χ

Le Maroc gagne 10 places dans l’indice mondial de l’innovation 2022

Le Maroc gagne dix place dans l’édition 2022 de l’indice mondial de l’innovation (GII), se hissant au 67e rang. Il est huitième dans la région MENA.

Le Maroc gagne 10 places dans l’indice mondial de l’innovation 2022

Le 30 septembre 2022 à 15h19

Modifié 30 septembre 2022 à 15h19

Le Maroc gagne dix place dans l’édition 2022 de l’indice mondial de l’innovation (GII), se hissant au 67e rang. Il est huitième dans la région MENA.

Dans l’édition 2022 du GII, le Maroc progresse de la 77e place à la 67e place sur les 132 économies évaluées. Il se situe après la Macédoine du Nord (66e) et avant le Costa Rica (68e).

Le Maroc est 6e parmi les 36 pays de la catégorie des économies à revenu moyen-inférieur et 8e parmi les 19 pays de la région MENA. Il s’illustre également dans la composante des actifs immatériels, avec un classement à la 23e place.

De plus, il est classé 9e dans l’indicateur relatif aux dépôts de designs par origine et PIB ; 33e dans l’indicateur relatif aux dépôts de marques par origine et PIB ; et 51e pour les demandes de brevet déposées au niveau international, selon le traité de coopération en matière de brevets (PCT) par origine et PIB.

La Suisse occupe la première place du classement, suivie par les États-Unis et la Suède. La Guinée se situe à la dernière place (132e), après l’Irak (131e) et le Burundi (130e).

Le Global Innovation Index est élaboré depuis 2007 par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l’Université américaine de Cornell et l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD). C’est un outil de mesure des capacités et des performances des pays en matière d’innovation, à travers une analyse quantitative et qualitative de 80 indicateurs. Ces derniers couvrent les principaux aspects de l’innovation : les institutions, le capital humain et la recherche, les infrastructures, la sophistication des affaires, les produits de la connaissance et de la technologie et les produits de la créativité.

Satisfecit de Ryad Mezzour

Lors d'un évènement hybride relatif au lancement du Global Innovation Index (GII) organisé jeudi 29 septembre à Genève, le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour a rappelé la place accordée par le Maroc à la propriété industrielle et à l’innovation. Le Maroc est doté “d’un système centenaire de la propriété industrielle” qui couvre les mécanismes de protection des créations et innovations ainsi que les outils pour faire respecter les droits, a-t-il déclaré.

“Ce système centenaire a su évoluer et s’adapter au fil des années. Aujourd’hui, notre vision à l’horizon 2035, à travers l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), c’est que la propriété industrielle et commerciale soit au service d’une économie nationale productive, innovante et inclusive”, a poursuivi Ryad Mezzour.

“Le ministère de l’Industrie et du commerce vise, à travers l’OMPIC, à mettre à la disposition des jeunes créateurs et innovateurs et des PME, un ensemble d’outils et de programmes pour les accompagner à tirer profit de leurs créations, à travers la protection et la valorisation de leur propriété industrielle et le développement de leurs compétences, et en fournissant des services de veille et d’information dans ce domaine”, a encore déclaré le ministre.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium Du Maroc : Communication financière : Indicateurs trimestriels au 31/03/2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.