Bourse : Cosumar et Mutandis devront attirer les investisseurs en 2021

B.B. | Le 27/1/2021 à 14:14

Les sociétés cotées spécialisées dans les produits de grande consommation devront continuer à attirer les investisseurs en 2021. Notamment Mutandis et Cosumar grâce à une diversification de portefeuille efficace et une amélioration des exportations et de la production. Pour AGR, ces deux valeurs devraient générer des rendements entre 3,9% et 4,4% sur la période 2021-2022.

 

Dans le portefeuille de conviction d’Attijari Global Research (AGR) diffusé le 25 janvier, le secteur des produits de grande consommation recèle un fort potentiel en 2021. Pour la société de recherche, il fait partie des 6 secteurs clés présentant un ratio de cash-conversion (capacité d’une société à convertir son résultat économique en Cash-Flow) supérieur à 70%.

Sur 8 valeurs présentes dans le portefeuille, la société de recherche a listé Cosumar et Mutandis parmi les valeurs les plus prometteuses de son portefeuille de conviction.

En 2020 déjà, le secteur a affiché une bonne résilience face à la crise. A la Bourse de Casablanca, l'indice ‘Agroalimentaire/Production’ a enregistré une baisse contenue de 3,96% en 2020 quand le MASI a lâché 7,27% sur la même période. La résilience du secteur peut être attribuée à la nature d'activité de ses entreprises, tournée autour de biens de première nécessité, peu sensibles à la crise.

Une résilience boursière qui se maintiendra en 2021

En 2020, Cosumar accusait une baisse contenue de 4,02% de son cours, passant de 218,9 dirhams le titre début janvier 2020 à 210,1 à la fin de l’année. Mais depuis le début de l’année 2021, le titre s’est apprécié de près de 8% en clôturant à 226,5 dirhams l’action à la séance du 26 janvier.

Graph COSUMAR

Selon AGR le titre est recommandé à l’achat et recèle un potentiel de croissance de 6,7% à 240 dirhams dans les 18 mois.

Mutandis a également surperformé le marché en 2020. Sur l’année, le cours a progressé de 4,33% passant de 208,95 dirhams le titre début janvier 2020 à 218 dirhams en fin d’année. En 2021, il affiche une progression de 4,13% depuis le début de l’année et traite à 227 dirhams l’action à la séance du 26 janvier.

Graph Mutandis Br

Dans son document Stratégie Actions 2021-2022, AGR fixe un potentiel de hausse du cours de Mutandis de 27,3% (par rapport au cours du 21 janvier à 216 dirhams, ndlr) à 273 dirhams le titre dans les 18 mois.

Mutandis, comme Cosumar demeureront attractives en 2021 et 2022 grâce à leur potentiel de génération de cash et leurs rendements intéressants pour les actionnaires.

Hausse des exportations, diversification produit et rendement, attireront les investisseurs

Si la reprise économique en 2021 pourrait bénéficier aux secteurs les plus touchés par la crise en 2020, ces deux valeurs demeurent attrayantes. Et ce, grâce aux opportunités d’amélioration des exportations pour Cosumar, la diversification du portefeuille de Mutandis et par leur politique de rémunération des actionnaires.

Selon AGR, les perspectives de croissance restent contenues pour Cosumar avec une hausse des revenus de seulement 1,7% sur la période 2020-2022. Mais la performance attendue sur la valeur proviendra de différents facteurs, notamment de l’export et de la bonne campagne sucrière. « L’augmentation des capacités d’export de la raffinerie de Casablanca conjuguée à la bonne tenue de la campagne sucrière au Maroc permettraient à Cosumar de franchir le cap des 2 MMDH d’EBE en 2022. Ce scénario tient compte d’une production locale de sucre supérieure à 500 000 T et des exportations pouvant aller jusqu’à 600 000 T à horizon 2022 contre 508 000 T en 2019 » précise la société de recherche.

La société pointe également les nouvelles activités de la société en Arabie Saoudite. « L’intégration par mise en équivalence du projet Durrah sur une année pleine, porterait le RNPG récurrent à près de 1,1 MMDH au terme de la période 2020-2022, en hausse de 20% » précise AGR. La sucrière devrait également capitaliser sur un faible coût du capital pour l’aider à générer du cash. « Tirant profit de la baisse des taux, le coût du capital du titre ressort à des plus bas historiques, soit à 6,82% » précise la société de recherche. D’après AGR, Cosumar devrait proposer un rendement de 4% en 2021 et de 4,4% en 2022 avec des dividendes par action de 9 dirhams et 10 dirhams respectivement.

Pour Mutandis, la diversification du portefeuille des activités est le plus grand point fort de la valeur pour cette année. « En effet, le Groupe devrait limiter la baisse de ses revenus à -3% en 2020 avant de renouer avec un profil de croissance autour des 7,0%. Cette évolution soutenue est justifiée à la fois par le développement continu des Détergents, l’effet mix-produit positif des Produits de la Mer et la normalisation des résultats post-confinement de l’activité Bouteilles Alimentaires » détaille AGR. Sur ce point, un analyste de la place expliquait au Boursier mi-décembre que « concernant le segment des produits de la mer, Mutandis adopte une stratégie de recherche de croissance en pénétrant de nouveaux marchés comme les Etats-Unis ou l’Europe ».

A l’instar de Cosumar, le groupe bénéficie également d’un faible coût du capital. « La société bénéficie d’un coût du capital historiquement bas, soit de 6,49% contre 8,0% lors de son IPO en décembre 2018. Au-delà de la résilience avérée de ses résultats, cette évolution favorable est justifiée aussi par la tendance baissière de la courbe des taux au Maroc » rappelle la société de recherche.

Mutandis affiche même un ratio de cash-conversion légèrement supérieur à la moyenne du portefeuille de conviction situé à 79%. « La capacité de l’opérateur de défendre un ratio cash-conversion autour des 80% lui permettrait de soutenir un dividende par action cible de 9,0 DH à horizon 2022 » détaille la société de recherche. Sur la période 2021-2022, elle table sur un yield de 3,9% et 4,2% respectivement.

lire aussi
  • | Le 22/9/2022 à 14:59

    Label’Vie : de bonnes perspectives en 2022 et des bénéfices en hausse liés à l’OPCI

    Selon la société de recherche BKGR, le distributeur devrait afficher un TCAM de 7,6% sur la période 2022-2031. Et ce, grâce à l’expansion de son réseau et au changement progressif des modes de consommation des Marocains vers la distribution moderne. L’OPCI Terramis et la plus-value constatée cette année amélioreront le résultat net, anticipé en progression de 15,9% à 472 MDH.
  • | Le 21/9/2022 à 15:44

    Matériel informatique : Disway se démarque en bourse, mais ralentie par le marché

    La valeur se démarque des autres valeurs du secteur “matériels, logiciels et services informatiques” en bourse. En revanche, elle fait face à des conditions plus compliquées de marché avec une demande en retrait sur le retail. 
  • | Le 20/9/2022 à 15:50

    Taqa Morocco : un bénéfice en hausse de 36% au S1 et de belles perspectives pour le reste de 2022

    Le groupe a pu bénéficier de la hausse des cours du charbon durant les six premiers mois de 2022. Le taux de disponibilité, en progression, a également contribué aux bonnes performances. 
  • | Le 19/9/2022 à 15:56

    Sonasid : les résultats supérieurs aux attentes à fin juin, les volumes devraient baisser cette année

    Le groupe a bénéficié d’un bon effet prix au premier semestre, qui a poussé à la hausse les revenus et les bénéfices. En revanche, les volumes de ventes devraient baisser cette année en raison de la mauvaise conjoncture immobilière.
  • | Le 16/9/2022 à 8:28

    L’AMMC vise la note d’information relative à l’OPR obligatoire portant sur les actions Lydec

    L’offre portera sur un montant maximum de 33,3 MDH, soit l’ensemble des actions non détenues par les initiateurs. Elle s’étendra sur la période allant du 23 septembre au 6 octobre 2022.
  • | Le 14/9/2022 à 11:57

    Wall Street chute, affolée par l’obstination de l’inflation

    La Bourse de New York a terminé en forte baisse mardi, sur un marché catastrophé par un indicateur d’inflation américain plus élevé que prévu. Douchant l’optimisme des derniers jours, il laisse présager un resserrement monétaire encore plus brutal que prévu.