Enquête sur un Français pour exercice de médecine sans autorisation au Maroc

Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a ouvert samedi 19 octobre, sous la supervision du parquet compétent, une enquête judiciaire au sujet d’actes criminels attribués à un citoyen français âgé de 73 ans soupçonné d’avoir réalisé des opérations de chirurgie esthétique dans un lieu clandestin et exercice de la médecine sans autorisation au Maroc.

Enquête sur un Français pour exercice de médecine sans autorisation au Maroc

Le 19 octobre 2019 à 18h24

Modifié 10 avril 2021 à 21h57

Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a ouvert samedi 19 octobre, sous la supervision du parquet compétent, une enquête judiciaire au sujet d’actes criminels attribués à un citoyen français âgé de 73 ans soupçonné d’avoir réalisé des opérations de chirurgie esthétique dans un lieu clandestin et exercice de la médecine sans autorisation au Maroc.

La préfecture de police de Marrakech avait reçu une plainte d’une citoyenne française, âgée de 49 ans, qui prétendait être parvenue à un accord avec un médecin de la même nationalité pour la réalisation d’une opération de chirurgie esthétique dans une clinique privée contre la somme de 4.000 euros, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), précisant que le médecin en question a effectué l’intervention chirurgicale dans une chambre clandestine au sous-sol de sa résidence sise au quartier Annakhil à Marrakech.

Les recherches et investigations menées ont permis l’interpellation du médecin objet de la plainte et la saisie d’un tampon encreur portant son nom avec la qualité de médecin en France, ainsi que du matériel médical, des médicaments et des produits pharmaceutiques, dans le garage de la villa qu’il loue et qui est supposé lui servir de lieu pour la réalisation d’opérations clandestines de chirurgie esthétique.

Le mis en cause a fait l’objet d’une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour vérifier les actes qui lui sont reprochés dont l'exercice de la médecine sans autorisation au Maroc, l’exploitation d’un cabinet clandestin pour réaliser des opérations chirurgicales, ajoute la même source.

Il s’agit aussi de vérifier son éventuelle qualité de médecin et d'arrêter toute personne complice dans ces actes, conclut le communiqué.

(Avec MAP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

SOTHEMA : Communiqué Post AGO du 22 mai 2024.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.