χ

Fonds Mohammed VI: une enveloppe d'investissements de 120 à 150 milliards de DH (Benchaâboun)

ENTRETIEN. Ce Fonds souverain de référence est maintenant opérationnel. Il vient de tenir son premier conseil d'administration. Voici les premières explications de son Directeur général Mohamed Benchaâboun.

Fonds Mohammed VI: une enveloppe d'investissements de 120 à 150 milliards de DH (Benchaâboun)

Le 1 janvier 2023 à 19h06

Modifié 2 janvier 2023 à 7h25

ENTRETIEN. Ce Fonds souverain de référence est maintenant opérationnel. Il vient de tenir son premier conseil d'administration. Voici les premières explications de son Directeur général Mohamed Benchaâboun.

Le Fonds Mohammed VI deviendra le Fonds souverain de référence au Maroc. Il devra coordonner les différentes fonds d'investissement. Annoncé en pleine crise du Covid, il est maintenant opérationnel. Doté de 15 milliards de DH, il compte en lever 30 autres et générer au final une enveloppe de 120 à 150 milliards de DH d'investissements. Il contribuera ainsi d'une manière significative à la réalisation de l'objectif de 550 milliards de DH d'investissements privés d'ici 2026.

Voici les premières explications de son DG Mohamed Benchaâboun.

Médias24: Le Fonds est-il maintenant opérationnel ? 

Mohamed Benchaâboun: Après la tenue de son premier conseil d’administration jeudi 29 décembre 2022, la réponse à votre question est oui.

Le Fonds Souverain est en effet, désormais opérationnel.

L’objectif premier du Fonds est de catalyser l’investissement en s’appuyant sur ses fonds propres et à travers la mobilisation d’importants financements nationaux et internationaux.

Le Fonds adoptera les meilleurs standards internationaux et s’appuiera sur une équipe de gestion solide et expérimentée, totalement responsable des décisions d'investissement et de leur impact sur l'économie et la société.

 -Quid de la gouvernance du Fonds? Et qui sont les membres du comité de stratégie et d’investissement ?

-La gouvernance du Fonds reposera sur les principes suivants :

  • La transparence, afin de garantir la confiance des investisseurs et de l'opinion publique.
  • La responsabilité, à travers notamment, l’indépendance et la compétence de l’équipe de gestion.
  • L’éthique, la conformité et la durabilité.
  • La gestion rigoureuse des risques.

Dans ce cadre, le rôle du comité stratégie et investissement, émanation du conseil d’administration, est central dans la gouvernance du Fonds. La charte dudit comité est en cours de finalisation. Des administrateurs ont été désignés lors de la réunion du premier conseil du Fonds. Il est prévu que des administrateurs indépendants rejoignent ce comité  juste après leur nomination par l’assemblée générale.

-Vous avez été à l’origine de l’amorçage de ce Fonds, en tant que ministre des Finances, en pleine crise Covid. Pouvez-vous nous raconter les principales séquences…

-Le Fonds Mohammed VI pour l’investissement a été créé suite aux Hautes Instructions de Sa Majesté Le Roi contenues dans le Discours du Trône du 29 juillet 2020 et celui adressé au Parlement le 9 octobre 2020. La loi 76.20 portant création de ce Fonds souverain, préparée sur la base des Orientations Royales, a été promulguée en décembre 2020. Les missions du Fonds, ses activités et sa gouvernance ont été formalisées dans la loi précitée. L’objectif du Fonds est de catalyser l’investissement, vecteur essentiel de la relance économique. Ses interventions couvrent notamment, la contribution au financement des projets structurants, le renforcement des capitaux des entreprises et l’appui aux activités de production.

Pour cela, le Fonds est appelé à mobiliser des financements privés importants pour démultiplier les fonds propres et maximiser l’impact socio-économique.

-Voyons les objectifs quantitatifs et qualitatifs du Fonds. Quels sont les indicateurs clés qui permettront de juger votre action ? Le nombre d’interventions ? leur volume global en valeur ? A quelle échéance ?

-En termes quantifiés, on peut retenir deux chiffres : 45 milliards DH de fonds propres pour une enveloppe d’investissements entre 120 et 150 milliards DH ; ce qui représente une contribution substantielle à la réalisation de l’objectif des 550 milliards de DH d’investissements annoncé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour les quatre prochaines années ; soit près de la moitié de l’effort additionnel souhaité.

Le champ d’intervention du Fonds est très large. Aussi, les indicateurs de suivi et les tableaux de bord pour l’évaluation de l’action du Fonds souverain seront-ils conçus et adaptés à chaque sous-fonds avant d’être consolidés.

-Quelles sont les prochaines étapes ?

-Un deuxième conseil d’administration du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement se tiendra fin février dans le but de valider la stratégie du Fonds souverain et ses premiers domaines d’investissement ainsi que les allocations financières qui leurs sont réservées.

La palette des outils d’intervention du Fonds souverain est très diversifiée. La liste exhaustive est détaillée dans la loi 76-20 portant création du Fonds. Une part importante sera réservée aux sous-fonds spécialisés. Pour la structuration de ces sous-fonds, le Fonds souverain retiendra des approches adaptées à chaque domaine en fonction des spécificités de ce dernier et de l’appétit des investisseurs.

Ainsi, juste après la validation de la stratégie d’investissements du Fonds Mohammed VI, des appels d’offres seront lancés pour le choix des sociétés de gestion des sous-fonds.

-Selon le communiqué publié le 30 décembre, les domaines d’intervention prioritaire seront la restructuration industrielle, l’innovation, les petites et moyennes entreprises, les infrastructures et les partenariats public-privé, l’agriculture et le tourisme. Chacun de ces domaines mérite quelques phrases d’explication: est ce qu’on peut avoir plus de détails pour quelques sous-Fonds ?

-On pourrait, à titre d’illustration, détailler les sous-Fonds infrastructures, innovation et restructuration industrielle.

Le sous-Fonds pour les infrastructures cible les projets de développement ou de modernisation des infrastructures dans le cadre d’un partenariat public-privé. L’action du Fonds consistera à étudier, préparer et investir dans un pipe de projets, à accompagner les institutions publiques et les acteurs territoriaux dans la conception et la structuration de projets PPP. Le but étant de maximiser les leviers financiers et techniques en mobilisant surtout les partenaires privés.

Le sous-Fonds de l’innovation et les domaines à fort potentiel cible les startups et les entreprises innovantes dans divers domaines à fort potentiel.

L’offre du Fonds est d’originer, d’incuber et de développer des opportunités de projets dans ces secteurs. Il s’agit également d’accompagner des acteurs de référence pour structurer le financement de projets dans ce domaine.

Le sous-Fonds pour la restructuration industrielle interviendra de façon personnalisée aussi bien au niveau financier qu’au niveau de la gouvernance et le renforcement de leurs capacités managériales et pour l’innovation. Il accompagnera les entreprises éligibles pour réussir leur transition vers une industrie plus verte.

-Est-ce que les sous-fonds sectoriels ou thématiques seront en fait dédiés à ces mêmes domaines d’intervention cités ci-dessus(restructuration, innovation, PME, infrastructures etc)?

-Absolument. Toutefois, la loi n’exclut pas la création d’autres sous-fonds ni la participation directe du Fonds souverain dans des projets stratégiques ou encore de relayer certains investissements dans l’attente de leur versement éventuel dans les sous-fonds spécialisés.

-On ne voit pas l’énergie verte parmi ces domaines d’intervention, ni d’autres secteurs alors que ce sont des priorités de la stratégie du Maroc.

-Le sous-fonds infrastructure couvre divers domaines et inclut naturellement l’énergie et l’eau. La durabilité sera inscrite dans son ADN dès son lancement.

Les investisseurs évitent les fonds trop spécialisés afin de diversifier le risque. La structuration envisagée tiendra compte de ce point pour mobiliser les financements nécessaires à cet axe très capitalistique.

D’autre part, les interventions du Fonds sont prévues à travers certains fonds thématiques qui couvrent plusieurs secteurs. C’est le cas par exemple, du domaine des startup et de l’innovation.

Enfin, la liste des fonds thématiques n’est pas exhaustive. La loi précise bien que le Fonds s’adaptera aux priorités du moment.

-Le Fonds Mohammed VI a pour objectif de se constituer en fonds souverain de référence. On ne peut s’empêcher de penser aux autres fonds. Qu’est-ce qui est prévu dans ce cadre ?

-Sur ce point, les instructions de Sa Majesté Le Roi à l’occasion du Discours du Trône du 29 Juillet 2020 sont claires : « En sus de la participation de l’Etat, ce Fonds devra compter sur la coordination et la rationalisation des différents Fonds de financement ».

En application de ces orientations, le Fonds Mohammed VI examinera les scenarii d’évolution institutionnelle à même de maximiser les synergies et d’optimiser l’intervention des Fonds. Le but ultime étant de mobiliser d’importants financements privés, d’accélérer le rythme des investissements et de créer de la croissance durable.

- Est-ce qu’il y aura des examens de dossiers au cas par cas ? Ou bien des critères transversaux applicables à toutes les entreprises ciblées?

-L’examen des dossiers d’investissement sera adapté aux spécificités du domaine concerné.

Il est clair que les dossiers d’investissement d’une certaine taille et dépassant un seuil fixé devront être étudiés non seulement au cas par cas mais bien en amont de leur financement pour que leur structuration soit préparée de façon minutieuse et rigoureuse.

En revanche, il est possible d’envisager des interventions plus rapides reposant sur des règles automatiques ou semi-automatiques visant à accompagner des entreprises de taille moins importante  qui ont des projets d’investissement viables.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP: Comptes annuels 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.