Le laboratoire franco-autrichien Valneva annonce des résultats « positifs » de son candidat vaccin

Le laboratoire franco-autrichien Valneva a annoncé, lundi 18 octobre, des résultats "initiaux positifs" dans le cadre de ses essais de phase 3 pour son candidat vaccin contre la Covid-19.

Le laboratoire franco-autrichien Valneva annonce des résultats « positifs » de son candidat vaccin

Le 18 octobre 2021 à 11h51

Modifié 18 octobre 2021 à 12h06

Le laboratoire franco-autrichien Valneva a annoncé, lundi 18 octobre, des résultats "initiaux positifs" dans le cadre de ses essais de phase 3 pour son candidat vaccin contre la Covid-19.

« L’essai a rempli ses deux critères d’évaluation principaux », a affirmé le laboratoire dans un communiqué.

Cette annonce intervient un peu plus d’un mois après la résiliation, par le gouvernement britannique, de son contrat avec le laboratoire portant sur 100 millions de doses.

L’information a eu comme incidence de faire chuter lourdement le titre de Valneva en Bourse.

Le gouvernement français avait assuré ensuite que l’Union européenne était toujours intéressée par le vaccin de Valneva et poursuivait ses négociations.

Le candidat vaccin a été « généralement bien toléré », indique Valneva, soulignant que « le profil de tolérance de VLA2001 s’est révélé plus favorable, de façon statistiquement significative, en comparaison avec l’autre vaccin utilisé dans l’essai ».

« Il s’agit d’une approche beaucoup plus traditionnelle de fabrication de vaccins que les vaccins qui ont été déployés jusqu’à présent au Royaume-Uni, en Europe et aux États-Unis, et ces résultats suggèrent que ce candidat vaccin est en bonne voie pour jouer un rôle important dans la lutte contre la pandémie », a indiqué Adam Finn, investigateur principal de l’essai et professeur en pédiatrie à l’université de Bristol, cité dans le communiqué.

Pour Thomas Lingelbach, directeur général de Valneva, « ces excellents résultats confirment les avantages souvent associés aux vaccins à virus entier inactivés« . Il ajoute que le laboratoire souhaite faire enregistrer son candidat vaccin « le plus rapidement possible » afin de « proposer une solution vaccinale alternative aux personnes qui n’ont pas encore été vaccinées ».

Le laboratoire indique, en outre, avoir « commencé la soumission progressive du dossier de demande d’autorisation initiale auprès de l’agence de santé britannique (MHRA) », qui requiert « une validation finale de l’un des tests utilisés dans l’essai », actuellement « en cours ».

Il prépare par ailleurs « une soumission progressive auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA), dans le cadre d’une demande d’autorisation conditionnelle« .

Dans le cadre de la stratégie de développement de son vaccin, Valneva indique avoir finalisé le recrutement de 306 volontaires âgés de 56 ans et plus en Nouvelle Zélande pour un autre essai et prévoit de publier de premiers résultats début 2022.

Valneva a également annoncé le lancement du recrutement d’adolescents dans le cadre de l’expansion de son essai Cov-Compare.

Le groupe prépare aussi un essai chez les enfants (de 5 à 12 ans) et un essai de vaccination de rappel visant à évaluer la performance de VLA2001 chez les personnes ayant besoin d’un rappel.

(Avec agences)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : INDICATEURS TRIMESTRIELS AU 30 SEPTEMBRE 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.