverture. »

L’ACAPS souligne, dans une fiche portant sur l’Assurance Takaful, qu’au titre du contrat Décès et invalidité « le Fonds d’assurance verse au bénéficiaire désigné le capital garanti, en cas de décès de l’assuré avant le terme du contrat. Ce contrat prévoit également le versement d’un capital en cas d’invalidité absolue définie au contrat. Ce contrat est destiné principalement à accompagner les opérations de financement auprès d’une banque participative pour l’acquisition d’une maison ou d’autres propriétés (voiture, machines agricoles…).

« Par la suite, nous passerons à la couverture Multirisque bâtiment parce qu’elle est complémentaire à la couverture Décès et invalidité. Pour la Multirisque bâtiment, nous allons lancer deux types de produits qui correspondent à deux types de clients. Ceux-ci ont un financement Mourabaha ou bien ils sont propriétaires et expriment le besoin d’assurer les risques liés à l’habitation. »

D’après l’ACAPS, ce contrat vise à couvrir les pertes subies par le bâtiment en cas d’incendie et risques annexes, de dégât des eaux et de bris de glaces. La garantie de ce contrat peut être étendue à la couverture du contenu du bâtiment. Ce contrat couvre également les conséquences d’évènements catastrophiques.

Dans la même année, un troisième produit sera lancé. Il s’agit de l’Assurance Investissement Takaful. « Le marché n’est pas très porteur en ce moment, mais nous sommes en train de travailler avec les autorités pour préparer le lancement de ce produit et faciliter son utilisation. »

Ce contrat permet au participant, moyennant une ou plusieurs contributions, de bénéficier d’un capital constitué à une date fixée au préalable. Le participant supporte toute perte éventuelle sur le capital investi. Les conditions particulières de ce type de contrat peuvent prévoir la stipulation d’un rendement espéré dans l’année. Ce rendement ne peut en aucun cas être garanti.

Les ambitions d’Al Maghribia Takaful

La filiale participative vise à élargir davantage son offre de produits à plus long terme, notamment d’assurance non-vie, pour répondre aux besoins de la société et de ses partenaires.

« Nous ambitionnons de passer à d’autres produits notamment les contrats Non-Vie, et aussi à des produits spécifiques liés par exemple au Hajj et à la Omra », indique le directeur général.

« Nous faisons face à un marché émergent qui a un grand potentiel de développement. Le besoin pour ces produits se fait sentir. Il y a beaucoup de clients qui ne veulent pas passer par la banque conventionnelle, mais qui ont besoin de ces produits d’assurance. »

De son côté, Mohammed Tahri, directeur général et membre du directoire de Société Générale Maroc, conclut : « Nous (Dar Al Amane, ndlr) occupons la place de la troisième banque participative même si nous ne sommes qu’une fenêtre. (…) Nous souhaitons que Al Maghribia Takaful puisse avoir le même classement que Dar Al Amane sur le paysage Takaful. »

lire aussi
  • | Le 3/8/2022 à 10:11

    Managem : le chiffre d’affaires en forte hausse de 81% à fin juin 2022

    Le groupe a bien profité de la contribution aurifère dans le chiffre d'affaires. Durant le second trimestre, l'Or de la mine de Tri-K comptait pour le tiers des revenus du groupe. La consolidation e la production et l'appréciation de la parité USD/MAD ont également poussé le chiffre d'affaires à la hausse.
  • | Le 1/8/2022 à 9:38

    Mutandis : chiffre d’affaires en hausse de 48% à fin juin 2022

    La hausse des prix de vente suite à l'augmentation des prix des intrants a été généralement bien acceptée. Les volumes de ventes progressent et le chiffre d'affaires dépasse le milliard de dirhams. Season a généré 235 MDH de revenus à fin juin. La dette bancaire recule de 18% par rapport à fin décembre 2021.
  • | Le 1/8/2022 à 9:05

    CDM : hausse de 17% du RNPG à fin juin 2022

    Le groupe a connu une bonne dynamique concernant les crédits à fin juin, en hausse de 4,7% par rapport au S1-2021. Le coût du risque a fortement baissé de 84% par rapport à la même période en 2021. Le RNPG ressort à 325 MDH, tiré par l'amélioration des marges et la baisse du coût du risque.
  • | Le 31/7/2022 à 19:10

    ODM lève 80 MDH sur le marché obligataire, une première dans le secteur de la santé au Maroc

    Le Groupe Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM) clôture avec succès une émission obligataire de 80 millions de dirhams auprès d'investisseurs privés, apprend Médias24.
  • | Le 31/7/2022 à 9:59

    L’encours des crédits bancaires dépasse les 1.000 MMDH à fin juin, les impayés reculent (BAM)

    D’un mois sur l’autre, l’encours du crédit bancaire progressé de 43 MMDH. Les créances en souffrance affichent un léger retrait de 688 MDH d’un mois sur l’autre à 86,7 MMDH. Elles augmentent cependant concernant les ménages. Sur 12 mois glissants, elles progressent de 4,8%.
  • | Le 29/7/2022 à 17:18

    En juin, le cash en circulation repart à la hausse et progresse de 8% sur une année glissante

    Le cash en circulation reprend une tendance haussière en juin 2022. Il progresse de 4,5 MMDH d’un mois sur l’autre. Parallèlement, les dépôts bancaires progressent de 2,2% par rapport au mois précédent, soit 23 MMDH en valeur.