χ

Mondial. Voici combien les Marocains toucheront pour leur participation au Qatar

Selon les calculs de Médias24, la Fédération royale marocaine de football recevra l’équivalent de 110 millions de dirhams de la part de la FIFA pour la participation des Lions au Mondial.

Mondial. Voici combien les Marocains toucheront pour leur participation au Qatar

Le 20 novembre 2022 à 17h52

Modifié 21 novembre 2022 à 16h03

Selon les calculs de Médias24, la Fédération royale marocaine de football recevra l’équivalent de 110 millions de dirhams de la part de la FIFA pour la participation des Lions au Mondial.

Avant même de jouer les trois matchs de la phase de poule au Qatar, le Maroc est déjà gagnant financièrement pour sa participation dans cette édition de la Coupe du monde. Comme annoncé par la FIFA dans son budget pour l’année 2022, la dotation de la Coupe du monde au Qatar se monte à 440 millions de dollars. Une somme colossale que vont se partager les 32 sélections engagées dans la compétition, en fonction de leur parcours.

Le Maroc, tombé dans un groupe difficile, et qui enchaînera un match contre la Croatie, finaliste du Mondial 2018, la Belgique, demi-finaliste de la même édition et classée actuellement en tête de liste des meilleures équipes du monde, et le Canada, troisième meilleure équipe de la CONCACAF, jouera, sur le papier, en outsider.

La FRMF recevra l’équivalent de 12% de son budget annuel !

Dans l’hypothèse que le Maroc ne se qualifie pas aux huitièmes de finale - un exploit que les Lions de l’Atlas n’ont pas reproduit depuis 1986 - la FRMF touchera malgré tout un "prize money" de 9 millions de dollars, l’équivalent de près de 100 millions de dirhams.

Si l’équipe de Walid Regragui arrive à franchir le palier de la phase des poules, cette prime passera automatiquement à 13 millions de dollars (près de 140 millions de dirhams), et ce quel que que soit le résultat du match de qualification pour les quarts.

En cas de victoire (rien n’est impossible !), on passe à 17 millions de dollars (180 millions de dirhams) pour la participation aux quarts de finale.

Selon les listes de la FIFA, une fois passé ce cap, les demi-finalistes auront droit à une dotation de 25 millions de dollars pour le quatrième du carré d’or et 27 millions de dollars pour le troisième.

Le finaliste malheureux de l’édition 2022 se consolera avec 30 millions de dollars, tandis que le vainqueur soulèvera le trophée de la Coupe du monde le 18 décembre et repartira avec 42 millions de dollars en poche.

Mais avant même de livrer bataille, l’équipe marocaine recevra, comme toutes les autres équipes qualifiées au Mondial, 1,5 million de dollars (près de 17 millions de dirhams) au titre des frais de préparation.

Au minimum donc, la récolte de la fédération présidée par Faouzi Lekjaa se verra attribuer ce 1,5 million de dollars pour la préparation et les 9 millions de dollars de la phase de poule, soit un total de 10,5 millions de dollars. En monnaie locale, cela fait l’équivalent de 110 millions de dirhams.

Si nos Lions réalisent l’exploit de passer aux huitièmes, la récolte totale passera à 14,5 millions de dollars. Mais ça, c’est spéculer dans un terrain inconnu où les petits détails jouent plus que la préparation physique, la qualité des joueurs, la stratégie du coach… On est dans tous les cas au moins sûrs d’une chose : 110 millions de dirhams sont déjà dans la poche. Et ce n’est pas rien, selon une source de la Fédération royale marocaine de football contactée par Médias24.

"C’est un montant très important. Il représente près de 12% de l’ensemble du budget annuel de la fédération (87,9 millions de dollars selon les derniers chiffres disponibles, ndlr). Maintenant, la fédération engage des dépenses pour sa participation au Mondial. Ce n’est donc pas un gain net. Mais il couvre largement les frais de participation", nous explique notre source.

A combien se montent ces dépenses ? Nous n’avons pas le chiffre exact, mais cela se répartit entre frais logistiques, de résidence, de transport, mais aussi de primes aux joueurs et au staff technique.

La tradition veut que les sélections nationales, européennes notamment, consacrent 30% de la dotation FIFA aux joueurs. La prime que la FRMF accordera aux 26 de la liste de Regragui ne doit pas être loin de ce ratio-là.

Financièrement donc, une participation à la Coupe du monde est clairement bénéfique pour la fédération. De l’argent qui permet de consolider son assise financière et de lui donner les moyens de financer ses projets de développement du football national, à tous les niveaux : clubs, académies de formation, équipes nationales toutes catégories confondues, masculines et féminines, mais aussi les autres catégories de foot que gère la fédération (Futsal, Beach soccer…).

La FIFA indemnisera le Wydad de Casablanca à hauteur de 700.000 dollars

Mais ce n’est pas tout. Dans cette édition, en plus de la FRMF, un autre heureux gagnant marocain sortira de ce Mondial qatari : le Wydad de Casablanca.

Le club bidaoui fournit à la sélection nationale trois de ses joueurs : Reda Tagnaouti dans les cages ; Yahya Attiat Allah, la doublure de Mazraoui à gauche ; et le capitaine des rouges et blancs Yahya Jabrane au milieu, au même poste que Sofiane Amrabet, le titulaire du Onze de Walid.

Pour ces trois joueurs, champions du Maroc et d’Afrique, le club dirigé par Saïd Naciri percevra 10.000 dollars par jour et par joueur. Et le compteur tourne du premier jour de la préparation au dernier jour de la participation de la sélection au Mondial. Soit 600.000 dollars pour une durée théorique de 20 jours, en cas d’élimination au premier tour (scénario le plus pessimiste avec l’hypothèse que le compte commence dès le 13 novembre, date de départ de l’équipe du Maroc au Qatar, au 1er décembre, jour du match contre le Canada).

Et comme la FIFA pense à tout, le WAC a des droits également sur son ancien défenseur central Achraf Dari, même s’il a été transféré cet été au Stade Brestois. Le règlement de la FIFA indique en effet que cette "indemnisation concerne tous les clubs auprès desquels le joueur a évolué au cours des deux années précédant la compétition". Le Stade Brestois et le WAC vont donc se partager la prime du jeune défenseur.

Résultat des courses pour le cas Dari : 100.000 dollars pour le Wydad, qui récoltera en tout et pour tout un minimum de 700 000 dollars pour la participation de ses joueurs en sélection. Du pain bénit pour Saïd Naciri, qui va pouvoir renflouer la trésorerie du club et lui permettre, selon nos informations, d’honorer ses engagements envers les joueurs en fin de contrat, mais qui ont été reconduits au Wydad en début de saison.

Tous les autres clubs de nos 26 joueurs partis au Qatar auront le même traitement, y compris Al Ahly, qui touchera la moitié de l’indemnisation pour Badr Banoun, actuel défenseur central de Qatar FC, mais qui a disputé la dernière saison avec le club égyptien.

En gros, la FIFA redistribuera plus de 200 millions de dollars à des clubs du monde entier qui ont fourni des joueurs aux 32 sélections participantes. Une pratique courante depuis 2010, ce système d’indemnisation des clubs ayant été mis en place avant la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, à la suite d’un accord entre la FIFA et l’Association européenne des clubs, dirigée alors par le président du PSG, le Qatari Nasser al-Khelaïfi.

>>> Voici le Prize money du Mondial Qatar 2022 :

- Vainqueur :  42 millions USD

- Finaliste :  30 millions USD

- Troisième : 27 millions USD

- Quatrième : 25 millions USD

- Places 5 à 8 (quart de finale)  :  68 millions USD(17 millions par équipe)

- Places 9 à 16 (huitièmes de finale) : 104 millions USD (13 millions par équipe)

- Places 17 à 32 (phase de poule) :  144 millions USD (9 millions par équipe)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

HPS : INDICATEURS FINANCIÈRE DU 3E TRIMESTRE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.