Casablanca : le point sur les plus grands chantiers de mobilité

Le nouveau pont sur le boulevard Mohammed VI et le centre de maintenance et de remisage des lignes de tramway T3 et T4 et de BHNS L5 et L6, devraient être prêts vers le mois de juin 2022. Les études pour la réalisation de la trémie de la Résistance sont en cours d’élaboration. La ligne L6 du BHNS sera prolongée de quatre stations. Le point sur ces grands projets de mobilité à Casablanca.

Casablanca : le point sur les plus grands chantiers de mobilité

Le 14 janvier 2022 à 17h58

Modifié 14 janvier 2022 à 19h37

Le nouveau pont sur le boulevard Mohammed VI et le centre de maintenance et de remisage des lignes de tramway T3 et T4 et de BHNS L5 et L6, devraient être prêts vers le mois de juin 2022. Les études pour la réalisation de la trémie de la Résistance sont en cours d’élaboration. La ligne L6 du BHNS sera prolongée de quatre stations. Le point sur ces grands projets de mobilité à Casablanca.

Une visite pour s’enquérir de l’avancement des chantiers de mobilité dans la métropole, notamment celui de l’ouvrage de dénivellation T3 au niveau du boulevard Mohammed VI et celui du centre de maintenance Al Hantate, a été organisée jeudi 13 janvier.

Étaient présents à cette visite, Saïd Ahmidouch, wali de la région Casablanca-Settat ; Nabila Rmili, présidente de la commune de Casablanca ; Nabil Belabed, directeur général de la SDL Casa Transports ; ainsi que d’autres responsables, notamment le président de l’arrondissement Moulay Rachid.

Le pont sur le boulevard Mohammed VI ouvert à la circulation vers juin 2022

Interpelé par Médias24, M. Belabed confie que « l’ouvrage sur le boulevard Mohammed VI va permettre de fluidifier le trafic, notamment au niveau de ses intersections avec le boulevard Al Qods, emprunté par la ligne L5 (busway 1) du bus à haut niveau de service (BHNS), le boulevard Driss El Harti par lequel passera la ligne T3 du tramway, ainsi que les boulevards Dakhla et Amgala ».

« D’une longueur de 620 mètres, cet ouvrage a été entamé le 15 novembre 2021. Les travaux dureront 12 mois. Nous devrons le mettre en circulation en juin prochain. En mai 2022, nous allons permettre la continuité des travaux de la ligne T3. »

La fin des travaux dans leur totalité sur ce chantier de dénivellation est prévue en novembre 2022.

« Cet ouvrage, qui va coûter 173 millions de dirhams, sera réalisé par une équipe, un encadrement et un suivi 100% marocains ».

« Il va surplomber le plus grand pôle d’échanges du réseau de transports en commun en site propre de la ville de Casablanca, puisqu’il jouxtera la station de la ligne T3 qui se trouve à proximité de la L5. Ce sera donc un pôle d’échange à la fois BHNS-TRAM-BUS et grands taxis, qui se trouvent dans le voisinage. »

« C’est un ouvrage de 16 mètres de largeur au total. Il va comporter deux fois deux voies de 3,5 mètres, ainsi que deux trottoirs et des rampes d’accès de part et d’autre de la ville blanche » de 130 mètres côté centre-ville et de 265 mètres côté autoroute A5″, a précisé Nabil Belabed dans sa présentation du projet au wali de la région Casablanca-Settat.

Concernant la fluidification du trafic, ce pont permettra de réduire considérablement la longueur des files d’attente et les délais de passages aux intersections de ces boulevards. « On passera ainsi d’un temps d’attente de 13 minutes à 2 minutes en moyenne, qui est bien plus raisonnable, d’autant que la T3 et la L5 sont prioritaires sur ce carrefour. Nous allons donc concilier la priorité des transports en commun et la fluidité du trafic. Il s’agit du principal objectif de cet ouvrage. »

En effet, selon les fiches de présentation du projet réalisé par Casa Transports, la charge de trafic en heure de pointe sur ce boulevard s’élève à 6.000 uvp/heure (unité de véhicule particulier) au droit du carrefour d’intersection des boulevards Mohammed VI – El Harti – Al Qods.

Le régime d’écoulement des flux de circulation en 2019 est proche de la saturation (98% de la capacité en heure de pointe matinale (HPM), contre 95% en heure de pointe du soir (HPS)).

Le temps d’attente sur le boulevard Al Qods, où la file d’attente est estimée à 568 mètres en HPM et à 575 mètres en HPS, va ainsi passer de 12,2 minutes à 2,4 minutes. Sur le boulevard Mohammed VI (165 mètres en HPM et 314 mètres en HPS), le temps d’attente passera de 7,9 à 0,5 minutes, et de 13,5 à 2,5 minutes sur Driss El Harti (638 mètres en HPM et 312 mètres en HPS). Rappelons que la réalisation de ce projet a été attribuée à la société Bioui Travaux.

Voici à quoi ressemblera l’ouvrage :

(Source photos : Casa Transports)

Voici en images l’état actuel des lieux :

(Crédit photos : Médias24)

Les études en cours pour la réalisation de la trémie de la Résistance

Les travaux pour la réalisation de la trémie de la Résistance n’ont pas encore démarré. Dans une déclaration à Médias24, Mme Rmili nous fait savoir qu’il y a une « grande réflexion actuellement sur la continuité de la trémie de Dakar et de celle de Omari Riffi sur le boulevard de la Résistance ».

« Les études sont en cours de finalisation pour que l’on puisse accoler ces deux trémies déjà existantes, afin de mettre en place un passage souterrain depuis la trémie de Dakar en sortant vers le boulevard Zerktouni. Cette trémie va fluidifier la circulation » et a pour objectif principal la dénivellation au droit du passage du tramway T3.

« Les travaux de renforcement sont réalisés, mais à présent, il nous reste à voir comment ces deux trémies seront accolées. Les études sont en cours de réalisation par le bureau mandaté. » Une fois les études achevées, « les travaux démarreront. Ils sont déjà budgétisés. Les montants sont là et il n’y aura aucun souci de financement, ce dernier étant déjà prêt au niveau de la commune de Casablanca » notamment.

Rappelons que le marché relatif à la maîtrise d’œuvre de la réalisation de cette trémie a été attribué en septembre dernier à Jesa Building and Infrastructure, pour un montant de 5 millions de dirhams.

La construction de cette trémie a été recommandée par une étude du trafic qui l’a précédée, le but étant d’alléger la circulation au niveau du boulevard Zerktouni/Résistance, qui devient problématique. Les travaux dureront 22 mois, dont 10 mois effectifs pour l’aménagement de l’ouvrage de dénivellation de la circulation, la mise à niveau de la trémie Omar Riffi, ainsi que l’aménagement du tronçon de raccordement à la trémie Dakar. La date de mise en circulation est prévue, au plus tard, pour mai 2023.

Centre de maintenance et de remisage Al Hantate : les travaux vont bon train

Les travaux au niveau de ce centre ont débuté en avril 2020 (hors terrassement et soutènement). Les travaux de bâtiment sont actuellement à 80% d’avancement, contre 40% pour les travaux d’infrastructure et 25% pour les travaux d’équipement.

La fin prévisionnelle des travaux de bâtiment et d’infrastructure est prévue en juin 2022, et en décembre 2022 pour les travaux d’équipement. D’après Mme Rmili, ce centre accueillera notamment les nouveaux tramway, « qui arriveront vers janvier 2023 et seront mis en circulation juste après ».

Selon le directeur général de Casa Transports, « une quinzaine de sociétés (liste ci-dessous) sont mobilisées dans le cadre de la réalisation de ce centre de maintenance, pour un coût global de 413 millions de dirhams. Nous avons essentiellement deux entreprises avec des marchés majeurs, qui s’occupent notamment de la construction du bâtiment et de la réalisation de la plateforme du tramway. Il s’agit, respectivement, de TGCC pour environ 190 millions de dirhams, et de SGTM pour près de 70 millions de dirhams« .

(Crédit photo : Médias24)

Ce centre s’étend sur une superficie globale de 6,2 hectares, dont 18.000 m² couverts. Son objectif principal est la maintenance et le remisage de 48 rames de tramway et 25 bus BHNS de 21 mètres de long. « Nous allons réaliser dans ce centre tout type de maintenance, y compris les maintenances lourdes qui vont arriver dans quelques années, pour éviter d’envoyer nos appareils ailleurs », indique une responsable à Casa Transports.

En plus des locaux administratifs et techniques, ce centre dispose également d’une station-service lavage et sablage tramway, d’une station carburant de bus et d’une station lavage pour bus, de zones de stockage pour la maintenance des installations fixes, de locaux d’exploitation et d’un poste de commande central (PCC) destiné à assurer l’exploitation de l’ensemble du réseau (lignes T1 à T4 et BHNS L5 et L6).

Voici, en images, l’état d’avancement des travaux au niveau de ce centre :

(Crédit photos: Médias24)

BHNS : extension de la ligne L6

Autre nouveauté dans le secteur de la mobilité : la ligne L6 du BHNS (busway 2) connaîtra une extension sur 2,5 km, avec l’ajout de 4 nouvelles stations.

Un nouveau marché a été lancé par Casa Transports pour sélectionner un entrepreneur ou un groupe d’entrepreneurs pour la réalisation des travaux d’infrastructures de la plateforme, y compris la multitubulaire, de génie civil, de revêtements des stations, de voirie et d’aménagement paysager de façade à façade. Le coût des prestations est estimé à 70 millions de dirhams. L’ouverture des plis est prévue le 17 février.

Rappelons que la ligne L6 relie le boulevard Ghandi au cimetière d’Errahma. Elle emprunte ainsi les boulevards Yaacoub Al Mansour, Moulay Abdellah Cherif, Oued Oum Rabii jusqu’au carrefour Haj Fateh, quartier El Oulfa jusqu’à la rocade Sud-Ouest et le quartier Errahma entre la rocade jusqu’au cimetière. Son extension prendra son origine à proximité du cimetière Errahma et se terminera à son intersection avec la P3003.

La L6 devait comporter initialement 18 stations sur une longueur de 9,4 km. Cette nouvelle extension sera constituée de quatre nouvelles stations : station Les Écoles, station Ouled Ahmed, station La Ferme et station Ouled Azzouz.

Ci-après son plan de situation :

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de réunion de l’assemblée générale ordinaire de la société Aluminium du Maroc SA

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.