Saison agricole 2023-2024 : les pluies de mars-avril redonnent espoir, mais l'ombre de la sécheresse persiste (images satellite)

Dans un contexte de sécheresse sévère, la campagne agricole s'est nettement améliorée grâce aux dernières précipitations des mois de mars et d'avril. Vu du ciel, on observe un développement remarquable des cultures dans plusieurs régions.

Saison agricole 2023-2024 : les pluies de mars-avril redonnent espoir, mais l'ombre de la sécheresse persiste (images satellite)

Le 24 avril 2024 à 17h00

Modifié 24 avril 2024 à 16h29

Dans un contexte de sécheresse sévère, la campagne agricole s'est nettement améliorée grâce aux dernières précipitations des mois de mars et d'avril. Vu du ciel, on observe un développement remarquable des cultures dans plusieurs régions.

La saison agricole 2023-2024 a connu un démarrage difficile, marqué par un déficit pluviométrique plus sévère que l'année dernière, elle-même déjà affectée par la sécheresse et des températures caniculaires en plein hiver. Face à ces conditions défavorables, les prévisions quant à une bonne performance agricole sont de plus en plus pessimistes, la dernière en date étant celle du wali de Bank Al-Maghrib qui avait prévu une production de céréales de seulement 25 millions de quintaux, soit la moitié de la production de la saison précédente.

Dans son dernier bilan de la saison agricole présenté devant la Chambre des conseillers, le 16 avril 2024, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a rappelé les conditions défavorables de la présente saison agricole marquée par une pénurie hydrique aiguë. En raison de ces conditions défavorables, la superficie emblavée en cultures d'automne et d'hiver, notamment les céréales d'automne, s'est limitée à environ 2,5 millions d'hectares, soit une baisse significative de 31%. En ce qui concerne les périmètres irrigués, les capacités d'irrigation ont été limitées à environ 400.000 hectares, soit une réduction de 44%. Plus particulièrement, les cultures sucrières ont connu une réduction importante de 42% par rapport aux prévisions, avec une superficie emblavée de seulement 22.000 hectares, en raison de l'indisponibilité de l'irrigation dans les régions de Doukkala et du Tadla.

"Notre pays devrait perdre cette année 20% de ses surfaces cultivées en raison de la sécheresse persistante" (ministre)

Comme précisé par le ministre de l’Agriculture, plusieurs régions vont se retrouver sans production agricole cette année. C’est le cas par exemple de Khémisset-Chaouia où la production agricole est quasi absente (hormis quelques exploitations).

Cependant, de nombreuses régions agricoles ont profité des dernières précipitations et ont retrouvé leur niveau normal en mars et avril, si l'on en juge par l'imagerie satellite. Un survol des principales régions agricoles permet de mettre en évidence l’amélioration du couvert végétal, même dans les régions à vocation bour.

Les environs de Settat

Les environs de Khouribga

Les environs de Béni Mellal (Ksiba)

Les environs de Khémisset

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

SMI: ERRATUM - AVIS DE RÉUNION

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.