χ

Quota Hadj : les critères de sélection des pèlerins

N’est pas Haj qui veut. Ce ne sont pas moins de 6.400 pèlerins qui devront, après avoir payé leurs frais, quitter la liste. Le ministre des Habous dévoile les critères de (re) sélection.  

Quota Hadj : les critères de sélection des pèlerins

Le 24 juin 2013 à 15h50

Modifié 24 juin 2013 à 15h50

N’est pas Haj qui veut. Ce ne sont pas moins de 6.400 pèlerins qui devront, après avoir payé leurs frais, quitter la liste. Le ministre des Habous dévoile les critères de (re) sélection.  

A la suite de la réduction du quota «imposée», à deux mois du début du Hadj 2014, par les autorités saoudiennes, les voyagistes, coincés entre le marteau et l’enclume, attendaient avec impatience la réaction officielle du ministère des Habous et des Affaires islamiques. Ce n’est qu’aujourd’hui, soit une semaine après l’annonce de la décision, que le ministre Ahmed Taoufik, en sa qualité de président de la commission royale chargée du Hadj, a tenu sa première conférence à ce sujet.

Après un laïus expliquant le fondement de la décision –  des travaux d’agrandissement de la zone de circumambulation et de l’esplanade de la grande mosquée imposent, comme nous l’avions déjà expliqué, une baisse de 20% du quota des pèlerins -, le ministre est passé au vif du sujet :

Comment va-t-on effectuer le tri, en toute transparence ?

Ce sont, en tout et pour tout, 6.400 pèlerins qui, après s’être acquitté de leurs frais auprès du ministère (5.662 candidats) ou auprès de leurs agences (738 candidats), devront reporter, à leur corps défendant, leur voyage à l’année prochaine, si tant est que le quota reste inchangé d’ici là, ce qui n’est pas certain. L’âge est le principal critère de sélection : ne seront «recalés» que ceux dont l’âge ne dépasse pas 52 ans. Le quota dédié aux personnes âgées, qui est de 15%, reste, quant à lui, intact.

Toutefois, le ministre s’est engagé, auprès de ceux qui reporteront leur voyage à l’année prochaine, à ce qu’aucune somme additionnelle ne leur soit demandée, quelles que soient les circonstances.

Les agences, qui n’ont d’yeux que pour les avances versées aux hôtels mecquois, devront encore patienter. «La réunion avec le Chef du gouvernement, tenue la semaine dernière, n’a donné lieu à aucune solution concrète. Nous allons, donc, nous aligner sur décisions du ministère des Habous», regrette Omar Sabri, secrétaire général de la FNAVM

Outre cette problématique liée au dédommagement, un autre voyagiste, Fouzi Zemrani, s’interroge, sur son blog, quant au sort de certaines agences de voyages : «L’autre problème concerne les agences de voyages sélectionnées pour organiser le pèlerinage : le quota minimum exigé par les autorités saoudiennes étant de 47 pèlerins, la réduction de 20%, si cette contrainte est maintenue, exigera le retrait de 16 agences de voyages au moins, toutes régions confondues au prorata des pèlerins reportés».

Et de poursuivre : «si la commission royale doit trancher sur la manière de réduire de 20% le nombre des pèlerins, le ministère du Tourisme aura à gérer les incidences de cette réduction sur le secteur des agences de voyages tout en préservant leur crédibilité auprès des pèlerins».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

JAIDA : EMISSION OBLIGATAIRE ORDINAIRE PAR PLACEMENT PRIVE D’UN MONTANT DE 200 MILLIONS DE DIRHAMS

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.