Nador West Med: une ligne ferroviaire avec Selouane pour 2023

L'ONCF vient de lancer un appel d'offres pour la réalisation d’études d'infrastructures et de génie civil pour construire une ligne ferroviaire entre la ville de Selouane et le port Nador West Med. Selon nos informations, elle sera opérationnelle au plus tard début 2023 pour assurer le transport de marchandises depuis et vers le port dont le taux d’avancement des travaux est d'environ 40%.

Nador West Med: une ligne ferroviaire avec Selouane pour 2023

Le 9 août 2019 à 14h27

Modifié 11 avril 2021 à 2h43

L'ONCF vient de lancer un appel d'offres pour la réalisation d’études d'infrastructures et de génie civil pour construire une ligne ferroviaire entre la ville de Selouane et le port Nador West Med. Selon nos informations, elle sera opérationnelle au plus tard début 2023 pour assurer le transport de marchandises depuis et vers le port dont le taux d’avancement des travaux est d'environ 40%.

En attendant la fin du chantier prévue en 2023 du port Nador West Med, l’ONCF a lancé un appel d’offres pour démarrer les études afin de réaliser la connexion ferroviaire entre la nouvelle infrastructure portuaire à la petite ville voisine de Selouane.

Une ligne ferroviaire réservée au fret et une connexion autoroutière

Sollicitée par Médias24, une source proche de la société publique « Nador West Med » chargée de la réalisation, du développement, de l’aménagement et de la gestion du complexe industrialo-portuaire nous déclare que cette ligne ferroviaire à une voie longue de 52 km sera livrée au plus tard au début de 2023.

« Elle sera donc opérationnelle une année après le démarrage du port, programmé fin 2021 ou début 2022. Car nous n’aurons pas besoin de la ligne de chemin de fer dès l’ouverture commerciale du port.

« A contrario, l’autoroute Guercif-Nador sera ouverte en concomitance avec le port », précise notre interlocuteur qui ajoute que le taux d’avancement des travaux du futur port est actuellement de 40%.

Précisons que nous n’avons pas été en mesure de recueillir le coût global de cette ligne ferroviaire qui permettra aux trains d’y circuler à une vitesse maximale de 160 kilomètres par heure.

Deuxième complexe industrialo-portuaire du Maroc après Tanger Med

Rappelons que le projet de Nador West Med s’inscrit dans la stratégie de développement des infrastructures portuaires du Maroc à l’horizon 2030.

Construit sur le modèle de celui de Tanger Med, ce complexe industrialo-portuaire comprendra :

un grand port en eau profonde doté de capacités importantes pour le transbordement des conteneurs, le développement d’un pôle énergétique et le traitement des produits vrac (charbon).

une plateforme industrielle intégrée ouverte aux investisseurs et destinée à abriter les métiers mondiaux du Maroc, notamment grâce à une zone franche de 1.500 hectares et une zone de développement adjacente de près de 2.500 hectares.

Situé à moins de 250 miles du détroit de Gibraltar en face des principales routes maritimes Est-Ouest des trafics conteneurs et produits pétroliers, il aura pour principales activités, le trafic de transbordement des conteneurs, trafic de produits pétroliers pour les besoins nationaux et transbordement et enfin au trafic roulier, vrac divers et vrac spécialisé pour besoins nationaux et régionaux.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Zine El Abidine Charafeddine : “Le capital culturel local de Dakhla est immensément riche et nous voulons le montrer et le partager avec tous”(2/2)

Tout le monde connaît aujourd'hui les atouts balnéaires de Dakhla, la perle du Sud. Beaucoup moins soupçonnent son potentiel pour devenir une destination culturelle de premier choix. Dans cette deuxième et dernière partie de notre échange, Zine El Abidine Charafeddine, président de l’Association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, évoque les ambitions et les perspectives de développement de Dakhla dans les domaines culturel et touristique.

Laâyoune. L'exception naturelle en trois lieux mémorables (2/2)

Tourisme culturel, patrimonial, historique ou encore, pour les plus experts, archéologique, la province de Laâyoune se prête aussi au tourisme naturaliste. Dans cette immensité désertique aride, l’humidité à certains endroits, le tracé atypique de certains oueds et toutes les retenues d’eau qui parsèment ce territoire ont forgé des paysages où se mêlent le bleu de l’eau et le rouge du sable. Trois lieux en particulier illustrent cette exception naturelle (Suite et fin).

Communication financière

Promopharm S.A: Avis Complémentaire à la Convocation de l'Assemblée Générale Ordinaire Annuelle du Jeudi 20 juin 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.