Ce matin au Maroc

  Amina Bouayach, secrétaire générale de la FIDH. Un Iranien président et une Marocaine secrétaire générale. La Fédération Internationale des droits de l’Homme a renouvelé lundi ses instances dirigeantes. Amina Bouayach devient secrétaire générale tandis que l’iranien Karim Lahidji remplace la Tunisienne Souhayr Belhassen au poste de président.   Pêche. Le renouvellement de l’accord de pêche maroco-européen est mal parti. Les négociations butent toujours sur la demande de certains pays européens de donner un statut spécial aux eaux du Sahara marocain. Dans ces conditions, il va sans dire que le le scénario le plus probable est le non-renouvellement de l’accord.   Bouanou : Mawazine a son public. Abdallah Bouanou, remuant président du groupe arlementaire PJD, tient des propos mesurés au sujet de Mawazine, lors d’une déclaration à Al Oula.

Ce matin au Maroc

Le 28 mai 2013 à 7h46

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

  Amina Bouayach, secrétaire générale de la FIDH. Un Iranien président et une Marocaine secrétaire générale. La Fédération Internationale des droits de l’Homme a renouvelé lundi ses instances dirigeantes. Amina Bouayach devient secrétaire générale tandis que l’iranien Karim Lahidji remplace la Tunisienne Souhayr Belhassen au poste de président.   Pêche. Le renouvellement de l’accord de pêche maroco-européen est mal parti. Les négociations butent toujours sur la demande de certains pays européens de donner un statut spécial aux eaux du Sahara marocain. Dans ces conditions, il va sans dire que le le scénario le plus probable est le non-renouvellement de l’accord.   Bouanou : Mawazine a son public. Abdallah Bouanou, remuant président du groupe arlementaire PJD, tient des propos mesurés au sujet de Mawazine, lors d’une déclaration à Al Oula.

Algérie, discours musclé de Abdelmalek Sellal. Affaissement de l’Etat, difficultés sur les plans sécuritaire et intérieur, incertitudes sur l’après-Bouteflika, mais discours musclé à l’égard du Maroc. Abdelmalek Sellal, considéré comme un successeur probable de Bouteflika, a eu des mots virulents à l’égard de la marocanité du Sahara, devant la réunion de l’Union Africaine qui vient de se tenir à Addis Abéba.

 

Presqu’au même moment, s’ouvraient à Marrakech Les 48èmes Assemblées générales de la Banque africaine de développement (BAD). L’un des objectifs majeurs de ces réunions est de convertir la croissance africaine en une croissance forte, durable et respectueuse de l’environnement. Un fonds dédié aux infrastructures devrait voir le jour, avec une dotation de démarrage de 10 milliards de dollars.

Les Assemblées générales décideront aussi du retour de la BAD à son siège statutaire à Abidjan.

 

Conseil de gouvernement aujourd’hui. Un Conseil de gouvernement se tient ce mardi. Il examinera un projet de loi qui complète le décret portant loi relative au régime de sécurité sociale, et un projet de loi qui modifie et complète la loi relative aux sociétés participatives.

Le Conseil examinera également trois projets de décrets, le premier précise les modalités de mise en application des articles 48, 48 bis et 50 du décret portant statut général de la fonction publique relatifs au détachement des fonctionnaires alors que le deuxième précise les modalités de mise en oeuvre de l'article 46 ter du décret portant statut général de la fonction publique relatif à la mise à disposition.

 

Exercice militaire. Les marines marocaine et espagnole mènent du 29 au 31 mai des exercices conjoints dans l’Atlantique. Ces exercices sont liés au contrôle du trafic maritime, les opérations aériennes de recherche et sauvetage.

 

Le chef d’entreprise et militant associatif Karim Tazi dialogue avec le groupe parlementaire du PJD. Selon Goud, il était l’invité lundi du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des Représentants. A cette occasion, il a appelé ce parti à s’allier aux démocrates, «même s’ils sont athées» car selon lui, le combat aujourd’hui n’oppose pas les islamistes aux modernistes ou aux laïcs, mais les démocrates aux non –démocrates.

C’est parfaitement vrai. Sauf que pour être classé dans le camp démocrate, le PJD a encore un peu de chemin à faire.

Cité par le quotidien Attajdid, du PJD, Karim Tazi a également déclaré, à raison, qu'il attend de ce gouvernement, une vraie lutte contre l'économie de rente et qu'il applique les règles de la bonne gouvernance. Et qu'il ne regrette pas d'avoir voté pour ce parti en 2011.

 


 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

CTM: Communiqué de Presse du 12 juin 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.