La souscription à l’IPO de TGCC a connu un fort engouement

| Le 6/12/2021 à 18:57
L’IPO de TGCC a été souscrite plus de 20 fois, d’après des sources du marché. Voici les explications du fort engouement des investisseurs, d’après un directeur dans une banque d’investissement.

La bourse de Casablanca s’apprête à accueillir le groupe TGCC. Son IPO, dont la période de souscription s’est étalée du 29 novembre au 3 décembre, a connu une forte demande.

Les échos du marché sont très favorables par rapport à cette opération. D’après des sources du marché, cette opération a été souscrite plus de 20 fois ! Cela témoigne d’un fort engouement des investisseurs.

D’après le calendrier de l’opération, les souscriptions ont été centralisées et consolidées par la Bourse de Casablanca ce lundi. La première cotation prendra effet jeudi 16 décembre 2021. Les résultats officiels seront donc publiés par la bourse dans peu de jours.

A rappeler que l’IPO de TGCC porte sur un montant de 600 millions de DH. Cela représente 13,94% du capital social après l’opération.

Les avis du marché ont été positifs depuis l’annonce de l’opération. Plusieurs analystes et sociétés de bourses se sont accordés à dire que cette opération devrait être bien accueillie par le marché.

>> Lire aussi : BMCE Capital recommande de souscrire à l’IPO de TGCC

Sollicité par LeBoursier, un directeur chez une banque d’investissement semble ne point être surpris par le fort engouement qu’a connu cette opération. Pour lui, cela s’explique par 3 principaux facteurs : l’appétit du marché, la structure de l’offre et le profit de l’opérateur.

« Le marché attendait avec impatience un nouveau papier frais. En dehors de la bourse, les autres alternatives de placement, c'est-à-dire le Trésor, génèrent des rendements très minimes. L’IPO de TGCC offre au marché une nouvelle alternative de placement », explique notre interlocuteur.

Et d’ajouter : « La structuration de l’offre est attrayante. Il y a une décote intéressante à l’introduction ce qui fait que les petits porteurs pourront en profiter dès les premiers jours de cotation en bourse. Cette catégorie d’investisseur a été un petit peu lésée avec les dernières introductions en bourse, déjà ces dernières n’étaient pas nombreuses.

Cette opération montre qu’il y a une certaine réconciliation des petits porteurs avec la bourse. « Le public essaie de donner une nouvelle chance au marché. Il y a beaucoup d’attente. Il y a de l’attrait par rapport à la structuration de l’opération de TGCC, maintenant il faut que cela se confirme à travers l’évolution du cours de l’action après sa première cotation. Pour le moment, on ne peut pas parler d’une réconciliation complète des petits porteurs avec la bourse. Il faut que les promesses soient tenues », pense-t-il.

En dehors de l’appétit du marché et de la structure de l’offre, TGCC reste un groupe connu. Ses fondamentaux sont jugés être bons. « Le profil de l’opérateur est solide. Même si le groupe est endetté, son activité est solide, ses clients sont diversifiés. C’est un groupe qui a fait ses preuves. Et il est focalisé sur plusieurs projets structurants », continue-t-il.

Niveau de souscription historique

En attendant les résultats officiels de l’opération, il importe de souligner que le fait que l’opération soit souscrite plus de 20 fois est énorme. Ce niveau n’a pas été observé au cours de ces 10 dernières années, d’après notre interlocuteur qui revient sur les opérations qui ont marqué cette période.

D’après les informations communiquées par notre interlocuteur, Marsa Maroc a été souscrite 6,3 fois, Afma 7 fois. Total Maroc 6,7 fois. RDS a été souscrite 3,4 fois. Taqa Morocco 6,7 fois,  Afric Industries 5,5 fois, S2M 1,6 fois, Jet Aluminium 2 fois, Stroc Industries 8,7 fois et Saham 13,14 fois.

« Les introductions en bourse les plus récentes n’ont pas connu des souscriptions spectaculaires », souligne-t-il.

lire aussi
  • | Le 26/1/2023 à 16:21

    Sociétés de placement immobilier : des rendements résilients attendus cette année

    Le secteur des Sociétés de placement immobilier a bien résisté à la baisse du marché l’an dernier, principalement porté par Immorente Invest et Aradei Capital. Cette année encore, Immorente devrait assurer un bon rendement à ses actionnaires, malgré le climat économique dégradé.
  • | Le 25/1/2023 à 16:43

    Avec sa capacité à générer du cash et ses bonnes performances, HPS est à un bon point d’entrée (Alpha Mena)

    Le groupe HPS va profiter de l’essor de l’industrie des paiements électroniques, avec des résultats 2022 anticipés comme record. Le titre représente actuellement un bon point d’entrée pour les investisseurs, selon la société de recherche Alpha Mena.
  • | Le 24/1/2023 à 14:44

    La Bourse de Casablanca lance un nouvel indice regroupant les petites et moyennes capitalisations

    Un nouvel indice mettant en avant les mid cap et small cap a été lancé par la Bourse de Casablanca ce mardi 24 janvier, dans le but de renforcer la liquidité du secteur et d’accompagner le lancement du marché alternatif. Une harmonisation des noms des indices a également été opérée sous la signature Masi.
  • | Le 17/1/2023 à 16:06

    Auto Hall devrait bénéficier de plusieurs effets de bases favorables cette année

    Malgré la mauvaise conjoncture économique qui se profile, Auto Hall bénéficiera d'un bon effet de base grâce aux élargissements de son portefeuille, effectués en 2022. Les marques FCA-Stellantis ainsi que Maserati seront distribuées sur une année pleine. Le groupe pourra également compter sur la bonne contribution du marché de l'occasion avec sa plateforme Autocaz.
  • | Le 14/1/2023 à 9:26

    Label’Vie : une croissance présente bien qu'amoindrie est attendue en 2023

    Cette année, le groupe devrait toujours afficher de la croissance, malgré un contexte économique peu favorable. Une baisse des volumes de ventes est possible du fait d'un éventuel recul de la consommation engendré par la perte de pouvoir d’achat des ménages. Les charges financières devraient s’alourdir, mais seront compensées par les remontées des dividendes d’Aradei et de l’OPCI Terramis.
  • | Le 11/1/2023 à 15:13

    Aradei Capital : hausses du chiffre d’affaires et du périmètre attendues en 2023

    La foncière bénéficiera d’un bon effet de base et d’un agrandissement de son périmètre en 2023. Cela impliquera une amélioration de ses revenus cette année et donc un dividende plus conséquent.