Dattes: une production record pour la saison agricole 2020-2021 (Akhannouch)

Malgré un contexte difficile, la saison agricole 2020-2021 affiche des résultats rassurants. Record dans la production des dates, hausse dans celle des agrumes et des olives, bonne performance des exportations,... Le ministre de l'Agriculture revient sur les principaux chiffres de cette saison. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/28-10-2020/Dattes1.jpg-oui
Dattes : une production record pour la saison agricole 2020-2021 (Akhannouch)

Le 28 octobre 2020 à 12:38

Modifié le 28 octobre 2020 à 13:29

La production des principales filières fruitières devrait enregistrer une augmentation significative après la baisse de la saison dernière, en dépit des contraintes liées au climat et à la crise sanitaire du Covid-19. 

Mardi 27 octobre, en réponse à une question centrale lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers, le ministre de l'Agriculture, Aziz Akhannouch, a relevé que la production des agrumes devrait augmenter de 29% par rapport à la saison précédente, tout en imputant une telle performance prévisible à la hausse de la production des nouvelles plantations d'agrumes dans le cadre du Plan Maroc vert.

La production attendue des olives devrait s'inscrire en hausse de 14% par rapport à la précédente saison, précisant que cette progression est due à plusieurs facteurs, notamment l'impact positif des précipitations en avril et mai derniers.

La saison agricole 2020-2021 sera marquée par une production record de dattes, en hausse de 4% par rapport à l'année précédente, grâce notamment à l'impact bénéfique des conditions climatiques.

Au niveau des exportations, le ministre a fait remarquer que grâce à la poursuite de l'activité agricole sur toute la chaine de valeur, les exportations des produits alimentaires agricoles ont totalisé en valeur environ 39,5 milliards de DH (MMDH) pour la saison 2019-2020, soit une progression de 8% en comparaison avec 2018, et de 130% par rapport à l'année 2010.

Hausse des exportations

De même, le volume des exportations des produits alimentaires agricoles devrait enregistrer une hausse de 10% par rapport à la saison 2019-2020, a fait savoir le responsable gouvernemental. En ce qui concerne les exportations d'agrumes, le ministre a relevé qu'elles ont atteint environ 15.600 tonnes à partir du 1er septembre jusqu'au 21 octobre.

Par ailleurs, le volume des exportations de légumes s'est élevé à 82.902 tonnes jusqu'à la même date, soit une augmentation de 24% par rapport à la même période de l'an dernier.

En raison des circonstances difficiles qu'a connues le secteur agricole pendant la saison précédente, le ministère s'est engagé tôt à atténuer les effets du déficit de la pluviométrie. En effet, plus de 6,2 millions de quintaux d'orge subventionnée ont été acquis et distribués au profit de plus d'un million d'éleveurs.

Il est aussi programmé la distribution d'environ 1,3 million de quintaux supplémentaires à partir du mois prochain, a-t-il précisé, notant que 474.000 quintaux d'aliments composés sont mis à la disposition des éleveurs de bétail.

Accroissement de la superficie des céréales d'automne

"Le soutien des prix de la part de l'Etat s'élève à 175 DH le quintal pour le blé tendre, 200 DH le quintal pour le blé dur et 325 DH le quintal pour l’orge", a déclaré le ministre.

Selon lui, il sera procédé dans ce cadre à la mise en œuvre d'un programme d'accroissement des céréales d'automne en fonction de l'évolution des conditions climatiques sur une superficie comprise entre 42.000 et 50.000 hectares.

S'agissant des céréales d'automne, une superficie totale d'environ 4.900.000 hectares a été programmée, dont quelque 5% irrigués, avec 46% pour le blé tendre, 21% pour le blé dur et 33% pour l'orge. La superficie consacrée aux cultures fourragères est estimée à presque 507.000 hectares.

Pour les cultures sucrières, il a relevé que la superficie cultivée sera comprise entre 58.000 et 69.000 hectares, selon la disponibilité des eaux des barrages dans les régions, alors que la superficie réservée légumes d'automne est estimée à 105.000 Ha.

Par ailleurs, le ministre a souligné que malgré la pandémie du Covid-19 et le manque de pluie, qui ont sensiblement pesé sur l'agriculture marocaine, le secteur a pu maintenir la régularité des approvisionnements des marchés au niveau de toutes les régions du Royaume.

(Avec MAP)

Lire aussi:

Campagne agricole: Aziz Akhannouch livre les premiers détails

L’installation des cultures printanières a atteint 105% du programme arrêté

Agriculture: la production céréalière a baissé de 42%

Dattes: une production record pour la saison agricole 2020-2021 (Akhannouch)

Le 28 octobre 2020 à13:01

Modifié le 28 octobre 2020 à 13:29

Malgré un contexte difficile, la saison agricole 2020-2021 affiche des résultats rassurants. Record dans la production des dates, hausse dans celle des agrumes et des olives, bonne performance des exportations,... Le ministre de l'Agriculture revient sur les principaux chiffres de cette saison. 

com_redaction-43

La production des principales filières fruitières devrait enregistrer une augmentation significative après la baisse de la saison dernière, en dépit des contraintes liées au climat et à la crise sanitaire du Covid-19. 

Mardi 27 octobre, en réponse à une question centrale lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers, le ministre de l'Agriculture, Aziz Akhannouch, a relevé que la production des agrumes devrait augmenter de 29% par rapport à la saison précédente, tout en imputant une telle performance prévisible à la hausse de la production des nouvelles plantations d'agrumes dans le cadre du Plan Maroc vert.

La production attendue des olives devrait s'inscrire en hausse de 14% par rapport à la précédente saison, précisant que cette progression est due à plusieurs facteurs, notamment l'impact positif des précipitations en avril et mai derniers.

La saison agricole 2020-2021 sera marquée par une production record de dattes, en hausse de 4% par rapport à l'année précédente, grâce notamment à l'impact bénéfique des conditions climatiques.

Au niveau des exportations, le ministre a fait remarquer que grâce à la poursuite de l'activité agricole sur toute la chaine de valeur, les exportations des produits alimentaires agricoles ont totalisé en valeur environ 39,5 milliards de DH (MMDH) pour la saison 2019-2020, soit une progression de 8% en comparaison avec 2018, et de 130% par rapport à l'année 2010.

Hausse des exportations

De même, le volume des exportations des produits alimentaires agricoles devrait enregistrer une hausse de 10% par rapport à la saison 2019-2020, a fait savoir le responsable gouvernemental. En ce qui concerne les exportations d'agrumes, le ministre a relevé qu'elles ont atteint environ 15.600 tonnes à partir du 1er septembre jusqu'au 21 octobre.

Par ailleurs, le volume des exportations de légumes s'est élevé à 82.902 tonnes jusqu'à la même date, soit une augmentation de 24% par rapport à la même période de l'an dernier.

En raison des circonstances difficiles qu'a connues le secteur agricole pendant la saison précédente, le ministère s'est engagé tôt à atténuer les effets du déficit de la pluviométrie. En effet, plus de 6,2 millions de quintaux d'orge subventionnée ont été acquis et distribués au profit de plus d'un million d'éleveurs.

Il est aussi programmé la distribution d'environ 1,3 million de quintaux supplémentaires à partir du mois prochain, a-t-il précisé, notant que 474.000 quintaux d'aliments composés sont mis à la disposition des éleveurs de bétail.

Accroissement de la superficie des céréales d'automne

"Le soutien des prix de la part de l'Etat s'élève à 175 DH le quintal pour le blé tendre, 200 DH le quintal pour le blé dur et 325 DH le quintal pour l’orge", a déclaré le ministre.

Selon lui, il sera procédé dans ce cadre à la mise en œuvre d'un programme d'accroissement des céréales d'automne en fonction de l'évolution des conditions climatiques sur une superficie comprise entre 42.000 et 50.000 hectares.

S'agissant des céréales d'automne, une superficie totale d'environ 4.900.000 hectares a été programmée, dont quelque 5% irrigués, avec 46% pour le blé tendre, 21% pour le blé dur et 33% pour l'orge. La superficie consacrée aux cultures fourragères est estimée à presque 507.000 hectares.

Pour les cultures sucrières, il a relevé que la superficie cultivée sera comprise entre 58.000 et 69.000 hectares, selon la disponibilité des eaux des barrages dans les régions, alors que la superficie réservée légumes d'automne est estimée à 105.000 Ha.

Par ailleurs, le ministre a souligné que malgré la pandémie du Covid-19 et le manque de pluie, qui ont sensiblement pesé sur l'agriculture marocaine, le secteur a pu maintenir la régularité des approvisionnements des marchés au niveau de toutes les régions du Royaume.

(Avec MAP)

Lire aussi:

Campagne agricole: Aziz Akhannouch livre les premiers détails

L’installation des cultures printanières a atteint 105% du programme arrêté

Agriculture: la production céréalière a baissé de 42%

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

CP IMMOLOG - Avis de Réunion_2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.