χ

71 MMDH de plus pour les exportations marocaines à fin juillet 2022

COMMERCE EXTÉRIEUR. Au terme des sept premiers mois de l'année, le déficit de la balance commerciale s'aggrave avec une hausse de 53,5%. En cause, une hausse des importations beaucoup plus importante que celle des exportations, malgré une belle performance des ventes marocaines à l'étranger. Le point.

71 MMDH de plus pour les exportations marocaines à fin juillet 2022

Le 31 août 2022 à 18h09

Modifié 31 août 2022 à 18h59

COMMERCE EXTÉRIEUR. Au terme des sept premiers mois de l'année, le déficit de la balance commerciale s'aggrave avec une hausse de 53,5%. En cause, une hausse des importations beaucoup plus importante que celle des exportations, malgré une belle performance des ventes marocaines à l'étranger. Le point.

Selon les derniers chiffres de l’Office des changes, le déficit commercial a augmenté de 64 MMDH à fin juillet 2022. Le taux de couverture, quant à lui, perd 2,1 points passant à 57,3% contre 59,4%.

La bonne performance des exportations marocaines n’a pas suffi à compenser la hausse des importations qui ont enregistré une croissance beaucoup plus importante :

  • Les importations atteignent 429,5 MMDH contre 294,45 MMDH à fin juillet 2021, soit une hausse de 45,9% ou +135 MMDH.
  • Les exportations s’accroissent de 40,7% ou +71 MMDH, se situant à 246 MMDH à fin juillet 2022 contre 175 MMDH une année auparavant.

Phosphates, automobile et agriculture représentent 72,5% des recettes à l’export 

« Cet accroissement concerne la totalité des secteurs ; à leur tête, les phosphates et dérivés, le secteur de l’automobile, celui de l’agriculture et agroalimentaire et celui du textile et cuir », précise l’Office de changes.

Les hausses sont à deux chiffres dans tous les secteurs :

>> Les ventes des phosphates et dérivés : hausse de 81,1% pour atteindre 68,8 MMDH à fin juillet 2022 contre 38 MMDH à fin juillet 2021. Cette évolution fait suite, principalement, à l’augmentation des ventes des engrais naturels et chimiques (+22,8 MMDH) due à l’effet prix qui a plus que doublé (8.823DH/T à fin juillet 2022 contre seulement 3.897 DH/T à fin juillet 2021). En revanche, les quantités exportées baissent de 14,3%.

>> Les ventes du secteur automobile : accroissement de 31,6% à 59,6 MMDH au titre des sept premiers mois de l’année 2022 contre 45,34 MMDH une année auparavant. Ces exportations atteignent leur niveau le plus haut durant la même période au cours des cinq dernières années. Cette hausse concerne les ventes du segment de la construction (+56,7%) et celles du segment du câblage (+14,6). En revanche, les exportations du segment de l’intérieur véhicules et sièges baissent de 2,2%.

>> Les exportations du secteur agriculture et agroalimentaire : hausse de 23,3% pour s’établir à 50 MMDH à fin juillet 2022 contre 40,5 MMDH au titre de la même période de l’année précédente. Cette évolution s’explique par la hausse simultanée des ventes de l’industrie alimentaire (+27,8%) et celles de l’agriculture, sylviculture et chasse (+18,5%).

>> Les exportations du textile et cuir : hausse de 28,8% au titre des sept premiers mois de l’année 2022. Cette évolution est attribuable à la hausse des ventes des principaux segments de ce secteur, en l’occurrence des vêtements confectionnés (+31,2%), des articles de bonneterie (+23,6% ) et des chaussures (+28,1%).

La valeur des importations tirée par la facture énergétique

La facture énergétique a plus que doublé, s’élevant à 88,1 MMDH à fin juillet 2022. Cette évolution fait suite à la hausse des achats des principaux produits énergétiques, notamment ceux du gas-oil et fuel-oil (+23,7 MMDH), due à l’élévation des prix qui ont plus que doublé (9.990DH/T contre 4.826DH/T). En parallèle, les quantités importées augmentent de 9,4%.

De leur part, les importations des demi-produits augmentent de 55,6%, suite à la forte croissance des achats de l’ammoniac dont la valeur est passée à 12,22 MMDH contre seulement 3,5 MMDH auparavant. 

S’agissant des importations des produits alimentaires, celles-ci affichent une hausse de 52,8% ou +18,8 MMDH. Cette évolution est tributaire essentiellement de l’accroissement des achats du blé de 99%, dû à l’effet prix en augmentation de 55,3%. En parallèle, les quantités importées affichent une hausse de 28,1%.

Les importations de l’orge connaissent également une augmentation importante de +2,77 MMDH.

De leur côté, les importations des produits bruts s’accroissent de 80,3%. Cette augmentation fait suite à la hausse des achats des soufres bruts et non raffinés qui ont presque triplé (+8,8 MMDH).

Medias24
Medias24
Medias24
Medias24

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Résultats de l'offre publique d’achat obligatoire portant sur les actions de la Société Maghrébine de Monétique (S2M) à l’initiative de Medtech et Millennium Ventures

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.