χ

Casablanca : équipement de la 2e phase du projet d’alimentation en eau potable pour 21 MDH

L'Office nationale de l'électricité et l'eau (ONEE) va lancer les travaux d'équipement de la deuxième tranche de la station de surpression relatif au projet de l’Alimentation en eau potable de Casablanca au niveau de l'interconnexion du réservoir Médiouna et de Bouskoura.

Casablanca : équipement de la 2e phase du projet d’alimentation en eau potable pour 21 MDH

Le 18 juin 2022 à 11h37

Modifié 20 juin 2022 à 8h33

L'Office nationale de l'électricité et l'eau (ONEE) va lancer les travaux d'équipement de la deuxième tranche de la station de surpression relatif au projet de l’Alimentation en eau potable de Casablanca au niveau de l'interconnexion du réservoir Médiouna et de Bouskoura.

La demande actuelle en eau potable de la zone du grand Casablanca s’élève à environ 200 Mm3/an, avec un appel maximal en pointe journalière de l’ordre de 7.100 l/s.

Or, actuellement, la situation hydrique au niveau du bassin de l’Oum Er Rbiaâ est très critique et les réserves au niveau du barrage Al Massira et des autres barrages situés à l’amont de celui-ci sont très faibles, ce qui risque de compromettre l’approvisionnement en eau potable du Grand Casablanca et des autres villes et localités desservies à partir de ces mêmes ressources (Benguerir, Marrakech à partir de l’été 2022, Safi, Youssoufia, Sidi Bennour, El Jadida, Settat, Berrechid…).

Ce vendredi 17 juin 2022, la retenue d’eau du barrage Al Massira était estimée à 6,1% de sa capacité globale. En tenant compte de l’envasement, le barrage était en réalité à sec.

Dans ce contexte particulier, il a été décidé de réaliser un projet de transfert depuis la zone Nord de Casablanca vers sa zone Sud (les réservoirs Médiouna et Bouskoura) pour pouvoir exploiter l’excédent d’eau disponible au niveau du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah et réduire, ainsi, les prélèvements à partir de l’Oum Er Rbiaâ. Une première tranche de ce projet a été mise en service en février 2022.

L’estimation du coût des prestations liées à la 2e tranche s’élève à plus de 21 millions de dirhams (21.734.400 DH). La mise en service de la 2e tranche est prévue progressivement à partir de décembre 2022. 

Dans le cadre de ce projet, l’ONEE, envisage donc de réaliser la 2ème tranche des travaux de transfert d’eau depuis le réservoir Médiouna jusqu’au réservoir Bouskoura.

Les travaux prévus dans le cadre de la 2ème tranche sont les suivants :
– Réalisation d’une conduite, entre l’entrée du réservoir Médiouna et le réservoir Bouskoura sur environ 7.8 km ;
– Réalisation des raccordements nécessaires;
– Augmentation du débit de la station de surpression par l’installation de trois groupes de pompages ;
– Extension des équipements électriques.

Comment Casablanca sécurise totalement son eau potable dès ce mois de mars

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Avis de convocation à l’Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.