Covid. Le Maroc espère un retour à la vie normale à partir d’avril 2021

La campagne de vaccination anti-Covid au Maroc démarre mi-décembre et devrait durer 3 mois. Il faudra 28 jours maximum à partir de la deuxième dose du vaccin pour développer une immunité élevée contre le SARS-CoV-2.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/17-11-2020/centrevillecasablancamedias240.jpg-oui
Covid. Le Maroc espère un retour à la vie normale à partir d’avril 2021

Le 17 novembre 2020 à 13:38

Modifié le 17 novembre 2020 à 17:03

Les instructions royales sur le lancement d’une campagne nationale de vaccination massive contre le Coronavirus ont suscité de l’espoir chez la population et les acteurs économiques. Mais l’effet de cette annonce semble avoir rapidement cédé la place au climat d’attentisme et de crainte qui prévaut depuis des mois, provoqué par la forte dégradation de la situation sanitaire, le maintien ou le renforcement des mesures de restriction dans plusieurs villes, et la reprise économique laborieuse.

Sans doute, le démarrage effectif de la campagne de vaccination fera prendre conscience à l’opinion publique que le bout du tunnel est proche. En attendant, les informations disponibles à cette date permettent d’espérer un retour à la vie normale à partir d’avril 2021.

Déjà annoncé par Médias24, le démarrage de la campagne de vaccination aura lieu à la mi-décembre. Selon nos informations, elle durera environ 3 mois et devrait donc prendre fin à la mi-mars 2021. La population des 18 ans et plus (25 millions de Marocains) sera vaccinée par contingents, avec une priorité donnée au personnel nécessaire (médical, de sécurité…) et aux personnes âgées et à risque. L'objectif sera de vacciner 80% de cette population.

Le vaccin du Chinois Sinopharm (le Maroc a également signé avec Astra Zeneca et est entré en contact avec d’autres laboratoires) peut être considéré comme le principal vaccin qui sera utilisé lors de cette campagne, ou du moins pour son démarrage. Selon les experts, c’est l’un des vaccins les plus sûrs, les plus avancés et dont l’efficacité sera conforme aux attentes. Les résultats de la phase 3 des essais cliniques au Maroc ne sont pas encore arrêtés mais les premiers éléments disponibles sont très encourageants. Ce vaccin est déjà administré à la population en Chine.

Ce vaccin nécessite deux injections à 21 jours d’intervalle. Un défi logistique compte tenu de la population à vacciner. Mais il se conserve à des températures beaucoup moins élevées que d’autres vaccins (entre 2 et 8°C contre -60 à -70°C), ce qui atténuera un peu les contraintes.

Les autorités sanitaires n’attendront pas d’administrer la 1ère dose à toute la population cible avant de passer à la deuxième dose. Les deux opérations se dérouleront simultanément. Ainsi, vers la mi-janvier, les premières personnes vaccinées auront reçu leur deuxième dose et auront commencé à produire des anticorps neutralisants.

Selon nos informations, vers la mi-mars, la deuxième dose devra avoir été administrée à toute la population cible. Et il faut au maximum 28 jours à partir de la deuxième dose pour atteindre un degré d’immunité élevé.

On peut donc espérer que vers la mi-avril, le risque d’infection de la population au Coronavirus aura été nettement réduit et les mesures de restriction seront levées.

>> Lire aussi:

Vaccin contre le Covid au Maroc: origine, délais, cibles... Ce que l'on sait

EXCLUSIF. Vaccination anti-Covid au Maroc: Médias24 fait le point avec Ait Taleb

Covid. Le Maroc espère un retour à la vie normale à partir d’avril 2021

Le 17 novembre 2020 à14:03

Modifié le 17 novembre 2020 à 17:03

La campagne de vaccination anti-Covid au Maroc démarre mi-décembre et devrait durer 3 mois. Il faudra 28 jours maximum à partir de la deuxième dose du vaccin pour développer une immunité élevée contre le SARS-CoV-2.

com_redaction-96

Les instructions royales sur le lancement d’une campagne nationale de vaccination massive contre le Coronavirus ont suscité de l’espoir chez la population et les acteurs économiques. Mais l’effet de cette annonce semble avoir rapidement cédé la place au climat d’attentisme et de crainte qui prévaut depuis des mois, provoqué par la forte dégradation de la situation sanitaire, le maintien ou le renforcement des mesures de restriction dans plusieurs villes, et la reprise économique laborieuse.

Sans doute, le démarrage effectif de la campagne de vaccination fera prendre conscience à l’opinion publique que le bout du tunnel est proche. En attendant, les informations disponibles à cette date permettent d’espérer un retour à la vie normale à partir d’avril 2021.

Déjà annoncé par Médias24, le démarrage de la campagne de vaccination aura lieu à la mi-décembre. Selon nos informations, elle durera environ 3 mois et devrait donc prendre fin à la mi-mars 2021. La population des 18 ans et plus (25 millions de Marocains) sera vaccinée par contingents, avec une priorité donnée au personnel nécessaire (médical, de sécurité…) et aux personnes âgées et à risque. L'objectif sera de vacciner 80% de cette population.

Le vaccin du Chinois Sinopharm (le Maroc a également signé avec Astra Zeneca et est entré en contact avec d’autres laboratoires) peut être considéré comme le principal vaccin qui sera utilisé lors de cette campagne, ou du moins pour son démarrage. Selon les experts, c’est l’un des vaccins les plus sûrs, les plus avancés et dont l’efficacité sera conforme aux attentes. Les résultats de la phase 3 des essais cliniques au Maroc ne sont pas encore arrêtés mais les premiers éléments disponibles sont très encourageants. Ce vaccin est déjà administré à la population en Chine.

Ce vaccin nécessite deux injections à 21 jours d’intervalle. Un défi logistique compte tenu de la population à vacciner. Mais il se conserve à des températures beaucoup moins élevées que d’autres vaccins (entre 2 et 8°C contre -60 à -70°C), ce qui atténuera un peu les contraintes.

Les autorités sanitaires n’attendront pas d’administrer la 1ère dose à toute la population cible avant de passer à la deuxième dose. Les deux opérations se dérouleront simultanément. Ainsi, vers la mi-janvier, les premières personnes vaccinées auront reçu leur deuxième dose et auront commencé à produire des anticorps neutralisants.

Selon nos informations, vers la mi-mars, la deuxième dose devra avoir été administrée à toute la population cible. Et il faut au maximum 28 jours à partir de la deuxième dose pour atteindre un degré d’immunité élevé.

On peut donc espérer que vers la mi-avril, le risque d’infection de la population au Coronavirus aura été nettement réduit et les mesures de restriction seront levées.

>> Lire aussi:

Vaccin contre le Covid au Maroc: origine, délais, cibles... Ce que l'on sait

EXCLUSIF. Vaccination anti-Covid au Maroc: Médias24 fait le point avec Ait Taleb

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M : Communiqué Financier des Indicateurs du 4e trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.