7 mois sans salaires pour les professeurs d'art au conservatoire de Casablanca

Le bureau syndical des professeurs d’art au Conservatoire de musique de Casablanca demande une régularisation de la situation matérielle et administrative de ces derniers, après 7 mois sans salaires.

7 mois sans salaires pour les professeurs d'art au conservatoire de Casablanca

Le 2 juillet 2019 à 14h54

Modifié 10 avril 2021 à 21h27

Le bureau syndical des professeurs d’art au Conservatoire de musique de Casablanca demande une régularisation de la situation matérielle et administrative de ces derniers, après 7 mois sans salaires.

Au total, 278 enseignants, dont certains ont plus de 30 ans d’ancienneté, "se trouvent dans l’expectative, en l’absence de toute solution à l’horizon", a déploré, au cours d’une conférence de presse, le bureau syndical affilié à la Confédération démocratique du travail (CDT).

Parmi les autres revendications, il y a les droits d’accès à la couverture médicale, de titularisation, de retraite et de délivrance des attestations de travail et de salaire, "gelées en violation des règlements en vigueur", a expliqué la même source.

Les professeurs d’art, qui travaillent dans le Conservatoire de musique et ses différentes annexes placés sous la tutelle de la commune urbaine, avaient organisé une série de sit-in devant le Conseil de la ville, de même qu’ils comptent mener d’autres actions militantes pour dénoncer la situation dans laquelle ils se trouvent.

Créé en 1942 sous l’appellation initiale de Conservatoire municipal de musique, de déclamation et de danse, cet établissement a été le premier du genre en Afrique du Nord. Actuellement, il prodigue aussi des cours d’art dramatique.

(Avec MAP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Wafabail: Nomination de M. Karim IDRISSI KAITOUNI

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Affaire Naciri-Bioui. En direct de la cour d'appel, déclarations de la défense

Affaire Naciri-Bioui. En direct de la cour d'appel, déclarations de la défense

Defendis lance sa plateforme marocaine de cybersécurité