Neymar a pleuré... les Brésiliens aussi!

Les larmes de Neymar lors de l'hymne national brésilien ont ému tout un peuple. C’est ce même peuple qui avait les larmes aux yeux, des larmes de tristesse et de déception 90 minutes plus tard.  

Neymar a pleuré... les Brésiliens aussi!

Le 18 juin 2014 à 11h07

Modifié 18 juin 2014 à 11h07

Les larmes de Neymar lors de l'hymne national brésilien ont ému tout un peuple. C’est ce même peuple qui avait les larmes aux yeux, des larmes de tristesse et de déception 90 minutes plus tard.  

"Sou Brasileiirrooooooo"c'est ce que scandaient les 25.000 supporters brésiliens dans le Fan Fest Fifa de Copacabana. Vêtu de ma tenue du Brésil portant le numéro 7 Nacerinho, j'ai assisté en direct à la tristesse du peuple de Rio. D'ailleurs, le numéro 7 de la Seleçao a beaucoup manqué sur le flanc droit de l'attaque. Hulk, blessé, a été remplacé poste pour poste par Ramires, mais celui-ci n'a pas su apporter un poids offensif à l'attaque Auriverde. Pour resumer le match, on a tous été surpris par la fougue des jeunes Mexicains, mais surtout par l'incroyable match d'Ochoa.

Le gardien de but de l'AC Ajaccio a arrêté à lui seul les innombrables coups de butoir de la Seleçao. Il a été imprenable, infranchissable, monstrueux et a fait dégoûter les attaquants brésiliens. Demandez-en des nouvelles à Neymar qui a vu son terrible coup de tête repoussé à la fin de la première mi-temps et sa demie volée magistrale du gauche écartée en seconde mi-temps. Les supporters mexicains venus en masse n'ont pas cessé de narguer les Brésiliens et considèrent ce nul comme une victoire.

Historiquement, tous les amoureux du ballon rond comme moi sont fans du Brésil. Cependant, on s'accorde tous à dire que le temps du football samba est révolu, place maintenant à un jeu beaucoup plus défensif. Il est vrai que la Seleçao possède à mon humble avis, la meilleure défense des 32 équipes engagées. Une charnière centrale parisienne (David Luiz-Thiago Silva) en plus des explosifs Marcelo et Dani Alves.

Mais à quoi bon avoir d’aussi bons arrières latéraux, qui sont de très bons centreurs, sans avoir un numéro 9 de qualité. Je le dis et je le répète, n'en déplaise à certains, Fred est le maillon faible de l'équipe du Brésil. Oui, c'est un joueur moyen, quand je pense que cette équipe pouvait avoir comme buteur Diego Costa, Scolari doit s’en mordre les doigts, ça m'énerve encore plus quand je vois le remplaçant de Fred, que je n’ai même pas envie de citer tellement j'ai honte quand  je repense à la Dream Team de 2002...

D'ailleurs, j'ai pu échanger avec quelques supportes Auriverde à Copacabana (je vous assure que même en anglais, c'est toujours enrichissant d'écouter parler un Brésilien parler football), ce sont de véritables connaisseurs. Ils parient tous sur une finale Brésil-Argentine, mais ce que je n'arrête pas de leur répéter c'est qu'avant la finale il y a un huitième de finale Espagne- Brésil qui s'annonce....


 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Wafa Gestion: COMMUNIQUE DE PRESSE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.