χ

Le Moga Festival fait son grand retour à Essaouira

La ville d’Essaouira a accueilli près de 3.500 festivaliers participant à l’édition 2022 du Moga. Le festival sera bientôt exporté au Sénégal, selon son cofondateur. 

Copyright : Hakim Wiseman Joundy

Le Moga Festival fait son grand retour à Essaouira

Le 3 octobre 2022 à 12h52

Modifié 4 octobre 2022 à 12h28

La ville d’Essaouira a accueilli près de 3.500 festivaliers participant à l’édition 2022 du Moga. Le festival sera bientôt exporté au Sénégal, selon son cofondateur. 

Après deux ans d’absence en raison de la pandémie de Covid-19, l’édition 2022 du festival Moga Essaouira s’est déroulée du 28 septembre au 2 octobre. Initialement organisé sur trois jours, Moga s’étale pour la première fois sur cinq jours avec, en ouverture les 28 et 29 septembre, le Moga “off” dans toute la ville pour rendre hommage à son histoire.

“On s’est rendu compte que le festival ne rendait pas hommage à toute la richesse de la ville. On a donc décidé d’organiser, pour cette édition, plusieurs activités dans le cadre du Moga “off” au cœur de la ville”, déclare Matthieu Corosine, cofondateur du festival, dans un entretien à Médias24.

Le Moga “off” propose une offre diversifiée, notamment des locations de planches de surf et kite board gratuites pour les festivaliers, un concert d’ouverture dans les décors de la Sqala au cœur de la médina, une exposition photo en plein air, des cours de cuisine traditionnelle, des workshop de production de musique ou d’écriture musicale...

Le Moga “in”, de son côté, s’est étalé sur trois jours, du vendredi 30 septembre au dimanche 2 octobre. Soixante artistes ont animé les diverses scènes de l’hôtel Sofitel Essaouira et la nouvelle scène, baptisée “Wild”. 

Cette édition a accueilli près de 3.500 festivaliers, selon Matthieu Corosine, contre près de 2.500 lors des précédentes éditions.

La tête d’affiche du festival est Essaouira

L’objectif du festival est de mettre en relief l’esprit de la ville d’Essaouira, car c’est bien elle “la tête d’affiche du festival”, revendique Matthieu Corosine, et de l’exporter dans d’autres pays à travers le Moga Costa da Caparica, en l’occurrence au Portugal, qui en est déjà à sa deuxième édition. Il abrite la même couleur musicale et la même décoration.

Pour arriver à Essaouira, il faut vraiment avoir envie d’y venir. Participer au Moga, ce n’est pas comme aller à une simple soirée. Il s’agit beaucoup plus d’un rituel”, affirme Matthieu Corosine. Initialement, le souhait des organisateurs était d’organiser le festival au cœur de la Sqala, or le lieu étant inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le projet n’a pas pu être concrétisé. 

“Toutefois, la Sqala a pu abriter un set jeudi 29 septembre vers 18 h, dans le cadre du Moga “off”, qui a accueilli, pour la première fois, près de 400 personnes au moment du coucher du soleil”, se réjouit Mathieu Corosine. Ce dernier nous confie enfin qu’une première édition du festival Moga Essaouira aura lieu à Saly, au Sénégal, en 2023.

 

Copyright : Hakim Wiseman Joundy

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Salafin : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Indicateurs trimestriels : T4 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.