χ

Femen Maroc, mirage ou réalité?

Après l’Egypte, la Tunisie, l’Iran, la Turquie, l’Afghanistan et la Syrie, voilà que Femen Maroc est créé à travers une simple page Facebook, lancée le 23 mars.  

Femen Maroc, mirage ou réalité?

Le 29 mars 2013 à 13h47

Modifié 29 mars 2013 à 13h47

Après l’Egypte, la Tunisie, l’Iran, la Turquie, l’Afghanistan et la Syrie, voilà que Femen Maroc est créé à travers une simple page Facebook, lancée le 23 mars.  

Cette page qui en était ce vendredi à 13.00 à 3.000 fans, est complètement anonyme. On ne sait si derrière il y a réellement des militantes féministes, ou s’il s’agit d’un fake, d’un troll ou d’un pervers.

Toujours est-il que cette page vient de publier ce vendredi ses premières photos de seins nus. Les personnages ont le visage masqué et là encore, il pourrait s’agir de femmes de n’importe quelle origine, voire de photos en provenance d’internet.

La page Femen Maroc appelle ses fans à lui adresser des photos seins nus

La démarche est également critiquable sur le fond. Officiellement, se dévoiler les seins serait une manière de lutter contre le poids d’une tradition jugée archaïque et des convenances sociales jugées liberticides, notamment pour la femme. Mais les précédents dans les autres pays arabes, tels que la Syrie et la Tunisie a montré que cette démarche est totalement contre productive.

En Tunisie, avant même Femen, il y a eu deux cas célèbres de provocations : le film de Nadia Fani (« Ni Dieu ni maître ») puis la diffusion, sur la chaîne Nessma, du film Persépolis une semaine avant les élections décisives du 23 octobre 2011.

Une association très présente sur le terrain a signalé par la suite dans un rapport qui a fait grand bruit, que la programmation de Persépolis a joué un rôle important dans la victoire d’Ennahdha (parti à référentiel islamique) aux élections, car elle a conforté la thèse selon laquelle l’Islam, l’identité et les traditions étaient menacés par les modernistes.

Les actions des Femen tunisiennes et égyptiennes ont également été utilisées par les courants traditionnels pour étayer leur thèse selon laquelle les modernistes sont en fait des occidentalisés, laïcards, plus ou moins vendus à l’étranger dans le but de détruire les identités locales. Un discours qui rencontre beaucoup d’échos.

Les Femen marocaines, si elles existent réellement, sont-elles conscientes de la réaction qu’elles sont capables de susciter ?

 


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communiqué de presse post Assemblée Générale Ordinaire de la société Aluminium du Maroc, réuni le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.