Ce matin au Maroc

Entre les lignes. Ce communiqué a fortement attiré l’attention, parce qu’il laisse entendre un retour imminent du roi. Le communiqué qui émane de la Fondation Mohammed V pour la solidarité, indique que l’opération d’accueil des Marocains résidant à l’étranger Marahba 2013 débutera demain mercredi 5 juin, « sous la présidence effective » du Souverain. Maroc-Turquie, un couac. La primature n’a pas impliqué la CGEM dans les rencontres entre opérateurs économiques des deux pays. C’est l’association Amal, dont le président, plein de bonne volonté et de sérieux, s’exprime sur nos colonnes, qui l’a fait. Le problème ne réside pas dans une quelconque comparaison entre CGEM et Amal. Il réside dans la manière dont le parti au pouvoir conçoit la chose publique. Impliquer Amal est une chose, traiter la CGEM avec mépris en est une autre. S’exprimant dans le cadre de la conférence de presse qui a suivi hier soir ses entretiens avec M. Erdogan, M. Benkirane a «préconisé de mettre en contact les hommes d'affaires des deux pays, en tenant des réunions de concertation annuelles avec la participation des responsables gouvernementaux». !!!  

Ce matin au Maroc

Le 4 juin 2013 à 7h49

Modifié 4 juin 2013 à 7h49

Entre les lignes. Ce communiqué a fortement attiré l’attention, parce qu’il laisse entendre un retour imminent du roi. Le communiqué qui émane de la Fondation Mohammed V pour la solidarité, indique que l’opération d’accueil des Marocains résidant à l’étranger Marahba 2013 débutera demain mercredi 5 juin, « sous la présidence effective » du Souverain. Maroc-Turquie, un couac. La primature n’a pas impliqué la CGEM dans les rencontres entre opérateurs économiques des deux pays. C’est l’association Amal, dont le président, plein de bonne volonté et de sérieux, s’exprime sur nos colonnes, qui l’a fait. Le problème ne réside pas dans une quelconque comparaison entre CGEM et Amal. Il réside dans la manière dont le parti au pouvoir conçoit la chose publique. Impliquer Amal est une chose, traiter la CGEM avec mépris en est une autre. S’exprimant dans le cadre de la conférence de presse qui a suivi hier soir ses entretiens avec M. Erdogan, M. Benkirane a «préconisé de mettre en contact les hommes d'affaires des deux pays, en tenant des réunions de concertation annuelles avec la participation des responsables gouvernementaux». !!!  

Maroc-Turquie, politique. La Turquie réaffirme à Rabat sa non-reconnaissance du polisario, a rappelé M. Erdogan lors de la conférence de presse conjointe.

Les deux parties ont publié une déclaration politique annonçant entre autres la création d'un conseil de partenariat stratégique.

Deux accords de coopération ont été signés :

- Un accord de coopération en matière de transport qui porte sur des aspects liés au soutien dans les domaines technique, législatif, institutionnel et du partenariat public-privé.

-Un accord qui prévoit le développement de liaisons maritimes entre les ports marocains et turcs, avec pour objectif également de consolider la coopération bilatérale dans les domaines de la formation en la matière et de l'industrie navale.

Tourisme, premier golf à Taghazout. La Société d’aménagement et de promotion de la station Taghazout (SAPST) a confié la gestion de son premier golf de 18 trous à Braemer Golf Management, une joint-venture entre la Compagnie générale immobilière (CGI) et Braemar Golf St Andrews, société spécialisée dans le pilotage et la gestion de projets golfiques. «Ce premier golf devrait être opérationnel sur 9 trous dès la fin de l’année et achevé à l’ouverture de l’hôtel qui lui est adossé, ouverture prévue pour fin 2014», a indiqué le directeur général de la SAPST, Ahmed Oulahna, cité par un communiqué de la société daté du 30 mai.

Le projet de la station de Taghazout associe, quatre partenaires qui sont CDG Développement ((35%), c’est une filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion), la Société marocaine d’ingénierie touristique (5%). Le groupe Alliances Développement immobilier (20%), et le consortium Sud Partners, consortium dont le chef de file est Akwa Group (15%).

Taghazout, hôtel de luxe. C’est ce matin que doit être connu l’opérateur d’envergure internationale qui va gérer l’hôtel de haut standing que Akwa Group va développer à Taghazout.

Zone industrielle. L’association patronale Amal Entreprises se penche actuellement sur le lancement de sa propre zone industrielle. Une première étude menée en interne a  retenu trois possibilités: Ben Slimane, Kenitra et Lakhyayta, nous confie une source autorisée de l’association.  

BAD, Tunis.La décision du retour du siège de la BAD à Abidjan ne laissera pas sur le carreau les 250 employés locaux de la BAD à Tunis. Nous apprenons en effet de source sûre que ceux-ci se verront proposer un transfert à Abidjan.

Tunisie, économie en difficulté. Nouvelle dégradation de la note souveraine. L'agence de notation internationale Moody's a annoncé la dégradation de la note de la Tunisie de Ba 1 à Ba 2 avec perspective négative. 

Les raisons invoquées pour expliquer la dégradation sont l’incertitude politique, le risque d'instabilité, la fragilité des banques publiques sous-capitalisées et les pressions externes importantes sur la balance des paiements et les finances publiques de la Tunisie.

De son côté, la Banque Mondiale écrit : « Les perspectives économiques sont positives mais incertaines et des risques élevés persistent en Tunisie », dans sa note de suivi de la situation dans le pays-Printemps 2013.

Il ressort de ce rapport intitulé « Défis économiques au tournant de la transition politique », que « le PIB devrait croître de 3,8 % en 2013. A court terme, les risques qui concernent la Tunisie, sont liés à des facteurs internes, tels que l’incertitude politique et les tensions sociales et d’autres externes concernant la crise et l’évolution de la situation dans la zone Euro et le processus de stabilisation de la Libye ».

 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Sanlam: COMPTES ANNUELS AU 31 DÉCEMBRE 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.