L’indice de confiance des ménages au plus bas depuis deux ans

Selon les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le HCP, l’Indice de Confiance des Ménages (ICM) aura enregistré, au cours du premier trimestre de 2013, une détérioration de 2,6 points par rapport au quatrième trimestre de 2012 et de 7,1 points par rapport à son niveau du premier trimestre de l’année 2012.

L’indice de confiance des ménages au plus bas depuis deux ans

Le 11 mai 2013 à 10h07

Modifié 27 avril 2021 à 22h17

Selon les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le HCP, l’Indice de Confiance des Ménages (ICM) aura enregistré, au cours du premier trimestre de 2013, une détérioration de 2,6 points par rapport au quatrième trimestre de 2012 et de 7,1 points par rapport à son niveau du premier trimestre de l’année 2012.

Au premier trimestre de 2013, l'ICM (non corrigé des variations saisonnières) s’établit  à 75,8 points contre 78,4 points un trimestre auparavant marquant ainsi une baisse de 2,6 points.  Comparé à son niveau au même trimestre de l'année précédente (82,9 points), l’ICM aura enregistré une baisse de 7,1 points.    Il s’agit du plus mauvais résultat depuis le premier trimestre 2011.

Ce résultat global résulte de l’évolution des différentes composantes de l’indice : Les ménages deviennent de plus en plus pessimistes concernant leur niveau de vie (évolution passée et à venir), avec -16,3% de détérioration par rapport au premier trimestre 2013.

 

Evolution du chômage : forte hausse anticipée

L’opinion des ménages révèle plus de pessimisme concernant le devenir du chômage dans le pays. Au premier trimestre de 2013, près de sept ménages sur dix anticipent une hausse du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir soit 72,4% contre 10,7% qui anticipent plutôt une baisse. Le solde de cet indicateur s'établit ainsi  à son niveau le plus bas depuis le premier trimestre 2008.

• Achat de biens durables : léger regain de confiance

Plus de la moitié des ménages marocains (50,5%) considèrent, au premier trimestre de 2013, que le moment n’est pas opportun pour faire des achats de biens durables alors que 22,1% pensent le contraire. Le solde relatif à cet indicateur s'établit ainsi à -28,3 points en amélioration d’un point par rapport au trimestre précédent et de 4,2  points  par rapport à la même période de 2012.

Quoique restant toujours négatif, ce solde continue sa tendance haussière et enregistre son niveau le moins pessimiste depuis le début de l’enquête.

• Situation financière des ménages : 36% des ménages s'endettent pour vivre

Au premier trimestre de 2013, les perceptions des ménages sur leur situation financière actuelle et sur ses évolutions passée et future se détériorent aussi bien par rapport au trimestre précédent qu’en comparaison avec le même trimestre de 2012.

Pour 57% des ménages, leurs revenus couvrent leurs dépenses, alors que  36,4% d’entre eux s’endettent ou puisent pour cela dans leurs épargnes. Seuls 6,6% des ménages déclarent pouvoir épargner une partie de leur revenu. Le solde de l’indicateur relatif à la situation financière actuelle des ménages s’établit ainsi à un niveau négatif de -29,8 points, en baisse de 4,4 points par rapport au même trimestre de 2012 et de 0,4 point par rapport au trimestre précédent.

Quant à leur situation financière personnelle passée et future, les opinions des ménages se détériorent par rapport à un trimestre auparavant (-3,9 points et -6,1 points respectivement) et par rapport à la même période de 2012 (-5,5 points et -6,7 points respectivement).

En plus des sept indicateurs composant l’ICM, l’enquête fournit des données sur les perceptions des ménages relatives à d’autres aspects. Ci-après les résultats concernant celles relatives à la capacité des ménages à épargner et à l’évolution des prix des produits alimentaires.

• Persistance d’un pessimisme sur la capacité d’épargne  

Au premier trimestre de 2013, les ménages sont de plus en plus pessimistes quant à leur capacité à épargner dans les mois à venir. Plus de huit ménages sur dix (83,5%) pensent ne pas pouvoir épargner au cours des 12 prochains mois contre 82,2% un trimestre auparavant et 81,3% un an auparavant.

Avec 16,5% d’entre eux qui pensent le contraire, le solde de cet indicateur se situe à un niveau négatif de -67 points en baisse de 2,5 points par rapport au trimestre précédent et de 4,5 points par rapport à la même période de 2012.

• Prix des produits alimentaires: une anticipation de hausse

Les ménages ont le sentiment que les prix des produits alimentaires ont augmenté et qu'ils augmenteront davantage au cours des 12 prochains mois. Au premier trimestre de 2013, plus de neuf ménages sur dix (92,2% contre 91,8% au trimestre précédent et 92,4% un an auparavant) pensent que les prix des produits alimentaires ont augmenté dans le passé et plus de trois sur quatre (78,0% contre 72,1% et 72,3% respectivement) pensent qu'ils continueront à augmenter dans le futur.

Le solde relatif à l’évolution passée des prix des produits alimentaires n’a pas connu de changements significatifs durant ces périodes. Cependant, celui relatif aux perspectives d’évolution a baissé de 6 points par rapport au quatrième trimestre de 2012 et de 6,3 points par rapport à la même période de 2012.(Source: HCP)

 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Ajarinvest: Publication de la valeur liquidative exceptionnelle de l'OPCI “ IMMOVERT PLACEMENT SPI-RFA” au titre de l'arrêté du 30.04.2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.