Bourse : Voici les secteurs les plus prometteurs en terme de rendement de dividende en 2021 (Attijari)

B.B | Le 21/4/2021 à 15:20

Attijari Global Research (AGR) a listé les secteurs les plus prometteurs en terme de rendement de dividende en 2021. Les sociétés de financement, les cimentiers, les énergies et les télécoms se hissent en haut du classement. La non récurrence des dons au fonds Covid-19 et la reprise des bénéfices anticipée cette année font espérer un retour à une politique normative de distribution.

Dans son document de recherche sur les résultats 2020 des sociétés cotées, Attijari Global Research (AGR) a dressé les secteurs les plus prometteurs en terme de rendement en 2021. Concernant son univers d’investissement ‘AGR-30’, la société de recherche anticipe une hausse de 24,5% des dividendes cette année à 18,3 milliards de dirhams et un redressement du rendement à 3,6% contre 3,2% en 2020.

Pour la société de recherche, la hausse du rendement en 2021 s’explique par une augmentation attendue des bénéfices par rapport à l’année précédente. AGR anticipe une hausse de 14,2% du RNPG agrégé à 23,5 milliards de dirhams. Notamment grâce à une meilleure visibilité attendue et la non récurrence des dons au fonds Covid-19. Cela pousserait donc à une reprise normative de distribution de dividendes.

Pour AGR, les secteurs qui afficheront les rendements les plus attractifs en 2021 sont :

  • Les sociétés de financement à 5,3%
  • Les cimentiers à 4,8%
  • Les énergies à 4,6%
  • Les télécoms à 4,5%

Un retour des dividendes encourageant pour Eqdom

La catégorie des sociétés de financement est représentée dans l’univers AGR-30 par Eqdom. « Le groupe a repris la distribution de dividendes en 2020 alors qu’il n’en avait pas distribué en 2019, c’est un signe très encourageant » nous explique AGR. En effet, le groupe a annoncé la distribution d’un dividende de 65 dirhams par action au titre de l’exercice 2020, donnant un rendement de 5,8%.

La société de recherche table sur une amélioration de 75% du RNPG du groupe en 2021 à 72 millions de dirhams.« Selon nos prévisions, le DPA devrait rester stable sur la période 2021-2022 ce qui correspond à un rendement de 5,3% » poursuit AGR.

Des cimentiers aux dividendes toujours attractifs

Ciments du Maroc et LafargeHolcim Maroc devraient garantir des dividendes et des taux de rendement attrayants en 2021, selon AGR. La société de recherche table sur des rendements de 5,4% et 4,1% en ordre respectif, contre 5,1% et 3,1% en 2020.

« Pour Ciments du Maroc, on assiste chaque année à un relèvement du DPA ordinaire. Les rendements sont en général parmi les plus élevés de la cote. Cette année, il était de 90 dirhams et nous nous attendons à une poursuite du relèvement du DPA en 2021. Même chose pour Lafarge. En 2019, le DPA était de 32 dirhams, il était de 50 dirhams en 2020 et nous attendons un retour à une distribution normative de 66 dirhams par action sur la période 2021-2022 » nous explique AGR. Ces prévisions reposent notamment sur la reprise des ventes de ciments et l’amélioration des indicateurs des deux groupes.

Il est également à rappeler que Ciments du Maroc fait partie du portefeuille cash-conversion d’AGR rassemblant les 8 valeurs de la cote les plus à même de privilégier un retour à l’actionnaire.

L’effet de rattrapage attendu sur le secteur des Energies 

Dans son univers, le secteur est représenté par Taqa Morocco et Total Maroc. La société de recherche table sur une progression de 8% du chiffre d’affaires de Taqa Morocco à 8,4 milliards de dirhams et une hausse de 1,4% de son RNPG à 893 millions de dirhams. « Nous attendons également un redressement progressif du DPA pour revenir à 40 dirhams par action » nous explique AGR. Le groupe a décidé de proposer la distribution d’un dividende de 35 dirhams par action au titre de l’exercice 2020 avec un rendement de 3,6%. En 2021, AGR anticipe un rendement de 4,1% du titre.

Malgré que Total Maroc n’ait pas encore annoncé de dividendes au titre de 2020, AGR anticipe une hausse des dividendes à partir de cette année. Elle table sur un rendement de 4,8% en 2021. « Nous nous attendons à une hausse des dividendes à partir de 2021, soutenue par une reprise des bénéfices du groupe et une appréciation des stocks » nous explique AGR. En effet, la société de recherche anticipe une croissance de 4,8% des bénéfices du groupe de 7,4% cette année à 564 millions de dirhams. La valeur figure dans le portefeuille cash-conversion d’AGR et recèle un fort potentiel de transformation de son résultat économique en cash-flow.

Maroc télécom devrait revenir à une distribution normative cette année

Si le rendement de Maroc Télécom a déçu les investisseurs en 2020, AGR, comme d’autres société de recherche de la place, tablent sur un retour à une distribution normative des dividendes au titre de la période 2021-2022. Le groupe a en effet proposé un dividende de 4,01 dirhams par action au titre de 2020 ce qui correspond à un rendement de 2,8%.

Dans son document de recherche, AGR table sur un rendement de 4,3% en 2021 et de 4,7% en 2022. Figurant également dans le portefeuille cash-conversion d’AGR, la société de recherche note que le groupe possède différents relais de croissance. « Les perspectives de croissance de Maroc Telecom demeurent toujours positives sous l’effet d’un développement plus rapide que prévu du segment Internet haut & très haut débit ainsi que de la poursuite de la bonne dynamique de la Data Mobile » rappelle AGR.

 

>>> Lire aussi :Sociétés cotées : Le classement des meilleurs rendements de dividendes au titre de l’année 2020

lire aussi
  • | Le 5/2/2023 à 11:53

    Rémunération de l'épargne: 2023 dans la même lignée que 2022 ?

    La forte inflation de 2022 a installé les rendements de l’épargne en territoire négatif. Qu'en sera-t-il en 2023 ? Difficile de le prévoir, mais une hausse supplémentaire du taux directeur pourrait, à terme, améliorer les rendements.
  • | Le 26/1/2023 à 16:21

    Sociétés de placement immobilier : des rendements résilients attendus cette année

    Le secteur des Sociétés de placement immobilier a bien résisté à la baisse du marché l’an dernier, principalement porté par Immorente Invest et Aradei Capital. Cette année encore, Immorente devrait assurer un bon rendement à ses actionnaires, malgré le climat économique dégradé.
  • | Le 25/1/2023 à 16:43

    Avec sa capacité à générer du cash et ses bonnes performances, HPS est à un bon point d’entrée (Alpha Mena)

    Le groupe HPS va profiter de l’essor de l’industrie des paiements électroniques, avec des résultats 2022 anticipés comme record. Le titre représente actuellement un bon point d’entrée pour les investisseurs, selon la société de recherche Alpha Mena.
  • | Le 24/1/2023 à 14:44

    La Bourse de Casablanca lance un nouvel indice regroupant les petites et moyennes capitalisations

    Un nouvel indice mettant en avant les mid cap et small cap a été lancé par la Bourse de Casablanca ce mardi 24 janvier, dans le but de renforcer la liquidité du secteur et d’accompagner le lancement du marché alternatif. Une harmonisation des noms des indices a également été opérée sous la signature Masi.
  • | Le 17/1/2023 à 16:06

    Auto Hall devrait bénéficier de plusieurs effets de bases favorables cette année

    Malgré la mauvaise conjoncture économique qui se profile, Auto Hall bénéficiera d'un bon effet de base grâce aux élargissements de son portefeuille, effectués en 2022. Les marques FCA-Stellantis ainsi que Maserati seront distribuées sur une année pleine. Le groupe pourra également compter sur la bonne contribution du marché de l'occasion avec sa plateforme Autocaz.
  • | Le 14/1/2023 à 9:26

    Label’Vie : une croissance présente bien qu'amoindrie est attendue en 2023

    Cette année, le groupe devrait toujours afficher de la croissance, malgré un contexte économique peu favorable. Une baisse des volumes de ventes est possible du fait d'un éventuel recul de la consommation engendré par la perte de pouvoir d’achat des ménages. Les charges financières devraient s’alourdir, mais seront compensées par les remontées des dividendes d’Aradei et de l’OPCI Terramis.