Modèle de développement: Le MDS et l’UMT ont exposé leurs visions devant la CSMD

La Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD) poursuit ses séances d'écoute entamées jeudi. Ses membres se sont réunis ce vendredi 03 janvier avec le MDS et l'UMT.

Modèle de développement: Le MDS et l’UMT ont exposé leurs visions devant la CSMD

Le 4 janvier 2020 à 8h32

Modifié 11 avril 2021 à 2h44

La Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD) poursuit ses séances d'écoute entamées jeudi. Ses membres se sont réunis ce vendredi 03 janvier avec le MDS et l'UMT.

Les séances d’écoute entamées par la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSDM) jeudi 02 janvier avec le PJD, l’USFP, et l’Istiqlal se sont poursuivies.

Le vendredi 03 janvier, ce sont les représentants du Mouvement démocratique et social (MDS) et de l’Union marocaine du Travail (UMT) qui se sont réunies avec les membres de la Commission à leur tête Chakib Benmoussa, accompagné entre autres par Driss Jettou et Ahmed Reda Chami. 

Pour l’Union marocaine du travail (UMT), le nouveau modèle de développement devra prendre en considération le respect des lois sociales, la garantie des conditions de travail décentes et la réalisation de la justice fiscale.

En effet, Miloudi Moukharik le secrétaire général de l’UMT a mis l’accent sur la nécessité de garantir des conditions de travail et des salaires décents, ainsi que de couvertures sociale et médicale convenables, soulignant l’importance de résoudre la problématique de la justice fiscale, vu « la grande injustice » subie par la classe ouvrière, alourdie par le fardeau des impôts, notamment l’impôt sur le revenu.

La délégation de l’UMT s’est focalisée également sur le problème de la vulnérabilité dans le travail, qui « menace la cohésion sociale », étant donné que plusieurs secteurs professionnels embauchent avec des contrats à durée déterminée, outre la présence de plusieurs agences et sociétés de travail temporaire.

Pour sa part, le MDS estime que le nouveau modèle de développement doit reposer sur quatre piliers fondamentaux à même de permettre l’implémentation des politiques publiques et le changement du quotidien du citoyen marocain. Ces piliers présentés présenté par le secrétaire général MSD Abdessamad Archane sont : 

– La consolidation du chantier de la régionalisation avancée, tout en mobilisant les moyens pour atteindre cet objectif,

– Avoir recours à « des personnes à la hauteur des aspirations ».

– L’investissement dans l’élément humain, étant donné le rôle essentiel qu’il assure dans tout programme de développement en accordant de l’importance au secteur de l’éducation et de la formation.

– Se doter de partis forts et à la hauteur des attentes

(avec MAP)

Lire aussi : 

>> Modèle de développement: le PJD, l’USFP et l’Istiqlal exposent leurs visions

>> CSMD: Démarrage des auditions à partir du 2 janvier

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Indicateurs trimestriels au 31 Mars 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.