Stress hydrique : pourquoi les prochaines intempéries sont décisives pour le pays (images satellites)

Les précipitations neigeuses et pluvieuses prévues à partir du jeudi 8 février sur une grande partie du territoire constituent une excellente nouvelle pour les réserves d'eau du pays.

Stress hydrique : pourquoi les prochaines intempéries sont décisives pour le pays (images satellites)

Le 8 février 2024 à 11h38

Modifié 8 février 2024 à 16h00

Les précipitations neigeuses et pluvieuses prévues à partir du jeudi 8 février sur une grande partie du territoire constituent une excellente nouvelle pour les réserves d'eau du pays.

La Direction de la météorologie nationale prévoit des perturbations météorologiques dès la nuit du jeudi 8 février 2024. Elles vont intéresser les plaines atlantiques Nord et Centre, les reliefs de l’Atlas, le Rif et l’Est du pays. Dès vendredi 9 février 2024, les chutes de neige sont attendues au-delà de 1.700 mètres d'altitude. ️

L'arrivée des pluies et des neiges constituera une aubaine pour les réserves d'eau du pays. Les précipitations neigeuses sont d’une importance capitale, dans le cycle de l’eau, puisqu’elles permettent le stockage des précipitations d’une part et d’autre part la réalimentation des nappes et cours d’eau après la fonte.

Il y a une année, les surfaces enneigées avaient persisté, à des degrés divers, de décembre 2022 à avril 2023, malgré la rareté des précipitations à l'échelle nationale. En comparaison, cette année, les surfaces enneigées se sont considérablement réduites, avec seulement quelques traces de neige persistantes.

L’examen d’images satellitaires, par nos soins, au niveau de plusieurs points culminants confirme ce constat. Il existe une nette différence par rapport à l'année dernière, où la couverture neigeuse était permanente pendant l'hiver, malgré sa faible épaisseur. Cette année s'annonce exceptionnelle, car les surfaces enneigées fondent rapidement, probablement à cause de la hausse des températures, et ne permettent pas de constituer un stock important.

Le Moyen Atlas, château d’eau du Maroc

Historiquement, le Moyen Atlas constitue la plus grande réserve d’eau pour le pays grâce à son enneigement important. En raison du réchauffement climatique, la fonte rapide des neiges a engendré une diminution importante de la couverture neigeuse par rapport à l'année dernière. Par exemple, la région de Bouiblane, autrefois connue pour ses records d'enneigement, n'affiche aujourd'hui que quelques couches de neige.

Ci-dessous, une comparaison jour par jour de la région de Bouiblane :

Le Haut Atlas

Le Haut Atlas abrite les points les plus culminants de toute l’Afrique du Nord dont le plus élevé est le Mont Toubkal (4.167 m). Le Parc National du Toubkal, autrefois recouvert d'un épais manteau neigeux persistant jusqu'à juin, montre une image bien différente. Les traces de neige sont désormais rares alors que nous sommes en plein hiver :

Oukeimeden

L'Oukeimeden, principale station de ski du Maroc, s'est imposé comme une destination touristique de renommée nationale. La neige, élément central de son attractivité, alimente l’économie de cette région. D’une année à une autre, le réchauffement climatique s'intensifie, et son impact sur les chutes de neige est de plus en plus marqué :

Massif M’goun

Situé au cœur du Haut Atlas, le Massif de M'goun cumulait des neiges qui, lors de leur fonte, alimentaient plusieurs rivières irriguant la province d'Azilal :

Le Toubkal

Face à ces faits inquiétants, un grand espoir est attendu des prochaines précipitations afin d’au moins accumuler des surfaces de neiges qui permettront de réduire au plus possible le déficit hydrique.

En ces moments très difficiles, il est judicieux de rappeler que chaque geste citoyen de préservation de l’eau compte pour garantir un avenir durable aux prochaines générations.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Groupe Addoha: Résultats annuels 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.