Fact Checking. Huawei n’a signé aucun contrat avec la DGSN

Le blacklisting du géant technologique chinois Huawei par les autorités américaines inspire logiquement des idées de sujets à la presse qui cherche les éventuelles répercussions sur des pays qui s’équipent en technologies, comme le Maroc.

Fact Checking. Huawei n’a signé aucun contrat avec la DGSN

Le 2 septembre 2020 à 17h04

Modifié 11 avril 2021 à 2h47

Le blacklisting du géant technologique chinois Huawei par les autorités américaines inspire logiquement des idées de sujets à la presse qui cherche les éventuelles répercussions sur des pays qui s’équipent en technologies, comme le Maroc.

Selon la lettre Africa Intelligence, “le chef de la DGSN [avait] ordonné l’installation à grande échelle des systèmes de vidéo-surveillance de Huawei (y compris la reconnaissance faciale) dans les principales villes du Royaume“.

Le titre rappelle que si aucune sanction n’est prévue à l’encontre des partenaires commerciaux non-américains, il n’est pas exclu que cela puisse arriver, comme cela fut le cas par le passé concernant d’autres affaires (Iran, Cuba…).

Après vérification, nous apprenons de source sûre, que Huawei n’a signé aucun contrat avec la DGSN.

Selon notre source, “les marchés de vidéo-protection urbaine sont lancés par les gouverneurs ou les SDL (sociétés de développement locales). Le rôle de la DGSN consiste à définir le besoin technique, sans orienter vers une marque spécifique“. Et en tout état de cause, la présence de matériel Huawei est plutôt dérisoire.

Un seul marché de vidéo-protection urbaine a été attribué à la société Huawei, en tant que mandataire du groupement Huawei- AB Protection-Finetis. Ce marché avait été attribué par le conseil communal de la ville de Marrakech à l’occasion de la COP22 en 2015.

Par ailleurs, la société AB Protection est adjudicatrice d’un marché négocié lancé par la SDL Casa-Transport, pour la mise en place du système de la vidéo-protection de la ville de Casablanca, indépendamment du projet du PCC. AB Protection a choisi quelques produits Huawei pour cette extension, précise notre source.

Des responsables de la société Huawei ont également contacté la direction des systèmes d’information de la DGSN pour soumettre une proposition de système national de vidéo-protection urbaine, ils ont été réorientés vers le ministère de l’Intérieur. Les autorités locales chargées de ce type de projet étant sous tutelle de ce département.

Enfin, la société Huawei n’a pas été retenue dans le cadre du marché de modernisation du réseau radio national de la DGSN (partie interconnexion réseau). C’est son concurrent Nokia qui a été retenu, grâce à sa meilleure offre financière.

>>>Lire également

REPORTAGE. 150 NOUVELLES CAMERAS DE TELESURVEILLANCE URBAINE A CASA

ENTRETIEN. POURQUOI LA TELESURVEILLANCE EST DEVENUE INDISPENSABLE A LA SECURITE PUBLIQUE

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS: Tableau des Comptes Au 30-06-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.