La SNRT et 2M s'enfoncent dans la crise

La SNRT pâtit d'un modèle économique basé sur les contributions de l’Etat. Aucun contrat programme n'a été signé depuis 2012. 2M creuse ses pertes désormais estimées à 873 millions de DH.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/20-10-2020/2m-snrt.jpg-oui
La SNRT et 2M s'enfoncent dans la crise

Le 20 octobre 2020 à 11:57

Modifié le 20 octobre 2020 à 12:54

La crise financière dans laquelle s'enfoncent les deux chaînes du pôle audiovisuel public se poursuit. C'est ce qui ressort du rapport sur les entreprises et les établissements publics accompagnant le projet de loi de Finances 2021.

En janvier 2020 , le président de la Cour des comptes avait alerté sur la situation "grave" du secteur et préconisé l'accélération du regroupement de ses composantes au sein d’un "pôle public unifié".

En 2019, le résultat d’exploitation de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) a été de -4 millions de DH. Les résultats financier et net ont été respectivement de 2 millions de DH et 5 MDH.

La SNRT a gardé son modèle économique basé sur les contributions de l’Etat directement par le budget général ou par le biais des taxes parafiscales. Le contrat programme devant la lier à l’Etat n’a pas été conclu depuis 2012.

L’investissement réalisé en 2019 s’élève à 234 MDH contre des prévisions de 270 MDH, soit un taux de réalisation de 87%, relève le rapport.

Les investissements prévus en 2021 sont estimés à 200 MDH, contre 195 MDH en 2022 et 195 DH en 2023. Ils seront affinés dès la finalisation du plan de restructuration du pôle audiovisuel national.

Soread-2M creuse ses pertes

En 2019, Soread-2M a maintenu sa position de leader au niveau du paysage audiovisuel marocain, avec près de 33,42% de part d’audience.

Par ailleurs, la situation financière fait ressortir un chiffre d’affaires en diminution de 18% par rapport à 2018 et un résultat net déficitaire de -15 MDH, portant ainsi les pertes cumulées à 873 MDH pour un capital social de 359 MDH.

La situation nette de la société demeure négative d’environ 359 MDH, faute de la réalisation de l’opération d’augmentation du capital approuvée par l’assemblée générale extraordinaire du 31 décembre 2016.

L’investissement comptabilisé en 2019 a été de 40 MDH contre des prévisions de 50 MDH, soit un taux de réalisation de 80%.

Pour l'année 2020, la société avait prévu de renouveler et d’améliorer les moyens techniques par un investissement de 50 MDH. Toutefois, ce programme a été impacté par la situation financière fragile de la société, accentuée par la crise du Covid-19.

Les investissements prévus en 2021, 2022 et 2023 sont estimés à 50 MDH par an.

La SNRT et 2M s'enfoncent dans la crise

Le 20 octobre 2020 à12:34

Modifié le 20 octobre 2020 à 12:54

La SNRT pâtit d'un modèle économique basé sur les contributions de l’Etat. Aucun contrat programme n'a été signé depuis 2012. 2M creuse ses pertes désormais estimées à 873 millions de DH.

com_redaction-28

La crise financière dans laquelle s'enfoncent les deux chaînes du pôle audiovisuel public se poursuit. C'est ce qui ressort du rapport sur les entreprises et les établissements publics accompagnant le projet de loi de Finances 2021.

En janvier 2020 , le président de la Cour des comptes avait alerté sur la situation "grave" du secteur et préconisé l'accélération du regroupement de ses composantes au sein d’un "pôle public unifié".

En 2019, le résultat d’exploitation de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) a été de -4 millions de DH. Les résultats financier et net ont été respectivement de 2 millions de DH et 5 MDH.

La SNRT a gardé son modèle économique basé sur les contributions de l’Etat directement par le budget général ou par le biais des taxes parafiscales. Le contrat programme devant la lier à l’Etat n’a pas été conclu depuis 2012.

L’investissement réalisé en 2019 s’élève à 234 MDH contre des prévisions de 270 MDH, soit un taux de réalisation de 87%, relève le rapport.

Les investissements prévus en 2021 sont estimés à 200 MDH, contre 195 MDH en 2022 et 195 DH en 2023. Ils seront affinés dès la finalisation du plan de restructuration du pôle audiovisuel national.

Soread-2M creuse ses pertes

En 2019, Soread-2M a maintenu sa position de leader au niveau du paysage audiovisuel marocain, avec près de 33,42% de part d’audience.

Par ailleurs, la situation financière fait ressortir un chiffre d’affaires en diminution de 18% par rapport à 2018 et un résultat net déficitaire de -15 MDH, portant ainsi les pertes cumulées à 873 MDH pour un capital social de 359 MDH.

La situation nette de la société demeure négative d’environ 359 MDH, faute de la réalisation de l’opération d’augmentation du capital approuvée par l’assemblée générale extraordinaire du 31 décembre 2016.

L’investissement comptabilisé en 2019 a été de 40 MDH contre des prévisions de 50 MDH, soit un taux de réalisation de 80%.

Pour l'année 2020, la société avait prévu de renouveler et d’améliorer les moyens techniques par un investissement de 50 MDH. Toutefois, ce programme a été impacté par la situation financière fragile de la société, accentuée par la crise du Covid-19.

Les investissements prévus en 2021, 2022 et 2023 sont estimés à 50 MDH par an.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communiqué de presse de la société Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.