Plus de 530.000 visas Schengen accordés aux Marocains en 2018

Le nombre de visas Schengen accordés a augmenté de 3,7% par rapport à 2017. Le nombre de demandes déposées a augmenté plus fortement : +7,8%, à 662.586 dossiers. D'où une forte hausse du nombre de dossiers rejetés.

Plus de 530.000 visas Schengen accordés aux Marocains en 2018

Le 24 avril 2019 à 14h20

Modifié 11 avril 2021 à 2h42

Le nombre de visas Schengen accordés a augmenté de 3,7% par rapport à 2017. Le nombre de demandes déposées a augmenté plus fortement : +7,8%, à 662.586 dossiers. D'où une forte hausse du nombre de dossiers rejetés.

Selon les dernières statistiques de l’espace Schengen (avril 2019), au Maroc, le nombre de visas accordés aux Marocains est en hausse entre 2017 et 2018.

Les demandes déposées totalisent 662.586, tous genres confondus, contre 614.446 en 2017, soit une hausse de 7,8%. Les visas délivrés sont au nombre de 533.861 en 2018 contre 514.872 une année auparavant (+3,7%). Les demandes rejetées s’élèvent à 116.499, en hausse de 24,1%.

Le Maroc est le deuxième pays en Afrique du nord pour le nombre de demandes déposées pour des visas Schengen. L’Algérie arrive en tête avec 711. 080 demandes mais seulement 384.302 visas accordés. La Tunisie arrive en troisième position, suivie de l’Egypte.

 La France, première destination des Marocains

La France est le pays qui a accordé le plus de visas aux Marocains. Les consultas français ont reçu plus de 362.420 demandes, en ont accordés 303.477 et rejeté 56.784. En 2017, ils ont reçu 337.399 demandes, délivré 295.678 visas et rejeté 43.377 dossiers.

La ville de Casablanca accapare le plus gros volume des demandes avec 104.809 en 2018 contre 75.745 à Fès, 73.289 à Rabat et 45.024 à Tanger.

L’Espagne quant à elle a reçu 200.97 demandes l’année dernière, en a délivré 158.702 et refusé 33.520. En 2017, ces chiffres étaient respectivement de 194.078, 159.446 et 28.207.

Les villes de Casablanca et Tanger délivrent le plus grand nombre de visas espagnols, respectivement 55.751 et 52.179 (2018). Rabat arrive en troisième position suivie de Tétouan.

Les consulats d’Italie de Casablanca et de Rabat ont reçu 21. 274 demandes de visas et n’ont délivré que 16.686, contre 20.845 et 15.256 respectivement en 2017.

Pour la Belgique, les Marocains ont formulé 13.456 demandes de visas, dont un peu plus de la moitié (6.340) ont été acceptées en 2018 (10.601 demandes et 5.579 visas accordés en 2017).

Baisse générale au niveau international

Globalement, les statistiques de Schengen révèlent que le nombre de demandes a encore diminué à l’échelle internationale. En 2018, une baisse de 0,9% des demandes de visas Schengen a été enregistrée par rapport à l’année précédente.

Le taux de refus a par contre augmenté, passant de 8,2% en 2017 à 9,6% en 2018.

La France reste le pays qui concentre le plus de demandes de visas Schengen suivie de l’Allemagne. La France est d’ailleurs la première destination touristique au monde.

Il est fort probable que la tendance de baisse des demandes et d’augmentation du taux de refus va se poursuivre surtout après la récente annonce sur le durcissement de la politique de visas européenne.

Le Conseil de l’Union européenne a effet confirmé en février 2019 un accord informel avec le Parlement européen sur les modifications à apporter au code européen des visas. Objectif: « Améliorer les conditions pour les voyageurs en règle et renforcer les outils disponibles pour relever les défis posés par les migrations irrégulières », avait indiqué du Conseil.

Les nouvelles règles visent à rendre les procédures « plus rapides et plus claires pour les voyageurs en règle », avec néanmoins une augmentation des droits de visa qui devront passer à 80 euros. Cette augmentation a été adoptée début avril par les eurodéputés.

Selon la Commission européenne, cette hausse « modeste » permettra aux Etats membres de maintenir à travers le monde des effectifs consulaires suffisants afin de renforcer les contrôles de sécurité, ainsi que la mise à niveau du matériel informatique et des logiciels, sans constituer un obstacle pour les demandeurs de visa.

L’application de ces nouvelles mesures sera applicable 6 mois après leur adoption officielle par le Conseil européen.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : Activité 1er trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.