Cinq petits barrages et lacs collinaires à l'étude dans le bassin du Loukkos

Le diagnostic de vingt sites dans le bassin du Loukkos donnera lieu à l'identification de cinq projets de petits barrages, qui feront l'objet d'une étude de faisabilité. Ces projets entrent dans le cadre du plan d'urgence pour l'approvisionnement en eau potable. Le gouvernement en prévoit 120 entre 2021 et 2023.

Cinq petits barrages et lacs collinaires à l'étude dans le bassin du Loukkos

Le 4 mai 2022 à 13h58

Modifié 4 mai 2022 à 15h32

Le diagnostic de vingt sites dans le bassin du Loukkos donnera lieu à l'identification de cinq projets de petits barrages, qui feront l'objet d'une étude de faisabilité. Ces projets entrent dans le cadre du plan d'urgence pour l'approvisionnement en eau potable. Le gouvernement en prévoit 120 entre 2021 et 2023.

L'Agence du bassin hydraulique du Loukkos étudie la faisabilité de cinq petits barrages et de lacs collinaires au niveau de sa zone d'action. Un appel d'offres estimé à 492.000 DH pour la réalisation de l'étude à été lancé par l'agence pour sélectionner un prestataire.

L'étude commencera par le diagnostic de vingt sites de barrages collinaires afin d'identifier les sites prioritaires. A l'issue d'une étude hydrologique, les sites seront classifiés sur la base d'une analyse multicritères.

Cinq sites seront sélectionnés en concertation avec l'Agence du bassin hydraulique du Loukkos pour faire l'objet d'études topographiques et géologiques. Ces dernières fourniront les détails techniques qui permettront de définir la faisabilité, l'importance et les capacités de stockage des eaux des différents sites.

Ces petits barrages seront mis au service des projets d'alimentation en eau potable, de l'irrigation agricole, de l'abreuvement du cheptel, de la recharge de la nappe et de la protection contre les inondations. Une évaluation de l'atteinte de chacun de ces objectifs devra également y figurer.

Le coût global de chacun de ses projets devra être fourni par le bureau d'études, y compris les coûts de l'ouvrage principal, des équipements d'alimentation en eau potable, de l'aménagement hydroagricole et de la mobilisation du foncier de l'expropriation pour les nouveau projets.

Le plan d'urgence pour l'approvisionnement en eau potable, lancé par le ministère de l'Equipement et de l'eau, prévoit la construction de 120 petits barrages, également appelés barrages ou lacs collinaires, entre 2021 et 2023.

Le programme national 2020-2027 pour l’approvisionnement en eau potable sera adapté

Nizar Baraka : « Un rationnement de l’eau potable n’est pas à exclure dans les villes »

Stress et pénurie hydriques : ce n’est pas seulement la faute à la pluviométrie (Cour des comptes)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

NEMA Capital: Valeurs liquidatives des OPCI au 1er juillet 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.