χ

Pourquoi Walid Regragui a choisi Anass Zaroury : réponse par la Data

Convoqué pour la première fois en équipe nationale, l’ailier gauche présente un profil différent de celui de Amine Harit, qu’il remplace dans le groupe des 26.

Pourquoi Walid Regragui a choisi Anass Zaroury : réponse par la Data

Le 17 novembre 2022 à 16h42

Modifié 17 novembre 2022 à 21h10

Convoqué pour la première fois en équipe nationale, l’ailier gauche présente un profil différent de celui de Amine Harit, qu’il remplace dans le groupe des 26.

Gravement touché au genou gauche le week-end dernier, Amine Harit est forfait pour la Coupe du monde 2022 et sera certainement indisponible pour une longue durée. Un crève-cœur pour le milieu de terrain marseillais et une opportunité inestimable pour son remplaçant, Anass Zaroury.

L’ailier gauche de Burnley (D2 anglaise) a probablement eu une pensée émue pour son coéquipier en posant sur la photo officielle de l’équipe nationale. Mais leurs profils techniques sont tellement différents que l'on s'interroge sur la logique à l'origine de la convocation de l'ailier gauche.

Le polyvalent Amine Harit pouvait couvrir plusieurs postes offensifs (ailier, second attaquant), mais aussi dans l’entrejeu (milieu offensif, milieu relayeur). Il l’a démontré sous Vahid Halilhodzic qui l’utilisait en ailier gauche, alors que Walid Regragui l’avait aligné au poste de milieu relayeur gauche contre le Paraguay en septembre dernier.

Dans la structure de la liste établie par le sélectionneur national, la vocation de Amine Harit était davantage de couvrir Soufiane Boufal. Le profil de Soufiane Rahimi, auteur d’une année 2022 intéressante, répondait à ce besoin.

Néanmoins, dans l’esprit du staff de l’équipe nationale, l’ancien attaquant du Raja n’a semble-t-il pas donné de garanties suffisantes lors du dernier rassemblement international. Dès lors, le sélectionneur a sorti de son chapeau Anass Zaroury qui, jusque-là, représentait les sélections de jeunes en Belgique.

Le natif de Mechelen (Belgique) se démarque d'Amine Harit sur plusieurs points. En l'occurrence, dans son implication dans la construction des actions et à la finition. Explications par la Data.

Un dribbleur buteur 

Avec Abdessamad Ez Zalzouli et Soufiane Boufal, on croyait que l'équipe nationale était suffisamment outillée pour faire tourner la tête des défenseurs adverses. Toutefois, Walid Regragui semble profiter du forfait d'Amine Harit pour ajouter un troisième tourmenteur de défense.

Par rapport à l’ancien joueur de Schalke 04, Anass Zaroury tente plus de dribbles (7 contre 5), avec une réussite quasiment équivalente (54%). Les positions préférentielles des deux joueurs sur le terrain expliquent cet écart.

Dans un registre de percussion, le pensionnaire de Burnley en Championship a pour habitude de longer la ligne de touche afin de déborder son adversaire par la course ou le dribble. Cette particularité est d'ailleurs appuyée par le nombre de centres tentés par le droitier (3 centres/match contre 1 pour Harit).

Une autre spécificité creuse davantage le gouffre entre les deux joueurs : l’efficacité devant le but. Anass Zaroury a battu le gardien adverse à 10 reprises en 2022. Pourtant, son score xG cumulé est d’à peine 4,6. Ce différentiel en dit long sur son efficacité devant le but, à l’inverse d'Amine Harit. Le gaucher a trouvé à cinq reprises le chemin des filets. Un total équivalent à son score xG cumulé (5,3).

Medias24
Medias24

 

Des lacunes dans la construction du jeu 

A l'inverse d'Amine Harit, Anass Zaroury est donc moins attiré par l’axe, ce qui ne lui permet pas de combiner avec son avant-centre ou ses milieux de terrain. Pour preuve, il comptabilise moins de passes décisives (4 contre 6) et tente moins de passes dans le dernier tiers adverse (2 contre 4) qu'Amine Harit. De plus, l’ailier de 22 ans n’est à l’origine que d’une passe avant un tir par match contre deux passes pour Harit. La comparaison lui est également défavorable en termes de xA (3,6 contre 5,3).

Ces lacunes trouvent leur origine dans la nature même du profil d'Anass Zaroury. A savoir un ailier percutant qui n’hésite pas à provoquer son adversaire. Ce style de jeu s’accompagne d’une prise de risque. Et son positionnement sur le côté lui ferme plusieurs angles de passes, comme l’indique son pourcentage de passes réussies (75% contre 88% pour Harit).

Sur le plan défensif, les différences entre les deux joueurs ne sont pas significatives. Anass Zaroury et Amine Harit disputent le même nombre de duels défensifs par match (5). Cela dit, le joueur de Burnley en sort moins souvent gagnant (50% contre 57% de duels réussis).

Exception faite d'une implication défensive loin d'être un modèle du genre, le profil d'Anass Zaroury se détache clairement de celui de Amine Harit. En convoquant le premier pour pallier le forfait du second, Walid Regragui a pris son monde à contre-pied. Il ne reste plus qu'à espérer que son nouveau protégé en fasse autant avec les futurs adversaires de l’équipe nationale.

Medias24
Medias24
Medias24
Medias24

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

TAQA Morocco : Avis de convocation

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.