χ

Sekkouri et Benchaaboun exposent les perspectives économiques du Maroc à Paris

Deux évènements tenus vendredi 13 et samedi 14 mai à Paris ont été l'occasion pour Younes Sekkouri et Mohammed Benchaaboun de présenter les perspectives économiques du Royaume ainsi que les réformes engagées pour encourager l'entrepreneuriat.

Sekkouri et Benchaaboun exposent les perspectives économiques du Maroc à Paris

Le 14 mai 2022 à 14h51

Modifié 16 mai 2022 à 8h37

Deux évènements tenus vendredi 13 et samedi 14 mai à Paris ont été l'occasion pour Younes Sekkouri et Mohammed Benchaaboun de présenter les perspectives économiques du Royaume ainsi que les réformes engagées pour encourager l'entrepreneuriat.

La rencontre sur les perspectives qu’offrent les écosystèmes économiques dans le Royaume aux entrepreneurs du digital de la diaspora marocaine en France tenue vendredi a été placée sous le thème “innovation, digital et intelligence artificielle”.

Elle a été l’occasion de mettre en avant le potentiel des différents écosystèmes nationaux, notamment dans le secteur du numérique, ainsi que la place du Maroc dans son entourage africain en la matière.

A cette occasion, le ministre a présenté les dernières évolutions en lien avec le domaine du numérique dans le Royaume, notamment la dernière réunion tenue le vendredi 13 mai sur la charte de l’investissement et le dispositif TPME, notant que ces sujets font l’objet d’un suivi très particulier de la part du Roi Mohammed VI.

Le ministre a relevé que le Maroc offre l’infrastructure nécessaire au développement d’écosystèmes numériques, dont la future charte d’investissement, qui prévoit des aides pour les investissements au-delà de 50 MDH, annonçant que le gouvernement planche aussi sur d’autres dispositifs pour les investissements de moins de 50 MDH.

Younes Sekkouri a fait savoir que le l’Exécutif planche sur la finalisation d’un projet concernant l’offre de l’État en lien avec l’investissement au Maroc destiné aux entrepreneurs de la diaspora, ainsi qu’aux entreprises qui peuvent exporter à partir du Maroc, tous secteurs confondus.

De son côté, Mohammed Benchaâboun a souligné la nécessité pour les start-ups et les investisseurs de la diaspora marocaine de se projeter au-delà des frontières nationales. Il a appelé ces derniers à “penser global et à penser Afrique à partir du Maroc » et  » à être pointus dans leurs projets dans le sillage d’une compétitivité internationale qui ne cesse de s’accentuer ».

L’ambassadeur du Maroc à Paris a insisté sur l’importance des financements et la nécessité de compléter les écosystèmes par l’accompagnement du système bancaire pour pouvoir dépasser un certain nombre de freins, couplé à la formation qui demeure fondamentale.

Dans la continuité des messages présentés vendredi, Sekkouri et Benchaaboun sont également intervenus ce samedi à l’occasion de la 14ème édition de la Journée de la Création d’Entreprise, qui s’est ouverte à la Maison de la chimie à Paris.

Le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, a insisté sur le travail effectué par le gouvernement pour la mise en place d’une architecture qui permet d’avoir un interlocuteur, afin d’accompagner les porteurs de projets et les investisseurs.

Le ministre a fait savoir également qu’un outil digital dans ce domaine est en cours de mise en place, dans le cadre de l’optimisation de la gouvernance entrepreneuriale.

En vue d’aller de l’avant dans cette politique ambitieuse d’encouragement de l’investissement et de l’initiative privée, a indiqué le ministre, le gouvernement œuvre, via notamment son département, à faire converger tous les programmes mis en place en la matière par les différents ministères et administrations.

De son côté, Mohamed Benchaâboun a axé son intervention sur le développement inclusif et durable, qui sont aujourd’hui à la fois les deux défis, mais aussi les deux boussoles de la politique du Royaume, lesquelles donnent l’orientation fixée par le Souverain vers laquelle les pouvoirs publics et l’ensemble des forces vives du pays doivent s’acheminer.

Mettant en avant l’existence dans le Royaume d’un consensus pour lutter contre les inégalités et contre le dérèglement climatique, avec toutes ses conséquences sur tous les pans de notre économie et sur la ressource hydrique, le diplomate a souligné que le développement durable constitue le « combat de tous et de tous les instants », dans le sillage des conséquences dévastatrices du changement climatique pour la région et l’Afrique.

« Assurer l’efficacité et le succès de ces politiques pour un développement durable et inclusif passe impérativement par la création de la croissance et attirer les investissements’’, a fait observer l’ambassadeur.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M-Communication Financière des Résultats semestriels 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

SMART CITY CASABLANCA SYMPOSIUM