Difficultés de l'entreprise : à Casa, les effets de la crise pas encore visibles

En matière de traitement des difficultés de l'entreprise, la situation est normale au sein du tribunal de commerce de Casablanca. L'augmentation des demandes est attendue pour septembre, après dépôt des bilans. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/06-07-2020/TCC.jpg-oui
Difficultés de l'entreprise : à Casa, les effets de la crise pas encore visibles

Le 06 juillet 2020 à 14:15

Modifié le 06 juillet 2020 à 15:09

Suite à la pandémie du coronavirus et à la paralysie de l'économie nationale qui s'en est suivie, de nombreuses entreprises en situation de crise devront recourir aux dispositions du livre 5 du code de commerce, relatif au traitement des difficultés de l'entreprise, surtout à Casablanca, poumon économique du Maroc

Cela dit, pour pouvoir lancer une procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire, il fallait attendre le 1er juillet 2020, date de la reprise des activités du tribunal de commerce de la métropole, conformément au programme de déconfinement judiciaire pré-établi. 

Jointe par Médias24, une source informée explique que le tribunal de commerce de Casablanca n'est pas confronté à une forte charge de dossiers relatifs au traitement des difficultés de l'entreprise

"Il faut attendre le mois de septembre pour constater l'augmentation du nombre d'entreprises en difficultés. L'activité commerciale vient tout juste de reprendre, il faudra du temps aux chefs d'entreprises pour déposer leurs bilans, établir la liste des créanciers et rassembler tous les documents nécessaires avant de déposer leurs demandes. De plus, les créanciers vont à peine commencer à se manifester", explique-t-on. 

Il convient de rappeler que les vacances judiciaires du tribunal de commerce de Casablanca sont programmées du 3 août au 7 septembre.

La décision de maintenir ces vacances malgré les 3 mois de confinement entre mars et mai 2020, avait surpris plusieurs avocats.

Difficultés de l'entreprise : à Casa, les effets de la crise pas encore visibles

Le 06 juillet 2020 à14:51

Modifié le 06 juillet 2020 à 15:09

En matière de traitement des difficultés de l'entreprise, la situation est normale au sein du tribunal de commerce de Casablanca. L'augmentation des demandes est attendue pour septembre, après dépôt des bilans. 

Suite à la pandémie du coronavirus et à la paralysie de l'économie nationale qui s'en est suivie, de nombreuses entreprises en situation de crise devront recourir aux dispositions du livre 5 du code de commerce, relatif au traitement des difficultés de l'entreprise, surtout à Casablanca, poumon économique du Maroc

Cela dit, pour pouvoir lancer une procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire, il fallait attendre le 1er juillet 2020, date de la reprise des activités du tribunal de commerce de la métropole, conformément au programme de déconfinement judiciaire pré-établi. 

Jointe par Médias24, une source informée explique que le tribunal de commerce de Casablanca n'est pas confronté à une forte charge de dossiers relatifs au traitement des difficultés de l'entreprise

"Il faut attendre le mois de septembre pour constater l'augmentation du nombre d'entreprises en difficultés. L'activité commerciale vient tout juste de reprendre, il faudra du temps aux chefs d'entreprises pour déposer leurs bilans, établir la liste des créanciers et rassembler tous les documents nécessaires avant de déposer leurs demandes. De plus, les créanciers vont à peine commencer à se manifester", explique-t-on. 

Il convient de rappeler que les vacances judiciaires du tribunal de commerce de Casablanca sont programmées du 3 août au 7 septembre.

La décision de maintenir ces vacances malgré les 3 mois de confinement entre mars et mai 2020, avait surpris plusieurs avocats.

A lire aussi


Communication financière

SONASID : Effets de la crise sanitaire sur les résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.