χ

Nador West Med : le premier module portuaire livré fin juin 2024

Le prestataire Jan De Nul Group a fait le point sur l’état d’avancement de ce chantier, dont les travaux de finition et de nettoyage sont programmés pour l’année prochaine.

Nador West Med : le premier module portuaire livré fin juin 2024

Le 1 novembre 2022 à 14h58

Modifié 1 novembre 2022 à 19h29

Le prestataire Jan De Nul Group a fait le point sur l’état d’avancement de ce chantier, dont les travaux de finition et de nettoyage sont programmés pour l’année prochaine.

Construit à l’ouest de la lagune de Marchica, le port Nador West Med (NWM) se situe à une trentaine de kilomètres de la ville de Nador. Essentiel pour le développement de la région de l’Oriental, l’infrastructure prévoit des capacités destinées aux produits en vrac et énergétiques, en plus de terminaux à conteneurs.

Lancée en 2016, la construction du premier module portuaire de Nador West Med devrait aboutir avant la fin de l’année 2024. L’un des prestataires de services engagés dans ce chantier, Jan De Nul Group, a fait le point dans un document, sur l’état d’avancement des travaux.

Partie intégrante du consortium STFA (Turquie) - SGTM (Maroc), qui a décroché le contrat de conception et de construction du premier module portuaire, le groupe Jan De Nul annonce que, l’année prochaine, les derniers travaux de finition et de nettoyage seront finalisés, précisant que “la date de livraison finale de ce contrat portuaire est prévue fin juin 2024”.

Pour le moment, des travaux de dragage (12% restant) sont encore programmés dans le cadre de ce contrat, qui comprend :

- une digue principale et un brise-lame principal sur une longueur d’environ 4.300 m, composé de 148 caissons sur environ 3.000 m et 1.300 m de remblai rocheux avec des acropodes en béton ;

- deux terminaux à conteneurs dont les longueurs de quai sont de 1.520 m et 600 m, avec une possibilité d’extension de 600 m supplémentaires, à une profondeur de -18 m, et une plateforme à conteneurs adjacent sur une surface de 76 ha ;

- un terminal pétrolier avec trois postes d’amarrage pétroliers d’une profondeur de -20 m ;

- un terminal vraquier avec un quai de 360 m et une profondeur de -20 m ;

- un terminal divers (profondeur de -11 m) avec un quai roulier et un quai de service.

25 millions de m³ dragués depuis 2016

Concernant les travaux réalisés, 25 millions de m³ ont été dragués depuis 2016, soit 88% de la portée totale du dragage. “En 2017, des matériaux de sol de moindre qualité ont été dragués sous la digue principale (± 7,5 millions de m³)”, indique le prestataire.

“Cette tranchée a ensuite été remblayée avec du sable de substitution de bonne qualité, récupéré des travaux d’excavation à terre”, ajoute-t-il. Ce sable a ensuite été compacté par vibro-compactage pour créer une fondation suffisamment stable sur laquelle le lit de roches et les caissons en béton sont placés.

Au total, 148 caissons de 8.500 tonnes ont été installés. S’agissant de la zone de manœuvre qui élargit la tranchée d’accès au port, elle a également été approfondie à -22 m et largement aplanie.

En 2019, la drague autoporteuse à élindes traînantes a dragué la tranchée pour le brise-lame secondaire ; puis, en 2020 et 2021, une première partie de la tranchée pour le terminal à conteneurs de l’est, représentant ensemble environ 2 millions de m³.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente Invest : Communication financière au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.